Congrès du travail du Canada

Congrès du travail du Canada

10 août 2007 11h30 HE

CTC : Juillet, un bon mois pour les travailleurs et les travailleuses

Ne justifie pas une autre hausse des taux d'intérêt et l'inaction du gouvernement dans le secteur manufacturier

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 10 août 2007) - Les chiffres les plus récents sur l'emploi publiés dans l'Enquête sur la population active de Statistique Canada montrent que juillet a été relativement bon pour les travailleurs et les travailleuses.

Enfin, il y a quelques bonnes nouvelles à la grandeur du pays. Un plus grand nombre de personnes qui cherchaient du travail ont réussi à trouver un emploi à plein temps. L'emploi chez les jeunes est demeuré fort. Les salaires ont augmenté. Et le nombre d'emplois dans le secteur manufacturier en difficulté a augmenté après des mois de pertes dévastatrices, surtout dans le centre du Canada.

Autrement dit, la situation s'est améliorée en juillet, en termes relatifs. Toutefois, il ne faudrait pas que cela serve de prétexte pour fermer les yeux sur les deux dernières années. Nous sommes toujours en perte de plus de 75 000 emplois dans le secteur manufacturier depuis janvier. Sauf en Alberta et en Ontario, le nombre d'emplois a diminué en juillet. Alors que des emplois ont été créés dans le secteur manufacturier en Ontario, des emplois ont disparu dans ce secteur en Alberta et ont été remplacés par des emplois à plus faibles salaires dans le secteur des services.

"Absolument aucune raison ne justifierait une annonce d'une hausse des taux d'intérêt de la Banque du Canada. Un trop grand nombre de bons emplois bien payés seraient en danger. Il en va de même en ce qui a trait à une stratégie d'emplois pour le Canada que le gouvernement tarde à mettre en oeuvre", affirme le président du Congrès du travail du Canada, Ken Georgetti.

Analyse de l'économiste Erin Weir

Chiffres sur l'emploi

Comme le souligne Statistique Canada, "l'emploi a peu changé en juillet". Les pertes d'emplois dans huit provinces ont fait contrepoids à la croissance de l'emploi en Alberta et en Ontario. Par conséquent, seulement 11 300 emplois ont été créés sur le marché du travail canadien en juillet, ce qui est beaucoup moins qu'au cours des mois précédents.

Certains commentateurs soutiennent que la Banque du Canada doit à nouveau relever les taux d'intérêt dans le contexte d'un marché du travail "restreint". Les chiffres modérés actuels n'appuient pas cet argument.

Qualité de l'emploi

Il est encourageant de noter que les 11 300 emplois créés sont des emplois bien payés à plein temps. En plus, 8 400 emplois à temps partiel ont été remplacés par des emplois à plein temps et 4 600 emplois autonomes ont été remplacés par des emplois payés par un employeur.

L'Ontario fait exception dans ce contexte national : la création de 25 100 emplois à temps partiel a masqué la perte de 13 700 emplois à plein temps. Et le nombre d'emplois autonomes a augmenté plus que le nombre d'emplois payés par un employeur.

Le salaire horaire moyen a augmenté de 3,7 % à l'échelle nationale et de 3 % en Ontario, de juillet 2006 à juillet 2007.

Rebondissement de l'emploi manufacturier

En juillet, 19 600 emplois manufacturiers ont été créés au Canada. Ce modeste rebondissement a fait suite à la perte de 95 300 emplois manufacturiers de février à juin. Par conséquent, il y a toujours 75 700 emplois manufacturiers de moins qu'en janvier 2007.

Création d'emplois dans le secteur des services en Alberta

Ce qui est étonnant, c'est que les 13 600 nouveaux emplois en Alberta ont été créés dans le secteur des services, qui ont tendance à être moins bien payés que les emplois du secteur de la production de biens. En juillet, l'Alberta a perdu 6 900 emplois manufacturiers.

En Alberta, les salaires et les prix augmentent à un taux annuel légèrement supérieur à 6 %. Bien que l'on parle de "pénurie d'emplois", les employeurs de l'Alberta n'accordent pas un taux d'augmentation des salaires supérieur à celui des prix pour attirer la main-d'oeuvre. Par conséquent, les salaires réels stagnent en Alberta.

Le Congrès du travail du Canada, voix nationale du mouvement syndical, représente 3,2 millions de travailleuses et travailleurs canadiens. Le CTC réunit les syndicats nationaux et internationaux du Canada, les fédérations provinciales et territoriales du travail et 136 conseils du travail régionaux. Site web : www.congresdutravail.ca

Renseignements

  • Congrès du travail du Canada
    Jeff Atkinson
    613-526-7425 et 613-863-1413
    ou
    Congrès du travail du Canada
    Erin Weir, économiste
    613-526-7412
    www.congresdutravail.ca