Congrès du travail du Canada

Congrès du travail du Canada

24 août 2007 12h21 HE

CTC : Le ministre de la sécurité publique Stockwell Day a tort, disent les syndicats

Répondre tout de suite à toutes les questions serait honorable, dit Georgetti

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 24 août 2007) - "Un gouvernement responsable et du côté des gens ordinaires ne fuirait pas les questions difficiles et ne se cacherait pas derrière les procédures de plaintes," dit Ken Georgetti, président du Congrès du travail du Canada en réponse au refus de l'honorable Stockwell Day, ministre de la sécurité publique, d'expliquer les méfaits de la police à Montébello lundi et les trois jours de négation qui ont suivi.

"La confiance des Canadiens et des Canadiennes dans leurs institutions démocratiques est ébranlée par la confession de dernière minute qu'il y avait des agents secrets de la police dans une manifestation pacifique. Chaque nouvelle minute de silence du ministre de la sécurité publique érode un peu plus cette confiance. Il a tort de ne pas répondre aux questions et de ne pas ordonner une enquête ouverte et publique."

"Les retards, les faux-semblants et les jeux de juridiction ne feront que durcir l'opinion publique négative à propos du PSP, des rencontres du sommet et tout l'appareil policier qui les cachait," explique Georgetti.

"Répondre immédiatement à toutes les questions serait la chose honorable à faire parce que le ministre de la sécurité publique est responsable devant le gouvernement et le Parlement des agissements de tous les corps de police qui ont participé à ce sommet."

Les Canadiens et les Canadiennes veulent savoir tout de suite :

- pourquoi l'un de ces agents secrets de la police tenait-il une pierre aux poings?

- pourquoi les divers corps de police ont-ils nié pendant des jours qu'ils avaient placé des agents dans cette manifestation pacifique?

- qui dirigeait cette opération? Et une fois révélée, pourquoi avoir essayé de nier son existence?

- combien d'autres manifestations pacifiques la police a-t-elle réussi ainsi à détourner? Quand? Où? Et avec quelles conséquences?

- qui au gouvernement savaient? Quand? Et qu'ont-ils fait?

- le PSP est-il à ce point vide de pertinence qu'il lui fallait une telle distraction illicite pour se cacher?

Le Congrès du travail du Canada, voix nationale du mouvement syndical, représente 3,2 millions de travailleuses et travailleurs canadiens. Le CTC réunit les syndicats nationaux et internationaux du Canada, les fédérations provinciales et territoriales du travail et 136 conseils du travail régionaux.

Renseignements

  • Congrès du travail du Canada
    Jean Wolff
    613-526-7431 et 613-878-6040
    ou
    Congrès du travail du Canada
    Jeff Atkinson
    613-526-7425 et 613-863-1413
    www.congresdutravail.ca