Technologies D-BOX inc.

TSX : DBO


Technologies D-BOX inc.

14 févr. 2013 07h00 HE

D-BOX annonce une augmentation de plus de 85 % de ses revenus trimestriels

LONGUEUIL, QUÉBEC--(Marketwire - 14 fév. 2013) - Technologies D-BOX inc. (TSX:DBO), chef de file novateur de la technologie de mouvement annonce aujourd'hui des revenus de 3 392 132 $ pour son troisième trimestre terminé le 31 décembre 2012 ce qui représente une hausse de 87 % en comparaison des revenus de 1 810 413 $ réalisés au cours du troisième trimestre de l'exercice précédent. Aussi, pour un troisième trimestre d'affilée, D-BOX génère un BAIIA ajusté positif tout en diminuant de façon importante sa perte nette.

Faits saillants du troisième trimestre de l'exercice 2013

  • Hausse significative des revenus en comparaison de l'année dernière :
    • Augmentation trimestrielle de 87 %
      • Cinéma en salle : + 288 % incluant :
        • les ventes de systèmes qui sont passées de 50 k $ à 1 115 k $; et
        • les revenus de droits d'utilisation, location et maintenance : + 34 %
      • Équipementiers d'origine (« OEM ») : + 28 %
    • Augmentation de 71 % pour les neuf premiers mois
  • Amélioration importante du BAIIA ajusté :
    • BAIIA ajusté trimestriel de 154 k $ au T3 F2013 versus (1 002 k $) au T3 F2012
    • BAIIA ajusté après neuf mois de 401 k $ en F2013 versus (2 985 k $) en F2012
  • Diminution marquée de la perte nette :
    • Importante diminution de la perte nette trimestrielle qui s'est élevée à (273 k $) au T3 F2013 versus (1 958 k $) au T3 F2012
    • Importante diminution de la perte nette par plus de 55 % au cours des neuf premiers mois; (2 067 k $) en F2013 vs (4 732 k $) en F2012
Pour le troisième trimestre et la période de neuf mois
clos le 31 décembre
(en milliers de $ CAD sauf pour les données par action)
Troisième trimestre Neuf mois
F2013 F2012 F2013 F2012
Revenus 3 392 1 810 10 668 6 249
BAIIA ajusté* 154 (1 002 ) 401 (2 985 )
Perte nette (273 ) (1 958 ) (2 067 ) (4 732 )
Perte de base et diluée par action (0,0016 ) (0,0120 ) (0,0126 ) (0,0289 )
Données du bilan consolidé
Au 31 décembre 2012 Au 31 mars 2012
Trésorerie et équivalents de trésorerie 6 972 9 320
Fonds de roulement 12 053 14 870
Actif total 24 680 25 823
Immobilisations corporelles 9 254 7 993
* Voir le tableau de réconciliation à la fin du présent communiqué.

Commentant les réalisations du trimestre et de l'année financière à ce jour, M. Claude Mc Master, président et chef de la direction de D-BOX, a déclaré :

« De par sa fiabilité et sa réputation dans les principaux secteurs d'activités où elle œuvre, D-BOX continue de démontrer une traction significative au niveau de ses revenus tout en exerçant un contrôle serré de ses dépenses d'exploitation. Grâce à de bonnes assises financières et une image de marque de plus en plus reconnue, D-BOX est en excellente position pour poursuivre sa croissance. »

Informations supplémentaires à l'égard du troisième trimestre et de la période de neuf mois clos le 31 décembre 2012

L'information financière à l'égard du troisième trimestre et de la période de neuf mois clos le 31 décembre 2012 devrait être lue en parallèle avec les états financiers intermédiaires résumés consolidés non audités et le rapport de gestion de la société en date du 12 février 2013. Ces documents sont disponibles sur le site internet www.sedar.com.

Perspectives

En raison de ses revenus et de ses dépenses d'exploitation qui devraient demeurer relativement fixes, D-BOX anticipe pouvoir maintenir l'amélioration de son BAIIA ajusté sur une base de trimestres comparatifs.

De façon générale, D-BOX entend canaliser ses efforts de commercialisation à ses deux segments de développement d'affaires suivants soit le cinéma en salle et les équipementiers d'origine (« OEM »), chacun ayant leur marché respectif.

À l'égard du cinéma en salle, D-BOX continue de multiplier ses efforts de vente à l'échelle internationale tout en visant à accroître de façon graduelle le contenu étranger qui lui permettra d'augmenter sa pénétration des marchés à l'extérieur de l'Amérique du Nord.

En Amérique du Nord, D-BOX prévoit continuer d'approcher les chaînes de cinéma les plus importantes tout en travaillant de concert avec ses clients existants afin d'optimiser l'exploitation des systèmes installés, lesquels génèrent des droits d'utilisation, de location et de maintenance.

Afin de soutenir le développement des affaires du segment des équipementiers d'origine (« OEM »), D-BOX offrira au cours des prochains trimestres une gamme de nouveaux actuateurs ayant une plus grande portée et ayant une force de levée considérable jusqu'à 227 kilos ou 500 livres par actuateur. D-BOX proposera ainsi de nouvelles solutions répondant davantage aux besoins spécifiques du marché de la simulation industrielle, permettant à la Société d'avoir un excellent positionnement concurrentiel.

Rapprochement du BAIIA ajusté à la perte nette

Le BAIIA ajusté désigne le bénéfice avant les éléments sans effet sur la trésorerie, le gain ou la perte de change, les charges financières, les intérêts créditeurs et les impôts sur les bénéfices. Cette mesure, fournit de l'information utile et complémentaire, permettant notamment d'évaluer la rentabilité et les flux monétaires générés par les activités d'exploitation.

Le tableau suivant explique le rapprochement du BAIIA ajusté* à la perte nette :

Trimestre clos
le 31 décembre
Neuf mois clos
le 31 décembre
2012 2011 2012 2011
Perte nette (273 ) (1 958 ) (2 067 ) (4 732 )
Amortissement des immobilisations corporelles 584 354 1 498 988
Amortissement des actifs incorporels 64 52 191 147
Amortissement des autres actifs 12 36 41 69
Radiation d'immobilisations corporelles 5 - 5 -
Charge au titre du paiement fondé sur des actions 168 362 660 1 053
Perte (gain) de change** (409 ) 176 82 (405 )
Résultat financier (charges financières et intérêts créditeurs) 3 (21 ) (13 ) (104 )
Impôts sur les bénéfices - (3 ) 4 (1 )
BAIIA ajusté* 154 (1 002 ) 401 (2 985 )
* Se référer à la rubrique « Mesures non conformes aux IFRS » du rapport de gestion de la société daté du 12 février 2013.
** Pour le trimestre clos le 31 décembre 2012, le gain de change de 409 k $ inclut un gain de change non réalisé de 222 k $, résultant de la conversion des éléments monétaires libellés en devise américaine au cours de clôture. Pour la période de neuf mois close le 31 décembre 2012, la perte de change s'est élevée à 82 k $ incluant une perte de change non réalisée au montant de 29 k $.

A propos de D-BOX

Technologies D-BOX inc. conçoit, fabrique et commercialise des systèmes de mouvement à la fine pointe de la technologie, destinés principalement aux marchés du divertissement et de la simulation industrielle. Cette technologie unique et brevetée, le D-BOX Motion Code, utilise des codes de mouvement programmés spécifiquement pour chaque contenu visuel et dirigés vers un système de mouvement intégré dans une plate-forme, un siège ou tout autre produit. Les mouvements qui en résultent sont parfaitement synchronisés au visuel à l'écran, créant ainsi une expérience immersive d'un réalisme sans précédent. À ce jour, plusieurs studios majeurs offrent le D-BOX Motion Code sur leurs films lors de leur sortie en salle, DVD et Blu-ray. En développant des ententes avec les chefs de file de leurs marchés respectifs, la technologie primée de mouvement D-BOX s'impose graduellement en tant que norme mondiale.

D-BOX est une société ouverte dont ses actions sont transigées à la Bourse de Toronto sous le symbole DBO. D-BOXMD et D-BOX Motion CodeMD sont des marques de commerce enregistrées de Technologies D-BOX inc. Les autres noms sont uniquement publiés à titre indicatif et peuvent représenter des marques de commerce de leurs propriétaires respectifs. Pour plus d'informations, veuillez consulter le site web au www.d-box.com.

Mise en garde à l'égard d'énoncés prospectifs

Certaines déclarations du présent document, y compris celles qui expriment les attentes ou les estimations de la direction en ce qui a trait au rendement futur de la Société, constituent des « énoncés prospectifs » au sens des lois sur les valeurs mobilières applicables. Les énoncés prospectifs sont nécessairement fondés sur un certain nombre d'estimations et d'hypothèses qui, bien que la direction les considère vraisemblables au moment de les formuler, sont assujetties de façon inhérente à des incertitudes et à des risques importants sur les plans commercial, économique et concurrentiel. Nous avisons les investisseurs de ne pas se fier indûment aux énoncés prospectifs. La Société décline par ailleurs toute intention ou obligation de mettre à jour publiquement ces énoncés prospectifs, que ce soit en raison de nouveaux renseignements, d'événements futurs ou autres.

Renseignements

  • M. Luc Audet
    Chef des finances
    Technologies D-BOX inc.
    450-442-3003, poste 296
    laudet@d-box.com

    Relations avec les investisseurs
    Marc Jasmin CMA
    Président
    Communications financières Jasmin inc.
    514-231-2360
    marc@comjasmin.com