Institut canadien de plomberie et de chauffage

Institut canadien de plomberie et de chauffage

07 oct. 2015 06h00 HE

D'après un sondage national récent, 75 pour cent des canadiens ne font que de modestes efforts, voire aucun, pour réduire leur consommation d'eau

Près de la moitié des Canadiens estiment que peu importe leurs habitudes à cet égard, ça ne changera pas grand-chose

TORONTO, ONTARIO--(Marketwired - 7 oct. 2015) - Le Canada possède des réserves d'eau douce qui comptent parmi les plus vastes au monde, mais nous semblons croire qu'elles sont illimitées puisque, d'après un récent sondage Léger réalisé à l'échelle nationale, nous faisons très peu d'efforts, voire aucun, pour réduire notre consommation de cette ressource cruciale.

Le sondage, qui a été réalisé pour l'Institut canadien de plomberie et de chauffage, fait ressortir plusieurs types de comportement en ce qui concerne l'utilisation de l'eau, notamment :

  • 45 pour cent des Canadiens estiment que, peu importe leurs habitudes de consommation, ça ne fera pas une grande différence
  • 27 pour cent, notamment une majorité chez les jeunes, disent « avoir d'autres soucis plus importants » que la conservation de l'eau
  • 19 pour cent de Canadiens (un peu moins de 1 sur 5) refusent tout simplement de changer leurs habitudes
  • Près de la moitié des Canadiens (47 pour cent) ne réduisent leur consommation que pour économiser de l'argent
  • 14 pour cent estiment qu'en ce qui concerne les réserves d'eau, le Canada « en a plus qu'assez »
  • 58 pour cent pensent que réduire sa consommation d'eau est bon pour l'environnement
  • 28 pour cent estiment qu'il faut protéger la faune (38 pour cent chez les jeunes, 22 pour cent chez les plus de 35 ans)
  • 15 pour cent des Canadiens ignorent qu'il existe des appareils économiseurs d'eau
  • 26 pour cent des Canadiens estiment qu'un changement des comportements est la meilleure façon de réduire la consommation d'eau
  • 25 pour cent des Canadiens pensent que des incitatifs du gouvernement (financiers ou autres) encourageraient les gens à réduire leur consommation d'eau.

Dans un éventail de réponses très variées, 85 pour cent des Canadiens disent utiliser certains appareils économiseurs d'eau, notamment des lave-linge très performants, des toilettes à faible débit/à double chasse, et des pommes de douche à faible débit. Toutefois, parmi les Canadiens qui n'utilisent pas d'appareils économiseurs d'eau, près de la moitié (46 pour cent) se justifient en disant que ces appareils sont trop coûteux, sans chercher à se renseigner sur les nombreuses autres options qui existent et qui sont tout à fait abordables.

« Même si un nombre important de Canadiens semblent faire un effort pour conserver nos ressources en eau, il est évident qu'il y a encore beaucoup à faire pour sensibiliser les gens sur l'importance de la question », de dire Ralph Suppa, président et directeur général de l'Institut canadien de plomberie et de chauffage. « Nous devons tous revoir nos habitudes et nos priorités en matière d'utilisation de l'eau ».

Au niveau régional :

  • Les habitants de la Colombie-Britannique (66 pour cent) sont les plus susceptibles d'être favorables à la protection de l'environnement
  • Les Canadiens de l'Atlantique sont les moins susceptibles de dire qu'ils essaient, en général, de ne pas gaspiller l'eau (65 pour cent contre 82 pour cent dans le reste du Canada)
  • Les habitants du Québec sont les moins susceptibles de dire qu'ils économisent l'eau parce que les réserves du Canada sont limitées (25 pour cent contre 35 pour cent dans le reste du pays)

Quelques mots sur l'Institut canadien de plomberie et de chauffage

L'ICPC est une association à but non lucratif. Fondé à Montréal en 1933, c'est une organisation dynamique, qui s'emploie à offrir à ses membres les outils nécessaires pour réussir dans le contexte économique actuel. Plus de 260 entreprises sont membres de cette association professionnelle canadienne influente. Ce sont des fabricants, des distributeurs grossistes, des maîtres distributeurs, des agents de fabricants et des entreprises alliées qui fabriquent et distribuent des appareils sanitaires, du matériel de chauffage hydronique, des produits industriels, des équipements d'adduction d'eau, et d'autres produits mécaniques. Les grossistes de l'ICPC exploitent plus de 700 entrepôts et salles d'exposition au Canada. Le chiffre d'affaires de l'industrie s'élève à plus de 6 milliards de dollars par an, et les membres de l'ICPC emploient plus de 20 000 personnes dans tout le Canada.

Renseignements

  • Pour tout renseignement ou possibilité d'entrevue :
    Select PR pour l'Institut canadien de plomberie
    et de chauffage
    Joe Roma
    joe@selectpr.ca
    416-705-1723