DAVIDsTEA Inc.
NASDAQ : DTEA

DAVIDsTEA Inc.

07 sept. 2017 16h01 HE

DAVIDsTEA Inc. annonce les résultats financiers du deuxième trimestre de l'exercice 2017

Croissance de 11,2 % des ventes du deuxième trimestre, lesquelles ont atteint 45,7 M$ CA

MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwired - 7 sept. 2017) - DAVIDsTEA Inc. (NASDAQ:DTEA) a annoncé aujourd'hui ses résultats financiers pour le trimestre et le semestre clos le 29 juillet 2017.

Pour le trimestre clos le 29 juillet 2017 :

  • Les ventes ont augmenté de 11,2 %, passant de 41,1 M$ CA au deuxième trimestre de l'exercice 2016 à 45,7 M$ CA. Les ventes de boutiques comparables ont reculé de 0,9 %.
  • Les ventes des boutiques comparables se sont améliorées par rapport à celles du premier trimestre, passant de (5,7) % à (0,9) %.
  • La marge brute a augmenté de 1,5 %, passant de 19,9 M$ CA à 20,2 M$ CA, tandis que la marge brute exprimée en pourcentage des ventes a diminué pour passer de 48,5 % à 44,2 %. La diminution de la marge brute exprimée en pourcentage des ventes découle principalement de la liquidation prévue des produits saisonniers et de la réduction des coûts fixes en raison du recul de 0,9 % des ventes des boutiques comparables au cours du trimestre considéré.
  • Le BAIIA ajusté, mesure non conforme aux IFRS, s'est établi à (2,2) M$ CA comparativement à 0,2 M$ CA.
  • Une charge de dépréciation de 2,3 M$ CA a été engagée au cours du deuxième trimestre en raison des résultats des boutiques aux États-Unis qui ont été inférieurs aux attentes.
  • Le résultat net s'est établi à (5,6) M$ CA comparativement à (2,3) M$ CA. Le résultat net ajusté, qui constitue une mesure non conforme aux IFRS, s'est élevé à (4,2) M$ CA par rapport à (2,3) M$ CA.
  • Le résultat dilué par action ordinaire s'est établi à (0,22) $ CA comparativement à (0,09) $ CA. Le résultat dilué ajusté par action ordinaire, qui constitue une mesure non conforme aux IFRS, a été de (0,16) $ CA par action contre (0,09) $ CA.

« Au cours du deuxième trimestre, nous nous sommes rapprochés de nos objectifs à court terme qui visent à améliorer l'assortiment de produits, à rehausser l'expérience en boutique, à accroître le taux de pénétration du commerce électronique et à mieux comprendre nos clients au Canada et aux États-Unis. Le BAIIA ajusté de (2,2) M$ s'explique par l'incidence des activités promotionnelles prévues sur la marge brute et par la hausse des charges de vente et d'administration, essentiellement en raison du nombre accru de boutiques. Nos résultats financiers sont conformes à nos attentes et reflètent la progression des ventes de boutiques comparables et l'amélioration de l'état de nos stocks, lesquels constituent nos principales priorités, a déclaré Joel Silver, président et chef de la direction de DAVIDsTEA.

Bien que les résultats des activités d'exploitation de nos boutiques canadiennes aient reculé par rapport à il y a un an, nous nous attendons à un meilleur rendement au Canada au cours du deuxième semestre de l'exercice 2017. Il est évident que le réseau de boutiques aux États-Unis représente toujours un défi, et nous nous affairons à identifier les mesures qui permettront de mieux adapter le concept de DAVIDsTEA aux consommateurs américains et de les mettre en œuvre.

Nous observons que notre plateforme de commerce électronique donne des résultats tant au Canada qu'aux États-Unis et sommes d'avis que la réduction et l'amélioration continues de notre gamme de produits devraient procurer une meilleure expérience d'achat dans nos boutiques. De récentes recherches menées auprès des consommateurs indiquent que même si la marque DAVIDsTEA jouit d'une solide notoriété au Canada, celle-ci peut encore s'accroître et que, bien que la marque n'en soit encore qu'à ses balbutiements aux États-Unis, elle suscite l'intérêt des gens qui la connaissent. L'étude nous fournit d'importantes données pour cibler notre clientèle de base et mieux comprendre les différences qui caractérisent les consommateurs de boissons américains et canadiens. Comme nous l'avons souligné, notre objectif primordial est d'améliorer l'expérience fondamentale de nos clients à l'égard du thé et de nous assurer que nous exploitons tout le potentiel de la marque DAVIDsTEA. »

Perspectives

« Comme nous l'avons mentionné précédemment, 2017 est une année de rajustement pour DAVIDsTEA, alors que nous consolidons nos principales initiatives stratégiques et les mettons en œuvre dans le but d'avoir une incidence positive sur nos résultats. Nous nous concentrons sur l'amélioration de la rentabilité de notre réseau canadien, lequel dégage environ 80 % de nos ventes. Nous avons un plan rigoureux qui comprend des investissements dans le commerce électronique et diverses initiatives en matière de commercialisation. Les activités aux États-Unis demeurent un projet en devenir. Nous envisagerons la fermeture des boutiques non performantes et considérerons certaines possibilités de croissance mettant de l'avant des concepts de DAVIDsTEA qui ont fait leur preuve. Nous avons récemment renforcé notre équipe grâce à des experts chevronnés du développement et du marchandisage du thé, ce qui nous aidera, croyons-nous, à atteindre nos objectifs. Nous sommes satisfaits de nos premières avancées visant à améliorer le rendement de DAVIDsTEA, notre but étant de continuer à nous distinguer en tant que chef de file dans le secteur du thé », a déclaré M. Silver.

DAVIDsTEA a modifié ses commentaires antérieurs sur les perspectives de 2017 de la façon suivante :

  • DAVIDsTEA prévoit l'ouverture de 10 à 12 nouvelles boutiques au Canada (et non de 10 à 15 comme prévu au premier trimestre) et jusqu'à 5 aux États-Unis.
  • Les dépenses en immobilisations pour l'exercice se situeront aux alentours de 15 M$ CA à 18 M$ CA (et non de 16 M$ CA à 20 M$ CA comme prévu au premier trimestre).
  • À l'heure actuelle, la Société prévoit des flux de trésorerie disponibles positifs pour l'exercice.

Autres mesures financières pour le trimestre clos le 29 juillet 2017 :

  • Les charges de vente et d'administration ont augmenté pour passer de 22,8 M$ CA à 27,8 M$ CA. Exprimées en pourcentage des ventes, les charges de vente et d'administration ont augmenté, passant de 55,5 % à 60,9 %. Les charges de vente et d'administration ajustées, qui constituent une mesure non conforme aux IFRS, ont augmenté, passant de 22,8 M$ CA à 25,9 M$ CA, principalement en raison de l'embauche d'employés pour soutenir la croissance de la Société, y compris les nouvelles boutiques, et d'une hausse des frais d'exploitation des boutiques compte tenu de l'ajout de 28 boutiques additionnelles. Exprimées en pourcentage des ventes, les charges de vente et d'administration ajustées ont augmenté, passant de 55,5 % à 56,6 %.
  • Les résultats des activités d'exploitation se sont établis à (7,6) M$ CA comparativement à (2,9) M$ CA. Les résultats des activités d'exploitation ajustés, qui constituent une mesure non conforme aux IFRS, ont diminué pour passer de (2,9) M$ CA à (5,7) M$ CA.

Pour le semestre clos le 29 juillet 2017 :

  • Les ventes ont augmenté de 10,4 %, passant de 85,5 M$ CA au cours de la période correspondante de l'exercice 2016 à 94,4 M$ CA. Les ventes de boutiques comparables ont reculé de 3,4 %.
  • La marge brute a augmenté de 3,0 % pour atteindre 44,4 M$ CA, contre 43,1 M$ CA, tandis que la marge brute exprimée en pourcentage des ventes a diminué, passant de 50,3 % à 47,0 %. Cette baisse de la marge brute exprimée en pourcentage des ventes découle principalement de la liquidation prévue des produits saisonniers et de la réduction des coûts fixes en raison du recul de 3,4 % des ventes des boutiques comparables au cours de la période considérée.
  • Le résultat net s'est établi à (5,9) M$ CA par rapport à (0,8) M$ CA. Le résultat net ajusté, qui constitue une mesure non conforme aux IFRS, s'est élevé à (5,3) M$ CA comparativement à (0,8) M$ CA.
  • Le résultat dilué par action ordinaire s'est établi à (0,23) $ CA comparativement à (0,03) $ CA. Le résultat dilué ajusté par action ordinaire, qui constitue une mesure non conforme aux IFRS, était de (0,21) $ CA par action comparativement à (0,03) $ CA.

Autres mesures financières pour le semestre clos le 29 juillet 2017 :

  • Les charges de vente et d'administration ont augmenté pour passer de 43,9 M$ CA à 52,0 M$ CA. Exprimées en pourcentage des ventes, les charges de vente et d'administration ont augmenté, passant de 51,4 % à 55,1 %. Les charges de vente et d'administration ajustées, qui constituent une mesure non conforme aux IFRS, ont augmenté, passant de 43,9 M$ CA à 51,5 M$ CA, principalement en raison de l'embauche d'employés pour soutenir la croissance de la Société, y compris les nouvelles boutiques, et d'une hausse des frais d'exploitation des boutiques à l'appui de l'exploitation de 236 boutiques en date du 29 juillet 2017, comparativement à 208 boutiques en date du 30 juillet 2016. Exprimées en pourcentage des ventes, les charges de vente et d'administration ajustées ont augmenté, passant de 51,4 % à 54,6 %.
  • Les résultats des activités d'exploitation se sont établis à (7,6) M$ CA comparativement à (0,9) M$ CA. Les résultats des activités d'exploitation ajustés, qui constituent une mesure non conforme aux IFRS, ont diminué, passant de (0,9) M$ CA à (7,1) M$ CA.

Information sur la conférence téléphonique :

Une conférence téléphonique sur les résultats financiers du deuxième trimestre de l'exercice 2017 est prévue pour aujourd'hui, le 7 septembre 2017, à 16 h 30, heure de l'Est. La conférence téléphonique sera transmise en webdiffusion, et il sera possible d'y accéder dans la section « Investisseurs » du site Web de la Société, à www.davidstea.com/ca_fr/. La webdiffusion sera archivée en ligne deux heures après la fin de la conférence et sera disponible pendant un an.

Information non conforme aux IFRS :

Le présent communiqué comprend des mesures non conformes aux IFRS, notamment les charges de vente et d'administration ajustées, les résultats des activités d'exploitation ajustés, le BAIIA ajusté, le résultat net ajusté et le résultat dilué ajusté par action. Les charges de vente et d'administration ajustées, les résultats des activités d'exploitation ajustés, le BAIIA ajusté, le résultat net ajusté et le résultat dilué ajusté par action ne sont pas des mesures conformes aux IFRS, et ces mesures peuvent être utilisées différemment des mesures similaires présentées par d'autres sociétés. Nous croyons que les charges de vente et d'administration ajustées, les résultats des activités d'exploitation ajustés, le BAIIA ajusté, le résultat net ajusté et le résultat dilué ajusté par action fournissent aux investisseurs de l'information utile quant à nos activités passées. Nous présentons les charges de vente et d'administration ajustées, les résultats des activités d'exploitation ajustés, le BAIIA ajusté, le résultat net ajusté et le résultat dilué ajusté par action à titre de mesures supplémentaires du rendement, car nous croyons qu'ils facilitent l'évaluation comparative de notre performance opérationnelle par rapport à notre rendement fondé sur nos résultats établis selon les IFRS, tout en isolant les incidences de certains éléments qui fluctuent d'une période à l'autre. Par exemple, les charges de vente et d'administration ajustées, les résultats des activités d'exploitation ajustés, le BAIIA ajusté, le résultat net et le résultat dilué ajusté par action permettent l'évaluation de notre performance opérationnelle, y compris les coûts des nouvelles boutiques, en ne tenant pas compte de l'incidence des charges hors trésorerie de la période ou des autres charges non récurrentes, telles que l'amortissement, les charges financières, les loyers différés, les charges de rémunération hors trésorerie, les frais liés aux contrats déficitaires ou aux contrats dont les coûts pour satisfaire aux obligations devraient être supérieurs aux avantages économiques, le profit (la perte) sur les instruments financiers dérivés, la perte sur cession d'immobilisations corporelles, la dépréciation d'immobilisations corporelles et certaines charges non récurrentes.
Ces mesures servent également de références pour l'évaluation de notre performance opérationnelle. Les charges de vente et d'administration ajustées, les résultats des activités d'exploitation ajustés, le BAIIA ajusté, le résultat net ajusté et le résultat dilué ajusté par action ne sont pas des mesures de notre rendement financier selon les IFRS et ne devraient pas être considérés isolément ou comme mesures de rechange au résultat net, aux flux de trésorerie nets liés aux activités d'exploitation, d'investissement et de financement ou à toute autre donnée tirée des états financiers et présentée à titre d'indicateur du rendement financier ou de la liquidité, établis conformément aux IFRS. Bien que les charges de vente et d'administration ajustées, les résultats des activités d'exploitation ajustés, le BAIIA ajusté, le résultat net ajusté et le résultat dilué ajusté par action soient fréquemment utilisés par les analystes en valeurs mobilières, les prêteurs et autres parties pour évaluer des sociétés, nous comprenons qu'ils ne devraient pas être considérés isolément ou comme substituts à l'analyse de nos résultats établis selon les IFRS et, qu'en tant qu'outils analytiques, ils comportent des limites, notamment les suivantes :

  • Les charges de vente et d'administration ajustées, les résultats des activités d'exploitation ajustés, le BAIIA ajusté, le résultat net ajusté et le résultat dilué ajusté par action ne tiennent pas compte des variations ou des besoins de trésorerie du fonds de roulement.

  • Bien que l'amortissement soit une charge sans effet sur la trésorerie, les actifs amortis devront souvent être remplacés dans l'avenir, et le BAIIA ajusté ne tient compte d'aucun besoin de trésorerie à cet égard.

En raison de ces limites, les charges de vente et d'administration ajustées, les résultats des activités d'exploitation ajustés, le BAIIA ajusté, le résultat net ajusté et le résultat dilué ajusté par action ne devraient pas être considérés comme de la trésorerie discrétionnaire que nous pouvons réinvestir dans la croissance de l'entreprise ni comme une mesure de la trésorerie dont nous disposerons pour satisfaire à nos obligations.

Énoncés prospectifs :

Le présent communiqué renferme des énoncés prospectifs. Ces énoncés prospectifs se caractérisent généralement par l'utilisation de termes comme « prévoir », « estimer », « projeter », « objectif », et d'autres termes et expressions similaires ainsi que par l'utilisation du futur ou du conditionnel. Ces énoncés prospectifs portent sur diverses questions, dont le point de vue de la direction au sujet des perspectives de croissance de la Société, de l'ouverture de boutiques, de la gamme de produits et des indications financières pour les prochains trimestres et exercice. La Société ne peut garantir aux investisseurs que les développements futurs qui toucheront la Société seront ceux qui auront été prévus. Les résultats réels pourraient différer sensiblement des résultats prévus en raison de risques et incertitudes, notamment le risque que la Société ne puisse préserver et améliorer son image de marque, particulièrement sur les nouveaux marchés; le risque que la Société ne puisse livrer une concurrence efficace dans la catégorie des thés spécialisés et des boissons liées au thé; le risque que la Société ne puisse étendre et améliorer ses activités; les changements survenus au sein de l'équipe de haute direction de la Société; le niveau de circulation de piétons aux emplacements où les boutiques de la Société sont situées; les changements dans les tendances et les préférences de consommation; les fluctuations des taux de change; la conjoncture économique générale et la confiance des consommateurs; les lois en matière de salaire minimum; l'importance du premier trimestre de la Société pour les résultats d'exploitation de l'exercice complet et d'autres risques dont il est question dans le rapport annuel sur formulaire 10-K de la Société daté du 12 avril 2017 et déposé auprès de la Securities and Exchange Commission le 13 avril 2017. Si l'un ou plusieurs de ces risques ou incertitudes se matérialisaient ou si les hypothèses de la Société se révélaient erronées, les résultats réels de la Société pourraient différer à certains égards importants de ceux qui ont été prévus dans ces énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs fournis par la Société dans le présent communiqué sont à jour à la date à laquelle ils sont fournis par la Société. La Société se dégage de toute obligation de les mettre à jour publiquement par suite de nouveaux renseignements, de développements futurs ou autrement, sauf si la législation en valeurs mobilières applicable l'y oblige.

À propos de DAVIDsTEA Inc.

DAVIDsTEA est un détaillant de thés spécialisés qui offre un choix diversifié de thés en vrac, de thés préemballés et de sachets de thé exclusifs ainsi que des cadeaux, accessoires, aliments et boissons liés au thé principalement par l'intermédiaire de ses 236 boutiques DAVIDsTEA qu'elle exploite partout au Canada et aux États-Unis en date du 29 juillet 2017 et de son site Web, davidstea.com/ca_fr/. Le siège social de la Société est situé à Montréal, au Canada.

ÉTATS DE LA SITUATION FINANCIÈRE CONSOLIDÉS INTERMÉDIAIRES
[non audité et en milliers de dollars canadiens]
Au Au
29 juillet 28 janvier
2017 2017
$ $
ACTIF
Actif courant
Trésorerie 56 407 64 440
Créances clients et autres débiteurs 2 864 3 485
Stocks 28 629 31 264
Actif d'impôt exigible 3 301 539
Charges payées d'avance et dépôts 6 706 5 659
Instruments financiers dérivés - 454
Total de l'actif courant 97 907 105 841
Immobilisations corporelles 48 741 51 160
Immobilisations incorporelles 3 264 2 958
Actifs d'impôt différé 14 108 14 375
Total de l'actif 164 020 174 334
PASSIF ET CAPITAUX PROPRES
Passif courant
Dettes fournisseurs et autres créditeurs 16 934 19 681
Produits différés 4 333 4 885
Tranche courante des provisions 1 524 2 562
Instruments financiers dérivés 2 068 -
Total du passif courant 24 859 27 128
Loyers et incitatifs à la location différés 7 737 7 824
Provisions 4 142 5 932
Total du passif 36 738 40 884
Capitaux propres
Capital social 111 019 263 828
Surplus d'apport 8 080 8 833
Résultats non distribués (déficit) 7 742 (142 398 )
Cumul des autres éléments du résultat global 441 3 187
Total des capitaux propres 127 282 133 450
164 020 174 334
ÉTATS DU RÉSULTAT ET DU RÉSULTAT GLOBAL CONSOLIDÉS INTERMÉDIAIRES
[non audité et en milliers de dollars canadiens, sauf l'information relative aux actions]
Trimestres clos les Semestres clos les
29 juillet 30 juillet 29 juillet 30 juillet
2017 2016 2017 2016
$ $ $ $
Ventes 45 687 41 079 94 356 85 548
Coût des ventes 25 482 21 171 49 969 42 485
Marge brute 20 205 19 908 44 387 43 063
Charges de vente et d'administration 27 816 22 810 51 969 43 929
Résultats des activités d'exploitation (7 611 ) (2 902 ) (7 582 ) (866 )
Charges financières 157 19 288 36
Produits financiers (135 ) (148 ) (271 ) (269 )
Résultat avant impôt sur le résultat (7 633 ) (2 773 ) (7 599 ) (633 )
Charge (recouvrement) d'impôt (2 070 ) (506 ) (1 674 ) 120
Résultat net (5 563 ) (2 267 ) (5 925 ) (753 )
Autres éléments du résultat global
Éléments qui seront reclassés ultérieurement en résultat net :
Profit net latent (perte nette latente) sur les contrats de change à terme (2 977 ) 1 678 (1 777 ) (2 519 )
(Profit net réalisé) perte nette réalisée sur les contrats de change à terme reclassé(e) dans les stocks (292 ) 598 (745 ) (370 )
Recouvrement (charge) d'impôt sur le résultat global 867 (604 ) 668 767
Écart de conversion cumulé (1 614 ) 853 (892 ) (1 469 )
Autres éléments du résultat global, nets d'impôt (4 016 ) 2 525 (2 746 ) (3 591 )
Total du résultat global (9 579 ) 258 (8 671 ) (4 344 )
Résultat net par action :
De base (0,22 ) (0,09 ) (0,23 ) (0,03 )
Dilué (0,22 ) (0,09 ) (0,23 ) (0,03 )
Nombre moyen pondéré d'actions en circulation
De base 25 745 221 24 625 414 25 573 894 24 380 306
Dilué 25 745 221 24 625 414 25 573 894 24 380 306
TABLEAUX DES FLUX DE TRÉSORERIE CONSOLIDÉS INTERMÉDIAIRES
[non audité et en milliers de dollars canadiens]
Trimestres clos les Semestres clos les
29 juillet 30 juillet 29 juillet 30 juillet
2017 2016 2017 2016
$ $ $ $
ACTIVITÉS D'EXPLOITATION
Résultat net (5 563 ) (2 267 ) (5 925 ) (753 )
Éléments sans effet sur la trésorerie :
Amortissement des immobilisations corporelles 2 114 1 921 4 178 3 708
Amortissement des immobilisations incorporelles 472 169 754 329
Perte sur cession d'immobilisations corporelles 24 - 30 -
Dépréciation d'immobilisations corporelles 2 313 - 2 313 -
Loyers différés 200 366 203 646
Recouvrement sur contrats déficitaires (641 ) - (1 527 ) -
Charge de rémunération fondée sur des actions 802 614 1 376 930
Amortissement des frais de financement 20 18 40 36
Désactualisation des provisions 139 - 251 -
Impôt différé (recouvré) (570 ) 189 430 22
(690 ) 1 010 2 123 4 918
Variation nette des autres soldes du fonds de roulement sans effet sur la trésorerie liés à l'exploitation 3 509 (2 793 ) (5 965 ) (7 489 )
Flux de trésorerie liés aux activités d'exploitation 2 819 (1 783 ) (3 842 ) (2 571 )
ACTIVITÉS DE FINANCEMENT
Produit de l'émission d'actions ordinaires à l'exercice d'options sur actions 791 500 1 606 844
Flux de trésorerie liés aux activités de financement 791 500 1 606 844
ACTIVITÉS D'INVESTISSEMENT
Ajouts d'immobilisations corporelles (2 910 ) (6 876 ) (4 731 ) (9 722 )
Ajouts d'immobilisations incorporelles (641 ) (305 ) (1 066 ) (461 )
Flux de trésorerie liés aux activités d'investissement (3 551 ) (7 181 ) (5 797 ) (10 183 )
Augmentation (diminution) de la trésorerie au cours de la période 59 (8 464 ) (8 033 ) (11 910 )
Trésorerie au début de la période 56 348 69 068 64 440 72 514
Trésorerie à la fin de la période 56 407 60 604 56 407 60 604
Rapprochement du BAIIA ajusté
[non audité et en milliers de dollars canadiens]
Trimestres clos les Semestres clos les
29 juillet 30 juillet 29 juillet 30 juillet
2017 2016 2017 2016
Résultat net (5 563 ) $ (2 267 ) $ (5 925 ) $ (753 ) $
Charges financières 157 19 288 36
Produits financiers (135 ) (148 ) (271 ) (269 )
Amortissement 2 586 2 090 4 932 4 037
Perte sur cession d'immobilisations corporelles 24 - 30 -
Charge (recouvrement) d'impôt (2 070 ) (506 ) (1 674 ) 120
BAIIA (5 001 ) $ (812 ) $ (2 620 ) $ 3 171 $
Ajustements additionnels :
Charge de rémunération fondée sur des actionsa 802 614 1 376 930
Coûts liés au départ de membres de la haute directionb 812 - 812 -
Dépréciation d'immobilisations corporellesc 2 313 - 2 313 -
Incidence des contrats déficitairesd (1 360 ) - (2 775 ) -
Loyers différése 200 366 203 646
BAIIA ajusté (2 234 ) $ 168 $ (691 ) $ 4 747 $
a) Représente la charge de rémunération fondée sur des actions hors trésorerie.
b) Les coûts liés au départ de membres de la haute direction représentent le salaire dû à l'ancien chef des finances dans le cadre de l'entente de départ qu'il a conclue.
c) Représente les coûts liés à la dépréciation d'immobilisations corporelles au titre des boutiques.
d) Représente la comptabilisation, les reprises hors trésorerie et l'utilisation de provisions relatives à des contrats de location de certaines boutiques pour lesquels les coûts inévitables liés à la satisfaction des obligations contractuelles devraient dépasser les avantages économiques attendus du contrat.
e) Représentent la mesure dans laquelle la charge locative a été supérieure ou inférieure au loyer au comptant.
Rapprochement du résultat net selon les IFRS et du résultat net ajusté
[non audité et en milliers de dollars canadiens]
Trimestres clos les Semestres clos les
29 juillet 30 juillet 29 juillet 30 juillet
2017 2016 2017 2016
Résultat net (5 563 ) $ (2 267 ) $ (5 925 ) $ (753 ) $
Coûts liés au départ de membres de la haute directiona 962 - 962 -
Dépréciation d'immobilisations corporellesb 2 313 - 2 313 -
Incidence des contrats déficitairesc (1 221 ) - (2 524 ) -
Ajustement de la charge d'impôtd (698 ) - (175 ) -
Résultat net ajusté (4 207 ) $ (2 267 ) $ (5 349 ) $ (753 ) $
a) Les coûts liés au départ de membres de la haute direction représentent le salaire de 812 $pour le trimestre et le semestre clos le 29 juillet 2017 dû à l'ancien chef des finances en vertu de son entente de départ et la rémunération fondée sur des actions de 150 $pour le trimestre et le semestre clos le 29 juillet 2017 relative à l'acquisition des droits afférents à des attributions d'actions en vertu de l'entente de départ.
b) Représente les coûts liés à la dépréciation d'immobilisations corporelles au titre des boutiques.
c) Représente la comptabilisation, les reprises hors trésorerie, l'utilisation et la désactualisation de provisions relatives à des contrats de location de certaines boutiques pour lesquels les coûts inévitables liés à la satisfaction des obligations contractuelles devraient dépasser les avantages économiques attendus du contrat. La désactualisation des provisions pour contrats déficitaires est comprise dans les charges financières à l'état du résultat et du résultat global consolidé pour le trimestre et le semestre clos le 29 juillet 2017.
d) Supprime l'incidence fiscale des coûts liés au départ de membres de la haute direction, la dépréciation d'immobilisations corporelles et l'incidence des contrats déficitaires mentionnées aux notes a, b et c.
Rapprochement des résultats des activités d'exploitation selon les IFRS
et des résultats des activités d'exploitation ajustés
[non audité et en milliers de dollars canadiens]
Trimestres clos les Semestres clos les
29 juillet 30 juillet 29 juillet 30 juillet
2017 2016 2017 2016
$ $ $ $
Résultats des activités d'exploitation (7 611 ) (2 902 ) (7 582 ) (866 )
Coûts liés au départ de membres de la haute directiona 962 - 962 -
Dépréciation d'immobilisations corporellesb 2 313 - 2 313 -
Incidence des contrats déficitairesc (1 360 ) - (2 775 ) -
Résultats des activités d'exploitation ajustés (5 696 ) (2 902 ) (7 082 ) (866 )
a) Les coûts liés au départ de membres de la haute direction représentent le salaire de 812 $pour le trimestre et le semestre clos le 29 juillet 2017 dû à l'ancien chef des finances en vertu de son entente de départ et la rémunération fondée sur des actions de 150 $pour le trimestre et le semestre clos le 29 juillet 2017 relative à l'acquisition des droits afférents à des attributions d'actions en vertu de l'entente de départ.
b) Représente les coûts liés à la dépréciation d'immobilisations corporelles au titre des boutiques.
c) Représente la comptabilisation, les reprises hors trésorerie et l'utilisation de provisions relatives à des contrats de location de certaines boutiques pour lesquels les coûts inévitables liés à la satisfaction des obligations contractuelles devraient dépasser les avantages économiques attendus du contrat.
Rapprochement des charges de vente et d'administration selon les IFRS
et des charges de vente et d'administration ajustées
[non audité et en milliers de dollars canadiens]
Trimestres clos les Semestres clos les
29 juillet 30 juillet 29 juillet 30 juillet
2017 2016 2017 2016
$ $ $ $
Charges de vente et d'administration 27 816 22 810 51 969 43 929
Coûts liés au départ de membres de la haute directiona (962 ) - (962 ) -
Dépréciation d'immobilisations corporellesb (2 313 ) - (2 313 ) -
Incidence des contrats déficitairesc 1 360 - 2 775 -
Charges de vente et d'administration ajustées 25 901 22 810 51 469 43 929
a) Les coûts liés au départ de membres de la haute direction représentent le salaire de 812 $pour le trimestre et le semestre clos le 29 juillet 2017 dû à l'ancien chef des finances en vertu de son entente de départ et la rémunération fondée sur des actions de 150 $pour le trimestre et le semestre clos le 29 juillet 2017 relative à l'acquisition des droits afférents à des attributions d'actions en vertu de l'entente de départ.
b) Représente les coûts liés à la dépréciation d'immobilisations corporelles au titre des boutiques.
c) Représente la comptabilisation, les reprises hors trésorerie et l'utilisation de provisions relatives à des contrats de location de certaines boutiques pour lesquels les coûts inévitables liés à la satisfaction des obligations contractuelles devraient dépasser les avantages économiques attendus du contrat.
Rapprochement du nombre moyen pondéré après dilution d'actions ordinaires en circulation, comme présenté, et du nombre moyen pondéré après dilution d'actions ordinaires en circulation ajusté
[non audité et en milliers de dollars canadiens, sauf les montants par action]
Trimestres clos les Semestres clos les
29 juillet 30 juillet 29 juillet 30 juillet
2017 2016 2017 2016
Nombre moyen pondéré après dilution d'actions ordinaires en circulation 25 745 221 24 625 414 25 573 894 24 380 306
Résultat dilué par action (0,22 ) (0,09 ) (0,23 ) (0,03 )
Résultat dilué ajusté par action (0,16 ) (0,09 ) (0,21 ) (0,03 )

Renseignements