SOURCE: www.roboticoncology.com

www.roboticoncology.com

26 févr. 2014 16h17 HE

De faibles taux de réadmission observés dans toutes les techniques chirurgicales du cancer de la prostate

David Samadi, M.D., évoque la baisse constante des réadmissions à l’hôpital pour la chirurgie robotique et l’avantage d’une intervention chirurgicale dans les hôpitaux très fréquentés

NEW YORK, NY--(Marketwired - Feb 26, 2014) - Selon une nouvelle étude suédoise, les taux de réadmission à l’hôpital pour les ablations chirurgicales de la prostate sont relativement faibles dans les trois techniques (chirurgie ouverte, laparoscopique et robotique). La prostatectomie radicale, l’un des meilleurs traitements contre le cancer de la prostate, a grandement évolué depuis deux décennies. Bien que tous les hommes atteints d’un cancer de la prostate ne soient pas candidats à la chirurgie peu invasive, la plupart des ablations actuelles de la prostate sont réalisées par prostatectomie radicale laparoscopique (PRL) ou prostatectomie laparoscopique robot-assistée (PLRA).

Dans un examen de plus de 24 000 patients atteints d’un cancer de la prostate ayant subi une prostatectomie radicale, les taux de réadmission dans les 90 jours sont restés stables aux alentours de 10% pour chacune des trois techniques chirurgicales. Selon David B. Samadi, MD, président du service d’urologie et chef de la chirurgie robotique à l’Hôpital Lenox Hill, au-delà du faible taux de réadmissions à l’hôpital, le résultat le plus crucial dans cette étude est l’avantage de subir une ablation de la prostate dans un hôpital très fréquenté.

« Le faible taux de réadmission à l’hôpital est essentiel pour garantir le succès de l’opération de la prostate », a déclaré le Dr. Samadi. « Le fait que les hôpitaux très fréquentés puissent réduire la probabilité de réadmission après une ablation de la prostate de 30 % de plus que les hôpitaux moins fréquentés est significatif. Pour les patients, la réussite du traitement ne repose pas uniquement sur la technique. Il s’agit d’améliorer la guérison en choisissant des chirurgiens plus expérimentés dans les hôpitaux très fréquentés. »

La PLRA, considérée comme « la référence » en matière de traitement contre le cancer de la prostate, consiste à enlever une prostate cancéreuse dans son intégralité. D’après l’étude, cette intervention a vu sa disponibilité et sa popularité augmenter au cours de la dernière décennie. Au cours des onze années d’étude, l’utilisation de la chirurgie robotique de la prostate a augmenté de zéro jusqu’à représenter 50% de l’ensemble des autres techniques chirurgicales de la prostate.

Le Dr. Samadi est l’un des rares chirurgiens spécialisés dans la prostate ayant de l’expérience dans les trois techniques de prostatectomie radicale. Grâce à ses connaissances de la chirurgie ouverte et laparoscopique, c’est un innovateur dans l’évolution de la robotique pour l’ablation de la prostate. À l’aide de sa propre chirurgie SMART (technique robotique avancée et modifiée Samadi), le Dr. Samadi a réalisé, à ce jour, plus de 5 600 PLRA couronnées de succès.

Avec comme objectif majeur la qualité de vie après l’intervention, le Dr. Samadi obtient des taux de guérison du cancer de la prostate de 97% et des taux de réussite post-chirurgie particulièrement élevés pour la continence urinaire et la puissance sexuelle. Sa technique peu invasive permet à la plupart des patients de rentrer chez eux le lendemain de l’intervention et réduit la probabilité d’une réadmission à l’hôpital.

Le rapport, disponible en ligne dans The Journal of Urology, http://www.jurology.com/article/S0022-5347%2814%2900244-4/abstract, indique également que les patients âgés d’au moins 70 ans avaient 17% de risques en plus de nécessiter une réadmission après une opération de la prostate que les patients âgés de moins de 60 ans. De plus, les hommes atteints d’un cancer de la prostate présentant un risque élevé avaient 78% de risques en plus de nécessiter un suivi à l’hôpital.

« La chirurgie robotique s’améliore chaque jour », a déclaré le Dr. Samadi. « En choisissant un chirurgien expérimenté dans un hôpital réputé, les patients pourront être assurés de recevoir la meilleure qualité de soins. »

Renseignements



  • Coordonnées
    David B. Samadi, M.D
    Président du service d’urologie
    Chef de la chirurgie robotique à l’Hôpital Lenox Hill

    Téléphone: 1-212-365-5000
    Télécopieur: 1-646-692-6744

    Adresse:
    485 Madison Avenue
    21st floor
    New York, NY 10022

    http://www.roboticoncology.com/contact/