Fondation Canadienne des Jeunes Entrepreneurs

Fondation Canadienne des Jeunes Entrepreneurs

03 nov. 2011 21h38 HE

De jeunes entrepreneurs des quatre coins du monde offrent aux chefs des États du G20 des solutions pratiques à la crise économique

NICE, FRANCE--(Marketwire - 3 nov. 2011) - Au cours des trois derniers jours, plus de 400 entrepreneurs des pays du G20 – y compris une délégation canadienne de 31 jeunes entrepreneurs – se sont réunis au Sommet des jeunes entrepreneurs du G20 à Nice, en France, afin de demander officiellement aux chefs des États du G20 de reconnaître formellement le rôle de l'entrepreneuriat comme moteur de la relance économique mondiale.

Le Sommet a permis de conclure que l'entrepreneuriat – et, plus particulièrement, les jeunes entrepreneurs – joue un rôle de premier plan en matière d'innovation, de croissance et d'emploi, dans les pays matures et en développement. Les délégués du SJE G20 ont identifié plus de 200 pratiques exemplaires mises en œuvre avec succès par les gouvernements, les associations et les grandes entreprises du secteur privé, qui contribueront à éliminer les obstacles à l'entrepreneuriat et à renforcer les trois piliers qui ont une importance critique pour l'avancement de l'entrepreneuriat : le développement d'écosystèmes « fertiles », des mécanismes de financement clairs à chacune des étapes du développement de l'entreprise et l'épanouissement d'une culture au sein de laquelle la prise de risques et l'esprit d'entreprise sont valorisés.

Le Sommet s'est conclu par une demande formelle aux leaders du G20 de reconnaître, dans leur déclaration finale, l'importance de soutenir l'entrepreneuriat comme solution essentielle à la crise économique actuelle. Les délégués du Sommet ont également suggéré que les chefs des États du G20 s'engagent dans un processus de collaboration avec leurs gouvernements afin d'élaborer une « Déclaration des entrepreneurs », de même qu'un plan d'action pratique visant à stimuler l'entrepreneuriat dans chacun et tous les pays du G20. La Déclaration des entrepreneurs s'inspirerait de cinq principes fondamentaux :

  1. Les gouvernements du G20 reconnaissent le rôle socioéconomique de l'entrepreneuriat, l'importance d'encourager la prochaine génération d'entrepreneurs et son rôle dans la création d'emplois.
  2. Les gouvernements du G20 prennent l'engagement de mettre en œuvre des politiques nationales et internationales qui favoriseront l'entrepreneuriat et l'innovation.
  3. Ces politiques permettraient de mobiliser des sources traditionnelles et non traditionnelles de capitaux (par ex., l'épargne privée, les garanties publiques, y compris celles des organisations multilatérales) afin de soutenir les entrepreneurs pendant les phases de démarrage et de croissance de leurs entreprises.
  4. Ces politiques permettraient de reconnaître et d'aborder les défis démographiques et économiques sans précédent auxquels sont confrontés nos pays et, plus particulièrement, le chômage chez les jeunes.
  5. Les mesures proposées permettraient d'encourager l'entrepreneuriat dans chacun et tous les pays du G20 sans engendrer d'effets de distorsion du marché ou de concurrence déloyale.

« La Fondation Canadienne des Jeunes Entrepreneurs (FCJE) a toujours reconnu que les jeunes entrepreneurs sont la force motrice de l'économie canadienne et qu'ils jouent un rôle de premier plan pour assurer une croissance solide et durable au Canada », a déclaré Vivian Prokop, chef de la direction de la FCJE, présidente fondatrice de l'Alliance des jeunes entrepreneurs du G20 et l'une des organisatrices de la délégation canadienne. « À la suite de ce Sommet, nous nous réjouissons à la perspective de travailler avec les secteurs public et privé afin de nous assurer que notre pays détient les mesures de soutien essentielles qui permettront aux jeunes propriétaires d'entreprises de toutes les régions du Canada de bénéficier des ressources et de la voix dont ils ont besoin. »

La FCJE a été l'hôtesse du tout premier SJE G20 en juin 2010, lequel a mené à la création de l'AJE G20, un réseau international d'organismes animés des mêmes idées et qui soutiennent l'entrepreneuriat jeunesse.

Pour prendre connaissance du communiqué officiel du Sommet des jeunes entrepreneurs du G20 2011, veuillez cliquer ici (anglais seulement).

À propos de l'Alliance des jeunes entrepreneurs du G20 (AJE G20)

L'Alliance des jeunes entrepreneurs du G20 est un collectif regroupant les principales organisations axées sur l'entrepreneuriat des pays membres du G20. Elle vise à promouvoir l'entrepreneuriat jeunesse comme un puissant catalyseur du renouveau économique, de la création d'emploi, de l'innovation et du changement social. L'Alliance a été fondée afin de créer un mouvement dont les objectifs dont de sensibiliser les responsables politiques des États membres du G20 à la cause de l'entrepreneuriat jeunesse, faire circuler l'information au-delà des frontières et créer un réseau mondial de jeunes entrepreneurs qui se portent à la défense de la cause, tout en bâtissant un environnement entrepreneurial collaboratif à l'échelle planétaire. Pour en savoir plus, visitez le www.g20yea.com.

Fondation Canadienne des Jeunes Entrepreneurs – La Passerelle des entrepreneurs du Canada

La Fondation Canadienne des Jeunes Entrepreneurs (FCJE) est la référence en matière d'entrepreneuriat jeunesse. À titre d'organisme caritatif d'envergure nationale, elle a pour mission de contribuer à la croissance de l'économie canadienne, un jeune entrepreneur à la fois. Elle mise sur la personnalité et non sur les garanties lorsqu'elle accorde à ses jeunes, âgés de 18 à 34 ans, de l'accompagnement au prédémarrage, des ressources commerciales, du financement de démarrage et du mentorat pour qu'ils puissent mettre sur pied leurs entreprises et en assurer le succès durable.

Renseignements

  • Personne-ressource pour les médias à la FCJE :
    Josée Cusson
    Directrice des opérations, Québec
    514.225.7035, poste 4002
    jcusson@fcje.ca
    www.fcje.ca