Musée canadien de la nature

Musée canadien de la nature

19 juin 2014 09h30 HE

De la limite forestière à l'océan : L'expédition botanique du Musée canadien de la nature au Nunavut

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwired - 19 juin 2014) - C'est dans une région peu explorée du Nunavut que les botanistes du Musée canadien de la nature effectueront une expédition le mois prochain. Du 28 juin au 29 juillet, les quatre membres de l'équipe recenseront et collecteront des plantes sur une bande de 40 km le long du fleuve Coppermine dans l'ouest du Nunavut.

Les fruits de cette expédition alimenteront un ambitieux projet du Musée qui servira de référence scientifique : la flore de quelque 800 espèces de plantes vasculaires poussant actuellement dans l'Arctique canadien et le nord de l'Alaska.

Au cours de ces quatre semaines, les chercheurs se déplaceront en hélicoptère dans trois sites principaux, où ils se déploieront pour explorer la diversité végétale et collecter des spécimens. La zone à l'étude se situe entre la limite des arbres (où la forêt cède le pas à une végétation de toundra) et l'embouchure du fleuve où se trouve le village côtier de Kugluktuk.

« Dans la limite forestière, des espèces de la forêt boréale peuvent coexister avec des plantes typiques du sud de l'Arctique, explique Jeff Saarela, Ph.D., un botaniste du Musée qui codirige l'expédition avec sa collègue Lynn Gillespie, Ph.D. Nous avons en partie choisi cette région parce que nous souhaitons obtenir un échantillon sommaire de ce qui pousse là en ce moment, puisque la distribution des espèces peut varier avec le réchauffement climatique. Et il est vraisemblable que ces changements se fassent d'abord sentir près de la limite des arbres. »

Tous les membres de l'équipe, qui comprend également l'adjoint à la recherche Paul Sokoloff et le coordonnateur du laboratoire d'ADN Roger Bull, ont déjà participé à des expéditions dans l'Arctique. Ils ont inventorié des espèces végétales sur l'île Victoria, au parc national Tuktut Nogait et près de la rivière Hornaday dans les Territoires du Nord-Ouest, ainsi que le long de la rivière Soper dans le sud de l'île de Baffin.

Les données sur ces sites étaient éparses ou dataient de plusieurs décennies, de sorte que ces expéditions ont contribué à accumuler des connaissances pour le grand projet de la Flore arctique, qui comblera les lacunes dans la distribution des espèces. Ces explorations ont permis de collecter des milliers de spécimens, qui représentent une vaste diversité de plantes, notamment des saules, des orchidées, des pavots, des graminées et des carex. Ces échantillons sont venus enrichir l'Herbier national du Musée, qui contient la plus importante collection au monde de plantes arctiques. Les chercheurs rapportent également des échantillons destinés aux analyses d'ADN.

Dans le cadre de l'expédition Coppermine, l'équipe tentera de retrouver l'emplacement d'un campement centenaire de l'Expédition canadienne dans l'Arctique et d'inventorier les plantes du nouveau parc territorial Kugluk/Bloody Falls situé environ 15 km au sud de Kugluktuk. Les données ainsi recueillies viendront accroître les connaissances sur cette zone protégée, dont la flore est peu connue. L'équipe clôturera son voyage en présentant ses découvertes à la population de Kugluktuk.

Le financement de l'expédition Coppermine provient du Musée canadien de la nature, ainsi que du Programme du plateau continental polaire de Ressources naturelles Canada, qui fournit l'appui logistique.

L'équipe enverra des gazouillis pendant l'expédition, mot-clic #naturescience.

Un mot sur le Musée canadien de la nature

Le Musée canadien de la nature est le musée national de sciences et d'histoire naturelles du Canada. Il a vocation à transmettre des idées fondées sur des faits, à procurer des expériences instructives et à favoriser une relation enrichissante avec la nature d'aujourd'hui, d'hier et de demain. Il y parvient grâce à sa recherche scientifique, à sa collection de 10,5 millions de spécimens, à ses programmes éducatifs, à ses expositions permanentes et itinérantes, et à son site Web dynamique nature.ca. Le Musée est un chef de file dans la recherche et l'exploration arctiques. Il détient des collections de plantes et de poissons de l'Arctique considérées comme les plus importantes au monde.

Renseignements

  • Dan Smythe, Agent principal de relations avec les médias
    Musée canadien de la nature
    613-566-4781; 613-698-9253 (cell.)
    @museumofnature
    dsmythe@mus-nature.ca