BMO Banque de Montreal
TSX : BMO
NYSE : BMO

BMO Banque de Montreal

10 avr. 2012 09h48 HE

De "Moneyball" à "Hockey Cents" : BMO publie une nouvelle étude de Doug Porter

L'étude classe les équipes de la Ligue nationale de hockey selon leur productivité.

MONTRÉAL, QUÉBEC et CHICAGO, ILLINOIS--(Marketwire - 10 avril 2012) - Alors que les éliminatoires de la Coupe Stanley sont sur le point de commencer, une nouvelle étude de Doug Porter, économiste en chef délégué, BMO Marchés des capitaux, classe les équipes de la Ligue nationale de hockey (LNH) en fonction de la valeur qu'elles ont obtenue pour leur argent au cours de la saison 2011-2012.

L'étude, intitulée Hockey Cents 2012, est une adaptation de Moneyball, un livre à succès et un film salué unanimement par le public, dans lesquels il était notamment question de la productivité des équipes de la Major League Baseball.

« Nous avons considéré le nombre des points accumulés par chaque équipe au cours de la saison, par rapport à ses dépenses, a déclaré M. Porter. Étant donné que la LNH impose un plafond salarial, il n'y a pas d'écarts importants entre les masses salariales des équipes. Nous avons donc aussi considéré le nombre de points obtenus par chacune des équipes par rapport aux millions de dollars réellement versés en salaires cette année », a ajouté M. Porter.

M. Porter a fait remarquer que le plafond salarial et la masse salariale peuvent être très différents, selon la façon dont les contrats sont structurés, ou si des joueurs sont blessés ou encore si une équipe continue à payer pour un joueur qu'elle a échangé ou dont le contrat a été racheté.

Hockey Cents 2012

L'équipe gagnante

Les Predators de Nashville sont les champions du classement Hockey Cents cette année. Nashville a obtenu plus de deux points pour chaque million dépensé, terminant la saison avec plus de 100 points même si ses dépenses sont parmi les moins élevées de la ligue. Nashville a participé à la demi-finale de sa conférence l'an dernier et a terminé la saison régulière en force.

Le deuxième rang

Non loin derrière, les Blues de St. Louis sont venus bien près de remporter la coupe du Président, décernée pour le plus grand nombre de points obtenus au cours de la saison. Leur masse salariale, une des moins élevées de la ligue, leur a pourtant rapporté 1,99 point par million de dollars versés en salaires. Après avoir raté les éliminatoires l'an dernier, les Blues ont connu un début de saison chancelant. Mais un changement d'entraîneur tôt dans la saison leur a permis de rebondir, même si l'équipe était composée de joueurs peu connus.

Dans la Conférence de l'Est, les gagnants sont les Sénateurs d'Ottawa. Après avoir raté les éliminatoires l'an dernier, les Sens ont rebondi et participeront cette fois aux séries de championnat. Ils surpassent de peu les Rangers de New York comme équipe qui dépense de la façon la plus efficiente dans l'Est.

Mention honorable

Parmi les autres équipes qui participeront aux séries éliminatoires, les Canucks de Vancouver (gagnants de la coupe du Président pour une deuxième année de suite), les Blackhawks de Chicago, les Coyotes de Phoenix et les Panthers de la Floride ont toutes obtenu près de 1,7 point par million dépensé, ce qui est nettement au-dessus de la moyenne.

Parmi les équipes qui ne participeront pas aux éliminatoires, l'Avalanche du Colorado et les Stars de Dallas obtiennent toutes deux un bon score de 1,79 point par million de dollars (un résultat supérieur à ceux des Sénateurs et des Rangers).

En attendant la prochaine saison

Malgré une masse salariale supérieure à la moyenne, les Blue Jackets de Columbus ont terminé cette saison au dernier rang du classement de la LNH et ils ont accumulé à peine plus de un point pour chaque million de dollars dépensés. Les nombreux joueurs autonomes vedettes qu'ils ont embauchés n'ont pas amélioré le score total de l'équipe (handicapée par les blessures), qui attend toujours sa deuxième participation aux séries de la Coupe Stanley.

Trois équipes canadiennes ont terminé la saison juste un peu au-dessus de Columbus pour ce qui est de la productivité.

On peut obtenir le texte intégral de l'étude sur le site bmocm.com/economics.

À propos de BMO Groupe financier

Fondé en 1817 sous le nom de Banque de Montréal, BMO Groupe financier est un fournisseur nord-américain de services financiers hautement diversifiés. Fort d'un actif totalisant 538 milliards de dollars au 31 janvier 2012, et d'un effectif de plus de 47 000 employés, BMO Groupe financier offre une vaste gamme de produits et de solutions dans les domaines des services bancaires de détail, de la gestion de patrimoine et des services de banque d'affaires.

Renseignements