Société canadienne d'hypothèques et de logement

Société canadienne d'hypothèques et de logement

25 oct. 2012 14h57 HE

De nouveaux murs pour les maisons neuves

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 25 oct. 2012) - L'achat d'une maison neuve présente, pour bon nombre de Canadiens, bien des attraits, notamment des matériaux de finition de dernière génération, des plans d'aménagement et des installations modernes, de même que confort et efficacité énergétique. Parmi les options à considérer dans une maison neuve, les choix les plus communs sont un système de chauffage, des appareils ménagers et un éclairage écoénergétiques. Mais qu'en est-il du degré d'isolation des murs? La construction d'une maison neuve est l'occasion idéale pour isoler les murs au maximum afin de prévenir les augmentations futures du coût de chauffage.

Vous avez sans doute entendu parler des différents types de murs utilisés dans les maisons à haute efficacité énergétique : des murs qui retiennent beaucoup plus la chaleur en hiver grâce à la quantité d'isolant qu'ils contiennent. Certains de ces murs sont deux fois plus épais que les murs habituels, ce qui offre une plus grande protection contre les grands froids et les grandes chaleurs, le bruit de la circulation et tous les désagréments extérieurs. Les économies réalisées sur la facture de chauffage et de climatisation constituent un autre avantage important, en plus du grand confort et de l'absence de courants d'air. Voilà le choix à faire si vous vous faites construire une maison ou si vous effectuez de grandes rénovations!

Maisons à haute efficacité énergétique

Grâce à une bonne conception et à une construction soignée, on peut obtenir un mur à isolation élevée RSI 7 (ou R-40 en unités anglo-saxonnes), ce qui se compare favorablement avec les murs RSI 3-5 qui sont aujourd'hui la norme dans la plupart des maisons neuves. Depuis quelques années, la Société canadienne d'hypothèques et de logement travaille avec les principaux constructeurs pour concevoir, construire et présenter en démonstration des maisons qui sont à haute efficacité énergétique en produisant autant d'énergie qu'elles en consomment. Toutes les maisons ainsi construites ont des murs à isolation élevée, dans le cadre de la stratégie visant à réduire au maximum la consommation d'énergie. À titre d'exemple, la Maison nettezéro Riverdale à Edmonton se caractérise par un assemblage mural de forte épaisseur où l'espace entre la paroi intérieure et le revêtement extérieur est de 406 mm (16 pouces). Cet espace est rempli d'isolant cellulosique (fait de journaux recyclés). Durant la construction de la maison, avant que le système de chauffage soit installé, la température intérieure augmentait sous l'effet du soleil et était confortable, même lorsque la température extérieure était inférieure à zéro. Le degré d'isolation de ces murs est RSI 9.9 (ou R-56). Un mur épais offre également la possibilité d'aménager un rebord où s'asseoir ou disposer des plantes.

Dans le cas de la Green Dream Home, à Kamloops, en Colombie-Britannique, une autre voie a été empruntée. Les murs sont faits de coffrages isolants. Ces derniers sont constitués de deux couches de polystyrène espacées par des entretoises de plastique et assemblées essentiellement comme des blocs pour former la fondation, de même que les murs au-dessus du niveau du sol. Une fois montés, ces coffrages sont remplis de béton pour leur donner une résistance structurale. Dans le cas de la maison Green Dream, l'isolant en mousse utilisé est plus épais que la normale : une couche de 66 mm (2 5/8 po) en polystyrène expansé du côté intérieur et une autre de 134 mm (5 3/8 po) du côté extérieur, et 200 mm (8 po) de béton au centre. La valeur R totale du mur est RSI 7.7 (R-44). La couche continue de béton à l'intérieur du coffrage contribue, par ailleurs, à rendre la maison très étanche à l'air et élimine les courants d'air.

Dans le cas d'une rénovation; afin d'accroître le coefficient d'isolation thermique des murs

La stratégie à suivre est quelque peu différente et présente un peu plus de difficulté. Les murs existants demeureront en place et constitueront l'ossature, mais il faudra décider si l'on veut isoler l'habitation de l'intérieur ou de l'extérieur. Comme l'intervention à l'intérieur présente plus d'inconvénients, l'isolation se fait souvent par l'extérieur. Il est plus avantageux d'effectuer les travaux d'isolation quand vient le temps de remplacer ou de rafraîchir l'apparence extérieure de la propriété, étant donné que, d'une manière ou d'une autre, une bonne partie du travail sera déjà effectuée. On peut ajouter une grande quantité d'isolant sur la face extérieure de la structure, ce qui se fait habituellement en appliquant des couches d'isolant qui se chevauchent sous forme de panneaux en mousse ou de mousse isolante projetée. Il est également possible d'utiliser un isolant en laine minérale semi-rigide. Dans le cas d'une rénovation, il est rare d'atteindre des valeurs R aussi élevées que celles qu'offrent les maisons neuves décrites ci-dessus, mais il est tout de même possible de doubler ou de tripler le coefficient d'isolation thermique initiale de la maison en appliquant sur la surface extérieure de celle-ci une couche d'isolant de 50 à 100 mm (2 à 4 po).

Faire appel à un expert

Qu'il soit question d'un nouveau mur ou d'un mur existant, il est préférable de faire appel à quelqu'un (concepteur, constructeur ou rénovateur) de compétent dans le genre de travaux que vous voulez réaliser. Une bonne planification du projet permet d'assurer une utilisation appropriée des ressources et de faire les choses dans le respect de l'environnement. Cela permet également de ménager l'utilisation de matériaux et, peut-être, de recourir à des matériaux de construction recyclés. En plus d'être abordables à construire, des murs bien conçus permettent d'éviter les problèmes de moisissure et de vivre sans tracas pendant de nombreuses années.

Pourquoi le faire?

L'avantage de bâtir des murs à haute efficacité, ou de faire des rénovations en ce sens, réside dans la tranquillité d'esprit que cela procure. En effet, cela ajoute à la maison tranquillité et confort, en plus de rendre celle-ci relativement insensible à l'augmentation du coût de l'énergie. Il est également possible de pouvoir rester chez soi confortablement plus longtemps en cas de panne de courant au milieu de l'hiver. Il faut également savoir que les choix que l'on fait aujourd'hui ont un effet sur le rendement énergétique et le confort de la maison aussi longtemps que celle-ci existe, possiblement plus de cent ans. Une fois construits, des murs éconergétiques assureront des économies d'énergie pendant de longues et nombreuses années. Essentiellement, si les murs sont bons, la maison est bonne.

Pour de plus amples renseignements sur les technologies et pratiques liées au logement durable que l'on peut utiliser pour la construction et la rénovation d'habitations, notamment celles qui ont servi dans le cadre de l'Initiative de démonstration de maisons durables EQuilibriumMC de la SCHL, il convient de consulter le site Web de la SCHL (www.schl.ca) ou composer 1-800-668-2642.

Depuis plus de 65 ans, la SCHL est l'organisme national responsable de l'habitation au Canada et une source d'expertise fiable et objective dans ce domaine.

Renseignements

  • Pour obtenir des idées d'articles ou pour accéder
    à l'information de la SCHL :
    Groupe des relations avec les médias
    Bureau national de la SCHL
    613-748-2799
    media@cmhc-schl.gc.ca