WWF-Canada



WWF-Canada
Coca-Cola Canada



Coca-Cola Canada

11 févr. 2013 09h19 HE

De nouvelles recherches serviront à assurer une bonne gestion des populations d'ours polaires au Canada

OTTAWA, ONTARIO et MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwire - 11 fév. 2013) - Grâce à une nouvelle contribution financière du Fonds mondial pour la nature (WWF) pour la recherche sur les ours polaires, des chercheurs pourront recueillir de nouvelles données sur les populations d'ours blancs au Canada. Des projets de recherche sont déjà en cours à travers l'Arctique canadien, qui permettront la mise à jour des données sur le statut des populations d'ours polaires dans la baie de Baffin, dans le bassin Kane et dans le détroit du Vicomte de Melville.

Il y a diverses raisons de procéder au relevé d'une sous-population donnée. Outre la nécessité de mettre à jour des données anciennes, il est utile de disposer de données à jour pour mieux gérer la récolte et évaluer les impacts des transformations touchant les territoires de glace. Dans le cas du détroit du Vicomte de Melville, les derniers relevés de population ont été faits il y a longtemps et une mise à jour s'impose. Pour ce qui est de la baie de Baffin, le Canada et le Groenland se partagent la gestion et la récolte et il est donc doublement important de disposer d'information actuelle et exacte afin d'assurer un taux de récolte soutenable.

En outre, l'efficacité des programmes de conservation des ours polaires repose sur la pertinence des estimations des populations, et les relevés ponctuels fournissent des renseignements indispensables à une gestion responsable des populations d'ours.

« L'ours polaire est très important pour les Inuits, culturellement, spirituellement et économiquement », explique Drikus Gissing, directeur à la Gestion de la faune pour le gouvernement du Nunavut. « Des questions ont été soulevées au sujet de notre gestion des ours, et nous répondons aux préoccupations exprimées. Nous comptons bien faire la démonstration que nous gérons nos populations d'ours de manière responsable, et pour ce faire, nous commencerons par entreprendre des projets de recherche pour nous assurer que nos décisions en matière de gestion seront fondées sur des données fiables et à jour sur le statut de nos sous-populations d'ours polaires. » Le Nunavut gère une partie ou la totalité de 12 des 13 sous-populations d'ours polaires au Canada.

La compilation de ces résultats de ces relevés se poursuit et les conclusions seront communiquées en avril prochain.

Le WWF-Canada a versé une contribution de 82 000 $ au gouvernement des Territoires-du-Nord-Ouest et 111 000 $ au gouvernement du Nunavut, par l'intermédiaire d'Environnement Canada, afin de couvrir les coûts de ces relevés. Les fonds versés ont été recueillis dans le cadre de la campagne Habitat Arctique, à laquelle ont participé de généreux citoyens de partout au Canada ainsi que la compagnie Coca-Cola, qui s'est engagée à verser un montant équivalent à celui des dons reçus.

« Cela souligne notre engagement à travailler auprès des collectivités et des gouvernements locaux pour maintenir les populations d'ours polaires à des niveaux soutenables », affirme Martin von Mirbach, directeur du programme Arctique au WWF-Canada.

« Nous sommes fiers de pouvoir aider les gouvernements du Nunavut et du Canada à assurer la pérennité de l'ours blanc. Nous n'avons d'autre choix, si nous voulons un avenir durable, que de collaborer tous ensemble à le bâtir – entreprises, gouvernements et organismes de la société civile comme le Fonds mondial pour la nature. Et nous sommes heureux d'avoir pu apporter notre contribution au maintien de populations d'ours polaires en santé, dans le respect des droits ancestraux des Inuits de chasser », ajoute Nicola Kettlitz, président de Coca-Cola. « Notre entreprise s'est engagée à continuer de soutenir cette action importante pour la conservation d'un Habitat Arctique viable pour les gens et les ours polaires. »

Le Canada compte 13 sous-populations d'ours polaires, assure la cogestion de l'une d'entre elles avec les États-Unis, et de trois autres avec le Groenland. Les sous-populations d'ours polaires au Canada font l'objet de relevés suivant un calendrier d'inventaire établi en fonction des priorités et des besoins. Autrement dit, chacune des sous-populations au Canada fait l'objet d'un relevé à intervalles de 5 à 15 ans.

À propos du WWF-Canada

Le WWF propose des solutions aux principaux défis de conservation de notre planète afin que les humains et la nature puissent prospérer en harmonie. www.wwf.ca/fr.

Renseignements