Pêches et Océans Canada

Pêches et Océans Canada

13 févr. 2009 17h35 HE

Déclaration de la Ministre Shea-Viabilité économique de la pêche au homard sur la Côte Est du Canada

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 13 fév. 2009) - L'honorable Gail Shea, ministre des Pêches et des Océans, a fait aujourd'hui la déclaration suivante :

J'ai rencontré aujourd'hui mes homologues du Nouveau-Brunswick, de la Nouvelle-Ecosse et de l'Ile-du-Prince-Edouard ainsi que des représentants de l'industrie des Maritimes pour discuter de la gravité des problèmes qui se posent dans la pêche au homard et des occasions qui s'offrent à nous d'assurer la rentabilité de cette pêche qui contribue grandement à l'économie canadienne.

Il est évident que le marché du homard connaît actuellement des difficultés. Chaque groupe et chaque association de pêcheurs de homard le dit. Plusieurs pistes de solution ont été avancées durant la rencontre d'aujourd'hui pour redresser la situation, notamment des mesures de gestion de l'offre. J'appuie sans réserve les démarches entreprises par l'industrie et mes homologues des provinces pour améliorer l'accès du homard aux marchés, et je suis convaincue qu'en travaillant main dans la main, nous obtiendrons des résultats concrets. Tous les participants à la rencontre d'aujourd'hui ont admis la nécessité de prendre des mesures immédiates pour assurer la place du homard canadien sur le marché mondial. Les fonctionnaires des deux ordres de gouvernement s'emploient avec l'industrie à lancer un train de mesures de commercialisation visant à rehausser le profil du homard canadien dans les marchés du gros, du détail et de la restauration.

Le gouvernement du Canada appuie les secteurs de l'industrie qui ressentent l'impact de la crise économique mondiale. Le Plan d'action économique aidera les collectivités qui dépendent de la ressource, au moyen d'initiatives comme le Fonds d'adaptation des collectivités, doté d'un budget d'un milliard de dollars sur deux ans, qui peut contribuer à la diversification économique des collectivités touchées par le recul de la demande mondiale de produits de la mer. Nous avons également pris des mesures pour faciliter l'accès des entreprises de pêche au crédit, et avons offert des allègements fiscaux aux petites entreprises.

Il est également évident que nous devons aussi voir plus loin que les fluctuations immédiates des débarquements et des conditions du marché et viser la conservation à long terme des ressources en homard. Si nous ne gérons pas nos pêches de manière durable, nous mettons en péril les retombées économiques que nous en tirons. Durant les récentes consultations avec les pêcheurs de homard et les organisations de pêcheurs, notamment lors d'une réunion qui s'est tenue à Moncton le 11 février, la plupart des groupes ont fait valoir l'importance d'un programme de rationalisation et de nouvelles mesures de conservation. Nous allons continuer à travailler avec l'industrie pour lui offrir des outils souples pour réduire ses coûts d'exploitation et atténuer les pressions sur les stocks de homard.

http://www.dfo-mpo.gc.ca

Renseignements

  • Pêches et Océans Canada, Ottawa
    Phil Jenkins
    Relations avec les médias
    613-990-7537
    ou
    Pêches et Océans Canada, Ottawa
    Cabinet de la ministre
    Ann Matejicka
    Directrice des communications
    613-992-3474