Affaires indiennes et du Nord Canada

Affaires indiennes et du Nord Canada

20 mars 2008 10h53 HE

Déclaration de l'honorable Chuck Strahl, ministre des Affaires indiennes et du Nord canadien et interlocuteur fédéral auprès des Métis et des Indiens non inscrits

Journée mondiale de l'eau

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 20 mars 2008) - Nous célébrerons la Journée mondiale de l'eau le 22 mars prochain, et comme l'événement est à nos portes, j'ai pensé qu'il serait opportun d'examiner les progrès importants que le gouvernement du Canada a accomplis pour améliorer la qualité de l'eau dans les Premières nations.

Il y a à peine deux ans - le 21 mars 2006 - notre gouvernement a pris une mesure déterminante pour faire en sorte que tous les membres des Premières nations vivant dans des réserves aient accès à de l'eau potable salubre; c'est ainsi qu'est né le Plan d'action pour la gestion de l'eau potable dans les collectivités des Premières nations.

Bien qu'il nous reste encore bien du pain sur la planche, les progrès accomplis jusqu'ici en partenariat avec les Premières nations d'un bout à l'autre du pays sont sans précédent. A notre arrivée au pouvoir, on comptait dans les Premières nations 193 réseaux d'alimentation en eau posant un risque élevé. Il en reste aujourd'hui 85. Par ailleurs, il ne reste que 6 des 21 collectivités prioritaires formant notre liste de départ. Une collectivité est jugée prioritaire si son réseau d'alimentation en eau pose un risque élevé et si elle est visée par un avis concernant l'eau potable.

Je suis convaincu que les progrès ne s'arrêteront pas ici. Dans son budget de 2008, notre gouvernement a annoncé qu'il investirait 330 millions de dollars sur deux ans afin d'améliorer l'accès à de l'eau potable salubre dans les collectivités des Premières nations. Nous avons également indiqué, dans notre budget, que des consultations seront organisées auprès des gouvernements des provinces, des territoires et des Premières nations sur la mise en place d'un régime de réglementation permettant de superviser la qualité de l'eau dans les réserves.

Enfin, comme nous l'avons mentionné dans le budget, nous prévoyons donner plus d'ampleur au Plan d'action en embauchant de 30 à 40 personnes chargées de former les opérateurs de réseaux d'alimentation en eau, ce qui fera presque doubler le nombre de formateurs actuel. Nous continuons aussi d'investir de façon importante dans la modernisation et la construction de réseaux d'égout et d'aqueduc dans les collectivités des Premières nations.

Le travail accompli et les efforts de collaboration déployés jusqu'ici nous ont permis d'accomplir beaucoup. Nous continuerons de nous employer à respecter notre engagement à améliorer la qualité de vie des membres des Premières nations.

Renseignements

  • Cabinet de l'honorable Chuck Strahl
    Josée Bellemare
    Attachée de presse
    819-997-0002
    ou
    Affaires indiennes et du Nord Canada
    Relations avec les médias
    819-953-1160