Pêches et Océans Canada

Pêches et Océans Canada

20 déc. 2007 10h21 HE

Déclaration de Loyola Hearn ministre des Pêches et des Océans : Le Canada souscrit à une chasse au phoque sans cruauté

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 20 déc. 2007) - L'Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) a publié une étude scientifique sur la chasse au phoque pratiquée à l'échelle mondiale relativement au bien-être des animaux. Nous sommes heureux de constater que les recommandations de l'EFSA confirment que les pratiques et les techniques de chasse utilisées, réglementées et prescrites par la loi pour la chasse commerciale du phoque au Canada sont légitimes et sans cruauté.

Des études indépendantes et examinées par des pairs ont démontré une fois de plus que la grande majorité des phoques sont abattus sans cruauté au Canada. Nous croyons donc que les pratiques actuellement en vigueur au Canada sont conformes aux recommandations générales de l'EFSA, et nous avons déjà commencé à prendre un certain nombre de mesures pour remédier à certains des problèmes soulevés dans l'étude.

Le gouvernement du Canada est déterminé à assurer la gestion durable de ces ressources renouvelables et une chasse au phoque bien gérée et bien réglementée. Le Canada, qui compte plus de 5,5 millions de phoques du Groenland le long de ses côtes est et ouest, établit des quotas annuels adéquats pour maintenir la population de phoque en santé.

Il ne faut pas oublier que la chasse au phoque et la pêche sont des traditions complémentaires et bien ancrées qui ont permis aux Autochtones, aux Inuits et aux non-Autochtones de subvenir aux besoins de leurs familles pendant des générations. Grâce à des efforts soutenus, à la connaissance du milieu marin et à des pratiques durables, la chasse au phoque permet à des milliers de chasseurs canadiens et à leur famille de toucher un revenu substantiel.

L'approche du Canada en matière de chasse au phoque est fondée sur des faits, des données scientifiques reconnues internationalement et le respect des traditions culturelles centenaires, plutôt que sur les objections morales et les renseignements erronés véhiculés par les groupes d'opposants à la chasse au phoque qui, selon l'EFSA, "peuvent être considérablement biaisés et non fondés". Le gouvernement du Canada continuera de contribuer à cette discussion et à défendre les droits des chasseurs canadiens afin de leur permettre de participer à une chasse légitime, durable et sans cruauté.

Renseignements

  • Pêches et Océans Canada, Ottawa
    Phil Jenkins
    Relations avec les médias
    613-990-7537
    ou
    Pêches et Océans Canada, Ottawa
    Cabinet du ministre
    Steve Outhouse
    Directeur des Communications
    613-992-3474