POSTES CANADA

POSTES CANADA

15 déc. 2008 15h03 HE

Déclaration de Postes Canada au sujet du déroulement du vote de ratification de l'AFPC et des résultats

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 15 déc. 2008) - A la suite de plaintes formulées par des employés au sujet des avis annonçant le vote et des procédures entourant le vote, Postes Canada demandera au Conseil canadien des relations industrielles (CCRI) d'examiner le vote de ratification tenu par l'Alliance de la fonction publique (AFPC). Le vote visait à permettre aux employés de ratifier l'entente de principe conclue avec Postes Canada le vendredi 12 décembre. Postes Canada est préoccupée par le fait que l'AFPC a omis de se conformer au Mémoire de règlement qu'elle a signé et dans lequel elle s'est engagée à soumettre l'offre finale de Postes Canada au vote de ses membres.

Les employés se sont plaints d'un manque d'uniformité dans les communications du syndicat concernant les lieux et les heures de vote; certains employés ont reçu des appels pour les informer de l'endroit et du moment où aller voter, d'autres pas. Des employés présents aux réunions se sont vus refuser le droit de voter; des employés ont rapporté que des représentants syndicaux ont isolé les personnes qui ont traversé les piquets de grève, les qualifiant de briseurs de grève et encourageant les autres membres à faire de même.

Le syndicat a déclaré que les membres qui ont voté ont rejeté l'entente de principe à laquelle en étaient arrivés Postes Canada et le syndicat, vendredi soir, avec l'aide d'un médiateur. Postes Canada demandera au CCRI d'évaluer tous les aspects entourant le vote.

Le syndicat a déclaré que le principal point en litige était la tentative de Postes Canada d'introduire le Programme d'assurance-invalidité de courte durée. Postes Canada estime qu'un tel programme protégera l'ensemble des employés lorsqu'ils en auront le plus besoin. La Société soutient qu'elle doit introduire des changements qui comprennent un Programme d'assurance-invalidité de courte durée afin de protéger la viabilité à long terme des avantages pour tous les employés et pour l'ensemble de l'entreprise. L'offre présentée aux employés contient des augmentations de salaire généreuses, une prime à la signature et un paiement unique afin de reconnaître la bonne assiduité.
.
Le Syndicat des employés des postes et communications (SEPC), une composante de l'AFPC, est en grève depuis le 17 novembre. Les 2100 employés représentés par ce syndicat sont essentiellement des employés administratifs et techniques qui ne traitent pas le courrier. Postes Canada livre le courrier avec succès depuis le début de la grève en utilisant tous les moyens nécessaires, y compris des injonctions et des protocoles ordonnés par la cour lorsque requis. En novembre, les résultats de rendement du service pour la Poste-lettres, tels que calculés par IBM, démontrent clairement que Postes Canada continue de respecter ses normes de service.

Pendant que Postes Canada attend des nouvelles du syndicat quant à la reprise des pourparlers, des centaines de membres de l'AFPC ont choisi de franchir les piquets de grève et de retourner au travail. Postes Canada continuera d'accueillir tous les employés qui choisissent de revenir.

Renseignements

  • Postes Canada
    Relations avec les médias
    Ottawa
    613-734-8888