Ministère de la Défense nationale



Ministère de la Défense nationale

08 févr. 2013 14h34 HE

Déclaration du chef d'état-major de la Défense au sujet de la sentence de l'enseigne de vaisseau de 1re classe Delisle

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 8 fév. 2013) - Le général Tom Lawson, chef d'état-major de la Défense, a fait la déclaration suivante aujourd'hui concernant la détermination de la peine de l'enseigne de vaisseau de 1re classe Jeffrey Delisle :

«Aujourd'hui, les Forces armées canadiennes ont entrepris une des dernières étapes du processus relatif au comportement odieux de l'enseigne de vaisseau de 1re classe Jeffrey Delisle.

« La confiance réciproque que nous avons forgée avec nos alliés ainsi qu'avec d'autres partenaires intergouvernementaux et internationaux constitue le fondement de notre mission de renseignement. Elle est au cœur de notre défense réciproque et de notre sécurité. Selon sa propre déclaration, l'enseigne de vaisseau de 1re classe Delisle a violé cette confiance, non seulement auprès de nos partenaires, mais aussi auprès des gens avec lesquels il travaillait tous les jours de même qu'auprès des Forces armées canadiennes dans l'ensemble. La protection de nos sources et de nos méthodes est essentielle à leur efficacité dans l'utilisation du renseignement comme outil de protection de notre pays et des Canadiens. De plus, la divulgation non autorisée et illégale de produits de renseignement d'alliés risque d'avoir des répercussions négatives sur l'accès du Canada au renseignement et à d'autres informations de nature sensible. Ainsi, par l'entremise d'activités auxquelles il a sciemment et délibérément participé, l'enseigne de vaisseau de 1re classe Delisle aurait pu sérieusement compromettre la sécurité du pays. Cet aspect doit être retenu.

« L'enseigne de vaisseau de 1re classe Delisle a trahi tous les Canadiens. Ceci dit, je tiens à assurer mes concitoyens que nous mettons activement tout en place pour améliorer et renforcer tous les volets de nos procédures de sécurité. Cela comprend la révision fonctionnelle complète et la réécriture de la politique de la Défense en matière de sécurité, un réalignement de tous les aspects de la sécurité au sein du Ministère et la collaboration avec d'autres ministères du gouvernement afin de discuter de pratiques exemplaires, de les synchroniser et de les adopter.

« Les Forces armées canadiennes imposent à leurs membres des règles de conduite et de rendement rigoureuses qu'ils doivent respecter, au Canada ou à l'étranger, dans l'exercice de leurs fonctions et en tout temps. On s'attend à ce que tous les militaires qui manipulent des renseignements de nature sensible observent de rigoureuses procédures liées à la sécurité et respectent les normes éthiques les plus élevées, conformément aux valeurs militaires fondamentales de loyauté, d'intégrité et d'honneur. De toute évidence, par son comportement, l'enseigne de vaisseau de 1re classe Delisle a omis de respecter ces normes. Une fois la détermination de la peine achevée, nous pouvons maintenant finaliser la révision administrative qui déterminera les mesures applicables à l'enseigne de vaisseau de 1re classe Delisle. Compte tenu de la gravité des crimes pour lesquels il a plaidé coupable et pour lesquels il a été condamné, on a ordonné de procéder rapidement à la révision administrative tout en accordant suffisamment de temps pour assurer une équité procédurale.

« Je suis certain que cet incident ne reflète pas le rendement et le dévouement généralement impeccables des hommes et des femmes des Forces armées canadiennes. Les Canadiens peuvent être assurés que les gestes posés par l'enseigne de vaisseau de 1re classe Delisle ne reflètent en rien les valeurs, l'éthique et les actions de nos membres dans leur ensemble ou de notre engagement à protéger leurs intérêts nationaux. »

Renseignements