Bureau de la concurrence Canada

Bureau de la concurrence Canada

06 oct. 2014 11h06 HE

Déclaration du commissaire de la concurrence concernant l'acquisition proposée des médias anglophones de QMI par Postmedia

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwired - 6 oct. 2014) - Bureau de la concurrence

John Pecman, commissaire de la concurrence, a fait la déclaration suivante aujourd'hui au sujet de l'acquisition proposée des quotidiens et des actifs de Québecor Média inc. (QMI) par Postmedia :

« Le Bureau de la concurrence examinera l'acquisition proposée des médias anglophones de QMI par Postmedia, y compris les journaux imprimés et les médias numériques.

Bien que la concentration de la propriété des médias puisse donner lieu à d'autres préoccupations relativement à l'intérêt public, le mandat du Bureau en vertu de la Loi sur la concurrence consiste à examiner les fusions exclusivement pour déterminer si elles auront vraisemblablement pour effet d'empêcher ou de diminuer sensiblement la concurrence. »

Contexte

Dans le cadre de sa démarche normale d'examen des fusions, le Bureau consulte un large éventail d'acteurs de l'industrie comme des fournisseurs, des concurrents, des associations, des clients et des experts, en plus de tenir compte de divers facteurs, notamment la définition du marché pertinent, le degré de concentration économique ainsi que la vigueur de la concurrence qui subsisterait sur le marché.

Lorsqu'il conclut qu'une fusion aura vraisemblablement des effets sur la concurrence, le Bureau préfère résoudre les préoccupations au moyen d'ententes mutuelles plutôt que par voie judiciaire; par conséquent, les préoccupations sont régulièrement résolues au moyen de consentements négociés. Cependant, si le Bureau détermine qu'une fusion est susceptible d'influer grandement sur la concurrence, il peut s'adresser au Tribunal de la concurrence pour obtenir une ordonnance visant à empêcher, à dissoudre ou à modifier la fusion.

Les consommateurs canadiens et les autres intervenants qui souhaitent donner leur opinion sur les éventuelles atteintes à la concurrence liées à cette acquisition proposée sont invités à le faire sur le site Web du Bureau.

Il est difficile de prévoir la durée d'un examen de fusion en particulier, puisque le Bureau évalue les étapes requises au cas par cas. Cependant, comme toujours, le Bureau collabore avec les parties qui fusionnent afin de mener ses examens le plus rapidement possible.

Le Bureau de la concurrence, en tant qu'organisme d'application de la loi indépendant, veille à ce que les entreprises et les consommateurs canadiens prospèrent dans un marché concurrentiel et innovateur

Renseignements connexes

Aperçu du processus d'examen des fusions

Donnez votre opinion sur cette acquisition proposée

Le Bureau de la concurrence, en tant qu'organisme d'application de la loi indépendant, veille à ce que les entreprises et les consommateurs canadiens prospèrent dans un marché concurrentiel et innovateur.

Restez branchés

Renseignements

  • Renseignements à l'intention des médias :
    Relations avec les médias
    819-994-5945
    media@bc-cb.gc.ca

    Renseignements généraux : Centre des renseignements
    Bureau de la concurrence
    819-997-4282 / Sans frais : 1-800-348-5358
    ATS (malentendants) : 1-800-642-3844
    www.bureaudelaconcurrence.gc.ca