Ministère de la Justice Canada

Ministère de la Justice Canada

11 avr. 2013 16h23 HE

Déclaration du ministre de la Justice au sujet de l'affaire Parsons

NIAGARA FALLS, ONTARIO--(Marketwired - 11 avril 2013) - L'honorable Rob Nicholson, C.P., c.r., ministre de la Justice et procureur général du Canada, a fait la déclaration suivante après s'être entretenu avec l'honorable Ross Landry, procureur général et ministre de la Justice de la Nouvelle-Écosse :

« Je suis de tout cœur avec les membres de la famille de Rehtaeh Parsons, qui font face à la perte tragique de leur fille. Aucune perte n'est plus douloureuse à affronter que celle d'un enfant.

Bien que l'administration de la justice soit de compétence provinciale, je suis toujours disposé à entendre le point de vue de mes homologues provinciaux quant aux façons dont on peut améliorer le système de justice du Canada.

Nous devons prendre au sérieux la criminalité chez les jeunes et nous ne devons jamais oublier les victimes. Notre gouvernement a pris des mesures importantes afin de sévir contre les crimes violents, et il continuera de le faire. La loi globale que nous avons fait adopter pour lutter contre la criminalité, la Loi sur la sécurité des rues et des communautés, oblige désormais les poursuivants à examiner la possibilité de demander l'imposition d'une peine pour adultes aux jeunes qui commettent des infractions violentes graves, comme les agressions sexuelles graves et les meurtres. Elle oblige également les tribunaux à publier le nom des jeunes contrevenants qui se sont vus imposer une peine pour adolescent pour une infraction avec violence, lorsque la sécurité publique est menacée.

« En 2008, nous avons fait passer l'âge de consentement de quatorze à seize ans. En outre, notre gouvernement a instauré de nouvelles peines minimales obligatoires ou prolongé celles qui existaient déjà, et il a notamment établi des peines minimales pour la pornographie juvénile et les criminels qui commettent une agression sexuelle sur des enfants et des jeunes. J'ai récemment annoncé l'intention de notre gouvernement de présenter une nouvelle mesure législative cette année dans le but d'augmenter encore davantage la durée de ces peines. Le ministre Landry et moi-même avons également discuté des progrès du groupe de travail fédéral-provincial-territorial sur la cyberintimidation.

Je me joins au gouvernement de la Nouvelle-Écosse pour demander aux Canadiens de ne pas se faire justice eux-mêmes.

Notre gouvernement demeurera vigilant en ce qui a trait à la protection des citoyens les plus vulnérables du Canada, nos enfants. »

(English version available)

Renseignements

  • Julie Di Mambro
    Attachée de presse
    Cabinet du ministre de la Justice
    613-992-4621

    Relations avec les médias
    Ministère de la Justice
    613-957-4207
    www.canada.justice.gc.ca