Sécurité publique Canada

Sécurité publique Canada

20 janv. 2012 16h04 HE

Déclaration du ministre de la Sécurité publique sur l'arrestation et le renvoi de personnes recherchées par l'ASFC

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 20 jan. 2012) - L'honorable Vic Toews, ministre de la Sécurité publique, a fait aujourd'hui la déclaration suivante à la suite de l'arrestation de trois personnes dont les noms figurent sur la liste à jour des personnes recherchées par l'ASFC. Depuis que les ministres Toews et Kenney ont mis à jour la liste, le 11 janvier, Christa Kozonguizi et Delson Jules se sont rendus aux autorités, alors que Damion Rami Butler a été arrêté par le Groupe d'étude sur l'immigration.

« En arrêtant ces personnes, notre gouvernement réitère son message ferme que le Canada n'est pas un abri pour ceux qui essaient de s'y introduire et d'y vivre illégalement, qui ont violé la loi et qui menacent la sécurité de nos citoyens, a dit le ministre Toews. Je suis heureux de constater que la demande d'aide lancée par l'ASFC à la population canadienne a immédiatement donné fruit, et je me réjouis surtout du fait que grâce à la liste « personnes recherchées par l'ASFC », deux des personnes que je viens de mentionner ont compris qu'elles ne pourront plus se cacher et se sont rendues aux autorités.

Je félicite le Groupe d'étude sur l'immigration, qui compte des membres de la Gendarmerie royale du Canada, de l'Agence des services frontaliers du Canada et de la Brigade provinciale de recherche des fugitifs (BREF), pour les efforts formidables qu'il a déployés dans l'arrestation de M. Butler. Je remercie aussi les Canadiens qui ne manquent pas de nous prêter main-forte pour trouver les personnes recherchées par l'ASFC qui se terrent quelque part au Canada, dont certaines ont commis des crimes graves.

J'aimerais également féliciter l'ASFC pour le renvoi de Jameson Seide cette semaine. Il s'agit de la 8e personne à être renvoyée du Canada.

Le gouvernement du Canada demeure résolu à identifier, à détenir et à renvoyer toute personne qui représente une menace à la sécurité des Canadiens. »

Pour de plus amples informations sur les arrestations et le renvoi, veuillez consulter le site Web de l'Agence des services frontaliers du Canada à l'adresse suivante : www.cbsa-asfc.gc.ca.

Vous pouvez suivre Sécurité publique Canada sur Twitter (@Securite_Canada).

Renseignements