Affaires étrangères et Commerce international Canada

Affaires étrangères et Commerce international Canada

11 juin 2008 18h50 HE

Déclaration du ministre Emerson sur l'accord de paix en Somalie

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 11 juin 2008) - Le ministre des Affaires étrangères et du Commerce international, l'honorable David Emerson, a fait aujourd'hui la déclaration suivante concernant l'accord de paix signé par le gouvernement fédéral transitoire et l'Alliance pour la relibération de la Somalie :

"Le Canada félicite le gouvernement fédéral transitoire et l'Alliance pour la relibération de la Somalie d'avoir conclu un accord de paix le 9 juin 2008 à Djibouti. Cet accord marque une étape importante en vue de mettre fin à la tragique guerre civile qui fait rage depuis 18 ans et qui a causé bien des souffrances au peuple somalien. Nous saluons les efforts déployés par le représentant spécial du secrétaire général de l'ONU en Afrique occidentale, M. Ahmedou Ould Abdallah, pour convoquer les pourparlers de paix, et par le gouvernement de Djibouti, pour en être l'hôte.

"Le Canada invite toutes les parties en Somalie à appuyer l'accord de paix, à cesser les hostilités et à travailler en faveur de la réconciliation. Le Canada s'inquiète vivement de la crise humanitaire actuelle, qui est exacerbée par le conflit. Les travailleurs humanitaires doivent bénéficier d'un accès sans entraves à l'intérieur du pays, et des efforts accrus doivent être faits pour protéger les droits de la personne et la liberté de presse.

"Depuis décembre 2006, le Canada a versé plus de 25 millions de dollars en aide humanitaire. Cela comprend 16 millions de dollars au Programme alimentaire mondial et 4,5 millions de dollars au Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés, au Comité international de la Croix-Rouge et à des organisations non gouvernementales canadiennes. De plus, chaque année, le Canada verse 500 000 dollars pour appuyer des projets locaux dans trois domaines prioritaires : la bonne gouvernance, le développement démocratique et les droits de la personne."

Renseignements