Pêches et Océans Canada

Pêches et Océans Canada

09 nov. 2011 14h29 HE

Déclaration du ministre fédéral des Pêches et des Océans, Keith Ashfield, et du ministre de l'Agriculture de la Colombie-Britannique, Don McRae,...

...au sujet de nouveaux résultats d'analyses indiquant qu'il n'y a pas de cas confirmé d'anémie infectieuse du saumon en Colombie-Britannique

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 9 nov. 2011) - Les représentants de l'Agence canadienne d'inspection des aliments et de Pêches et Océans Canada et le vétérinaire en chef de la Colombie-Britannique ont offert une séance d'information technique hier au sujet de nouveaux résultats d'analyses indiquant qu'il n'y a pas de cas confirmé d'anémie infectieuse du saumon en Colombie-Britannique.

Le laboratoire de référence national a complété les analyses de réaction en chaîne de la polymérase, un test sensible, mais préliminaire, qui n'a démontré aucune présence d'anémie infectieuse du saumon dans les échantillons fournis. Il s'agit du même processus qu'on a dit avoir utilisé lors des premières allégations de sources individuelles selon lesquelles des résultats d'analyses aient été positifs. Les responsables ont fourni de l'information sur les vastes mesures prises par le gouvernement du Canada pour enquêter sur les allégations de cas de la maladie, le calendrier d'obtention des résultats et les exigences adéquates et fondées sur la science des analyses. Les responsables ont aussi indiqué qu'on procédera à des enquêtes sur la cueillette, la manipulation, le transport et l'entreposage par d'autres sources des échantillons ayant mené aux allégations originales.

Le ministre Ashfield a déclaré : « Dans l'attente des résultats préliminaires, les dernières semaines ont été difficiles pour l'industrie de la pêche de la Colombie-Britannique et de l'ensemble du pays, et ce, parce que certaines personnes ont tiré des conclusions en se fondant sur des renseignements non confirmés. Par conséquent, l'industrie de la pêche de la Colombie-Britannique et la réputation du Canada ont été inutilement mises en péril.

« Notre gouvernement considère l'état de nos pêches avec sérieux. Nous avons immédiatement pris les mesures adéquates pour effectuer un suivi des allégations de présence d'anémie infectieuse du saumon dans les eaux de la Colombie-Britannique. Nous sommes maintenant en mesure de confirmer que, selon les analyses préliminaires, effectuées grâce à des procédures adéquates reconnues à l'échelle internationale, l'anémie infectieuse du saumon n'a été détectée dans aucun des échantillons. Au cours des dernières années, le gouvernement de la
Colombie-Britannique et Pêches et Océans Canada ont procédé à des analyses sur plus de 5 000 saumons frais, bien entreposés et transformés et on n'a jamais confirmé de cas d'anémie infectieuse du saumon en Colombie-Britannique. Le programme d'échantillonnage actif du saumon d'élevage et sauvage, fondé sur la science se poursuit.

Le ministre McRae a indiqué : « Il est d'une importance cruciale que nous fondions nos décisions stratégiques sur des données scientifiques éprouvées afin de préserver et de protéger la réputation de la Colombie-Britannique comme fournisseur mondial fiable de produits de la mer de grande qualité. Cela est particulièrement vrai pour les douzaines de collectivités côtières qui comptent sur les industries du saumon sauvage et d'élevage pour nourrir leurs familles et maintenir leur mode de vie. Des allégations téméraires, fondées sur des faits scientifiques incomplets, peuvent s'avérer dévastatrices pour ces collectivités et injustes pour les familles qui gagnent leur vie grâce à la mer. Étant donné que la première ministre Clark est en mission commerciale en Chine, je lui ai personnellement demandé de rassurer nos importants partenaires commerciaux sur le fait que la Colombie-Britannique, comme à l'habitude, est un fournisseur fiable de produits de la mer durables et salubres.

Le ministre Ashfield a poursuivi : « Les partenaires canadiens et internationaux peuvent être certains que les pratiques et les processus visant à protéger nos industries du saumon sauvage et d'élevage contre les maladies en place fonctionnent. Je communiquerai directement avec les parties intéressées du Canada et d'autres pays au cours des prochaines semaines afin de rassurer mes homologues, l'industrie de la pêche et les consommateurs sur le fait que le saumon de la Colombie-Britannique est sûr et salubre. »

Fiche d'information connexe : http://www.dfo-mpo.gc.ca/media/back-fiche/2011/20111108-fra.htm

Renseignements

  • Pêches et Océans Canada
    Frank Stanek
    Relations avec les médias
    613-990-7537

    Pêches et Océans Canada
    Barbara Mottram
    Attachée de presse
    Cabinet du ministre
    613-992-3474