Agence canadienne d'inspection des aliments

Agence canadienne d'inspection des aliments

04 oct. 2012 13h31 HE

Déclaration du ministre : La priorité du gouvernement du Canada demeure la santé et la sécurité des consommateurs

L'établissement concerné ne reprendra pas ses activités tant que l'Agence canadienne d'inspection des aliments n'en aura pas confirmé la salubrité

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 4 oct. 2012) - Le quotidien Globe and Mail a publié aujourd'hui un article intitulé « L'usine de transformation du bœuf de l'Alberta reprend une partie de ses activités ». Le ministre de l'Agriculture Gerry Ritz a fait la déclaration suivante en réponse à ce reportage inexact.

« Cette annonce est inexacte. L'établissement XL Foods ne sera pas autorisé à reprendre ses activités tant que l'Agence canadienne d'inspection des aliments n'en aura pas confirmé la salubrité.

« Les consommateurs canadiens et les membres de leurs familles ont toujours été et demeureront la priorité numéro un du gouvernement du Canada lorsqu'il est question de la salubrité des aliments.

Notre feuille de route est claire :

  • Depuis 2006, notre gouvernement a fait des investissements importants, y compris 100 millions de dollars dans le Budget de 2011 et plus de 50 millions de dollars dans celui de 2012, pour améliorer notre système de salubrité des aliments.
  • Notre gouvernement a fourni les ressources nécessaires pour embaucher 700 nouveaux inspecteurs, y compris 170 inspecteurs des viandes.
  • Notre gouvernement a adopté la Loi sur la salubrité des aliments au Canada le printemps dernier pour aider l'Agence canadienne d'inspection des aliments à maintenir la salubrité des aliments canadiens.

« Je demeure en liaison constante avec les dirigeants de l'Agence canadienne d'inspection des aliments pour m'assurer qu'ils s'acquittent de leurs responsabilités.

« En outre, j'ai visité l'entreprise XL Foods Inc. hier pour m'assurer personnellement que tous les intervenants, qu'il s'agisse des cadres à Ottawa ou des membres de l'équipe chargée de l'inspection approfondie de l'établissement, comprennent que notre priorité numéro un est la santé et la sécurité des Canadiens.

« L'établissement ne sera pas autorisé à reprendre ses activités tant que le président de l'Agence canadienne d'inspection des aliments ne m'en aura pas confirmé la salubrité par écrit.

« Les Canadiens peuvent avoir l'assurance qu'ils demeureront notre plus importante priorité. »

Gerry Ritz, ministre de l'Agriculture

Renseignements

  • Agence canadienne d'inspection des aliments
    Relations avec les médias
    613-773-6600