Ministère de la Défense nationale



Ministère de la Défense nationale

11 nov. 2012 11h00 HE

Déclaration du ministre MacKay et ministre associé Valcourt

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 11 nov. 2012) - L'honorable Peter MacKay, ministre de la Défense nationale, et l'honorable Bernard Valcourt, ministre associé de la Défense nationale, ont émis la déclaration suivante aujourd'hui relativement au jour du Souvenir :

« Lorsque les canons se sont tus le onzième jour du onzième mois de 1918, le monde a soupiré de soulagement. La guerre la plus sanglante qu'il n'ait jamais connu était terminée, et tous ont prié pour que cela ne se reproduise jamais. Partout les gens se sont réjouis, ont remercié le ciel d'être encore en vie, puis ont pleuré leurs morts

« La Première Guerre mondiale a laissé un grand trou dans le tissu social du Canada. À l'époque, nous n'étions que huit millions mais, déjà, près de 620 000 d'entre nous servaient dans les Forces canadiennes. De ce nombre, plus de 66 000 ont sacrifié leur vie et 172 950 autres ont été blessés. De tous les Canadiens qui ont servi durant cette guerre, près d'un sur dix n'en est jamais revenu, et ceux qui en sont revenu portaient sur eux et en eux les cicatrices physiques et psychologiques laissées par les quatre terribles années passées dans un enfer de boue.

« Les répercussions de la Première Guerre mondiale - pas seulement sur ceux qui ont servi, mais sur leur famille et leurs proches aussi - ont blessé si profondément notre conscience collective que, chaque année, nous prenons encore le temps de nous arrêter un moment pour nous souvenir des victimes de guerre du Canada, alors qu'il y aura bientôt un siècle que les canons se sont tus.

« Depuis des générations, les gens se rassemblent autour de cénotaphes ou prennent un moment pour se recueillir en silence sur le coup de onze heures, le jour du Souvenir. Pourquoi le Canada continue-t-il de se souvenir, si longtemps après la guerre qui devait être la dernière?

« Parce qu'une autre guerre a eu lieu après - la Deuxième Guerre mondiale - au cours de laquelle les Canadiens se sont une fois de plus distingués, et ont une fois de plus subi de terribles pertes. Même si le nombre de disparus n'a pas surpassé celui de la Grande Guerre, les survivants, près d'un million d'hommes et de femmes, ont eux aussi vécu avec les cicatrices laissées par ce conflit sanglant. Et, une fois de plus, les Canadiens ont pleuré leurs morts.

«Puis, ce fut la guerre de Corée, et il est devenu évident que les prières de nos ancêtres ne seraient pas exaucées : la guerre continuerait d'affecter le Canada et les Canadiens, et d'autres courageux citoyens allaient mourir en servant leur pays.

« Au XXIe siècle, si la guerre a changé de visage, elle demeure tout aussi dommageable pour ceux qui combattent et pour ceux qui restent ici, au pays, et doivent composer avec cette réalité. Les Canadiens se sont recueillis ensemble pour rendre hommage aux disparus rapatriés d'Afghanistan, et ont accueilli à bras ouverts les distingués militaires des Forces canadiennes qui en sont revenus en vie, transmettant ainsi l'esprit du jour du Souvenir à la prochaine génération.

« Le Canada se souvient parce que des conflits font toujours rage. Des hommes et des femmes dotés d'un courage héroïque vont à la guerre pour le bénéfice du Canada et du reste du monde. Certains y laissent leur vie. Il faudrait que plus jamais cela ne se produise. Mais, en attendant que la dernière bataille ait été menée, nous nous souviendrons. »

Veuillez visiter le lien suivant pour voir la déclaration de l'honorable Peter MacKay à l'occasion du jour du Souvenir : http://www.forces.gc.ca/site/minister-ministre/video/video-view-voir-fra.asp?id=13

Veuillez visiter le lien suivant pour avoir accès aux photos et aux vidéos du jour du Souvenir : http://www.combatcamera.forces.gc.ca/site/01/remday12/index-fra.asp

Renseignements