Agriculture et Agroalimentaire Canada

Agriculture et Agroalimentaire Canada

29 mars 2007 17h17 HE

Déclaration : Le nouveau gouvernement du Canada à la défense des intérêts des producteurs de cultures commerciales

DRUMMONDVILLE, QUEBEC--(CCNMatthews - 29 mars 2007) - L'honorable Christian Paradis, secrétaire d'Etat à l'Agriculture, a fait aujourd'hui la déclaration suivante après s'être adressé aux producteurs de cultures commerciales du Québec réunis en assemblée générale annuelle à Drummondville.

"Les cultures commerciales au Québec jouent un rôle très important dans l'économie québécoise, et le nouveau gouvernement du Canada est extrêmement conscient des temps difficiles que connaît votre secteur. Depuis notre élection, nous avons multiplié les efforts pour apporter des solutions concrètes aux situations délicates auxquelles vous êtes confrontés, des solutions dont nous constatons aujourd'hui les effets positifs.

"Notre volonté d'appuyer les producteurs du Québec est sans équivoque. En 2006, la part fédérale de financement dans le cadre de programmes agricoles au Québec se chiffrait à environ 221 millions de dollars. Dans une annonce récente, le premier ministre Harper y a ajouté un investissement de l'ordre d'un milliard de dollars à l'échelle du pays, une somme importante qui nous permettra d'améliorer les programmes nationaux du revenu agricole. Le nouveau gouvernement du Canada est à l'écoute des agriculteurs. Nous avons démontré notre engagement de manière tangible : plus de 4,5 milliards de dollars ont été annoncés dans les budgets de 2006 et de 2007 pour venir en aide aux agriculteurs canadiens.

"Au cours de la dernière année, nous avons travaillé, de concert avec nos homologues provinciaux et territoriaux, à la mise sur pied de programmes qui sont plus prévisibles, qui se prêtent à un concours bancaire immédiat et qui permettent davantage aux agriculteurs de réagir à l'augmentation des coûts. Nous avons donc répondu par l'apport d'améliorations importantes au programme axé sur la marge, nous avons conclu un accord de principe sur un cadre d'aide en cas de catastrophe et nous travaillons à élargir la couverture du Programme d'assurance-production. Ceci, en conjonction avec le programme d'épargne proposé, constitue ce que propose l'actuel gouvernement pour remplacer le PCSRA.

"Nous nous sommes engagés à mettre en oeuvre le choix du mode de commercialisation pour les producteurs de blé et d'orge de l'Ouest, et c'est ce que nous faisons. Nous avons déclaré que nous consulterions d'abord les agriculteurs, et nous l'avons fait. Ils ont exprimé leur opinion, et le gouvernement les a écoutés et prend des mesures en leur faveur. Plus de 29 000 producteurs ont participé à la consultation. La majorité de ces agriculteurs, soit 62 p. 100, ont demandé d'avoir le choix.

"Enfin, nous sommes convaincus que l'avenir réside dans l'innovation et la valeur ajoutée, dans des utilisations nouvelles de nos cultures et dans la création de débouchés pour les agriculteurs. Le potentiel est là, et plusieurs initiatives relatives aux biocarburants comptent parmi les initiatives et les programmes qui ont déjà été mis sur pied pour vous aider à réussir. Je suis convaincu que nos efforts communs porteront fruit."

Renseignements

  • Agriculture et Agroalimentaire Canada, Ottawa, Ontario
    Relations avec les médias
    613-759-7972
    1-866-345-7972
    ou
    Cabinet du secrétaire d'Etat
    Mark Quinlan
    Directeur des communications
    613-759-1107