Affaires indiennes et du Nord Canada

Affaires indiennes et du Nord Canada

11 juin 2009 09h48 HE

Déclaration/Les excuses : Un an plus tard

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 11 juin 2009) - Déclaration de l'honorable Chuck Strahl, ministre des Affaires indiennes et du Nord canadien et interlocuteur fédéral auprès des Métis et des Indiens non inscrits :

"Le 11 juin 2009, nous soulignons le premier anniversaire de la présentation, par le premier ministre Stephen Harper, d'excuses historiques aux anciens élèves des pensionnats indiens, au nom de tous les Canadiens.

Ces excuses ont ouvert la voie à l'avenir. Il y a un an aujourd'hui, le premier ministre a déclaré "Des années d'efforts de la part des survivants, des communautés et des organisations autochtones ont abouti à une entente qui nous permet de prendre un nouveau départ et d'aller de l'avant en partenariat."

L'an dernier, nous avons connu un grand nombre de victoires et rencontré quelques défis. Personnellement, j'ai été déçu par les retards accusés par la Commission de vérité et de réconciliation - le fondement de la Convention de règlement relative aux pensionnats indiens. Je suis ravi que nous soyons parvenus à reprendre ce processus avec un nouveau président et de nouveaux commissaires. Je sais que nous devons dès maintenant recueillir les déclarations des survivants, et nous sommes entièrement résolus à réussir la mise en oeuvre de la Commission.

C'est avec grand plaisir que j'ai annoncé la nomination du juge Murray Sinclair à titre de nouveau président de la Commission. Le juge Sinclair sera appuyé dans son travail par deux commissaires : Marie Wilson et le chef Wilton Littlechild. La Commission est maintenant prête à jouer son rôle important. Le gouvernement du Canada demeure résolu à veiller à ce que la Commission remplisse son mandat dans l'intérêt des anciens élèves représentés par la Convention de règlement et de tous les Canadiens.

Il y a plus d'un an et demi, le gouvernement du Canada a commencé la mise en oeuvre de la Convention de règlement pour apporter une solution aux séquelles laissées par les pensionnats indiens. Plus de 73 000 survivants des quatre coins du Canada ont reçu une indemnité dans le cadre du Paiement d'expérience commune, et plus de 2 300 survivants ont reçu une indemnité dans le cadre du Processus d'évaluation indépendant.

Il est clair qu'il ne suffit pas d'offrir une indemnité pour remédier aux effets qu'a eu le régime des pensionnats indiens sur les Premières nations, les Inuit et les Métis de notre pays. Toutefois, nous continuerons de travailler étroitement avec les anciens élèves, leurs familles et leurs collectivités dans un esprit de réconciliation et de guérison.

Des activités de commémoration auront lieu au cours de l'année à venir. Elles offriront aux Canadiens l'occasion de reconnaître l'expérience des anciens élèves ainsi que les vastes effets généraux du régime des pensionnats indiens. Nous ne parviendrons réellement à une réconciliation et à une guérison que lorsque les survivants des pensionnats indiens exprimeront leur douleur et leur souffrance, et que nous les écouterons avec respect."

Chuck Strahl

Ministre des Affaires indiennes et du Nord canadien et interlocuteur fédéral auprès des Métis et des Indiens non inscrits

Renseignements

  • Cabinet de l'honorable Chuck Strahl
    Nina Chiarelli
    Attachée de presse
    819-997-0002
    ou
    AINC
    Relations avec les médias
    819-953-1160
    www.ainc-inac.gc.ca/