AGENCE CANADIENNE D'INSPECTION DES ALIMENTS

AGENCE CANADIENNE D'INSPECTION DES ALIMENTS

15 nov. 2005 12h06 HE

Découverte de la rouille blanche du chrysanthème en Colombie-Britannique, L'ACIA demande à la population d'éliminer les chrysanthèmes

OTTAWA, ONTARIO--(CCNMatthews - 15 nov. 2005) - L'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) demande aux personnes qui font du jardinage à domicile en Colombie-Britannique d'éliminer les chrysanthèmes cet automne afin de prévenir la propagation de la rouille blanche du chrysanthème (RBC), une maladie fongique grave qui s'attaque à cette plante.

Au cours de la fin de l'été et de l'automne, la RBC a été découverte dans plusieurs établissements commerciaux où sont cultivés des chrysanthèmes en Colombie-Britannique. Même si les serres et les pépinières touchées ont été mises en quarantaine, une importante quantité de chrysanthèmes avait déjà été vendue.

L'ACIA demande donc à tous ceux qui ont acheté des chrysanthèmes en pot de ne pas les planter dans leur jardin ni de les utiliser à des fins de compostage, mais plutôt d'en disposer avec les ordures ménagères une fois le plant fané. Cette maladie a besoin de tissus de plante verte pour survivre ; la maladie sera détruite en détruisant la plante.

A titre préventif, il est recommandé de retirer de votre jardin les chrysanthèmes que vous avez plantés cette année ainsi que tous les autres chrysanthèmes qui s'y trouvaient déjà. La maladie se propage très rapidement et facilement d'un plant à l'autre.

La RBC se manifeste initialement par l'apparition de taches circulaires blanchâtres ou jaunâtres sur la face externe des feuilles. La taille des taches varie, de la grosseur d'une tête d'épingle à cinq millimètres de diamètre. A mesure que l'infection se propage, les taches deviennent plus creuses et une pustule blanchâtre ou de couleur fauve apparaît à la surface interne de la feuille.

Les champignons survivent à l'intérieur de la plante; si un plant atteint de la RBC survit à l'hiver dans le jardin, il risque donc, au cours de l'année suivante, de transmettre la maladie à d'autres chrysanthèmes se trouvant dans votre jardin, dans un jardin avoisinant ou dans des établissements commerciaux cultivant cette plante. Les chrysanthèmes de votre jardin sont peut-être déjà infectés; les premiers signes d'infection sont parfois difficiles à déceler durant les premiers stades de développement de la maladie.

A la suite de la découverte initiale de la maladie, l'ACIA a émis des avis de quarantaine et des ordres de destruction des plants infectés. Des efforts ont été déployés afin de déterminer l'origine du foyer de maladie et des mesures de lutte ont été prises, comme le retraçage des déplacements des plants et les coupes. La maladie pourrait avoir d'importantes répercussions commerciales et économiques pour les producteurs de chrysanthèmes.

La RBC s'attaque à un certain nombre d'espèces de chrysanthèmes comme le chrysanthème des fleuristes vendu en pot, le chrysanthème coupé et les variétés de jardin. La RBC ne pose aucun risque pour les humains, les animaux et les autres végétaux qui ne font pas partie des familles Chrysanthemum, Dendranthema et Leucanthemella. La RBC ne s'attaque pas aux marguerites, aux pyrèthres cramoisis ou aux marguerites Shasta.

Renseignements

  • Cabinet du ministre
    Matt Tolley
    (613) 759-1059
    ou
    Relations avec les médias de l'ACIA
    (613) 228-6682
    (613) 228-6682