Deloitte

Deloitte

17 juin 2008 10h13 HE

Deloitte-TI et entreprise : un "Pas de deux"

Deloitte signale les avantages qu'entraîne l'alignement des objectifs de TI sur ceux de l'entreprise : réduction des coûts, amélioration des opérations et critères de rendement bien définis

MONTREAL, QUEBEC--(Marketwire - 17 juin 2008) - Selon un rapport que Deloitte a publié aujourd'hui, les services des TI des entreprises du secteur des services financiers au Canada doivent prendre une part plus active aux décisions stratégiques de leur entreprise s'ils souhaitent être considérés comme de véritables partenaires stratégiques. Plus particulièrement, l'alignement des objectifs des services des TI sur ceux de l'entreprise permettrait d'engager des discussions constructives sur les moyens de réduire les coûts, d'améliorer les opérations internes et de définir des mesures de rendement claires.

Fondé sur des entrevues et des discussions avec des cadres supérieurs du secteur canadien des services financiers, le rapport intitulé Gérer les TI comme une entreprise détermine avec précision les principaux défis auxquels sont confrontés aujourd'hui les dirigeants des TI oeuvrant pour les grandes institutions financières canadiennes, et propose des façons de relever ces défis et de créer de la valeur pour l'entreprise.

"Pour pouvoir devenir des partenaires stratégiques précieux au sein de l'entreprise, les services des TI doivent adopter une philosophie d'entreprise et proposer des solutions dynamiques à leurs problèmes, plutôt que d'appliquer tout bonnement les solutions qu'on leur dicte," indique Jean-Claude Aubé, associé chez Deloitte. "Afin de rompre avec l'image de prestataires de services de base, les services des TI doivent se comporter comme des partenaires stratégiques s'ils veulent être reconnus à ce titre".

Les services des TI qui souhaitent devenir de véritables partenaires stratégiques au sein de leur entreprise devraient prendre en considération les sept stratégies d'alignement suivantes :

1) Meilleur alignement des objectifs des services des TI sur ceux de l'entreprise - La vaste majorité des répondants (18 sur 21) proposent d'assurer l'alignement en faisant intervenir les services des TI dans le processus de planification. Près de 15 des 21 répondants ont fait savoir qu'une connaissance commune des mesures de rendement et des questions relatives aux TI améliorerait la qualité des discussions portant sur les moyens de réduire les coûts sans compromettre les services essentiels.

2) Accent sur la valeur de l'entreprise - Le fait de s'exprimer en termes commerciaux élimine les divergences et accroît les chances que les services des TI et l'entreprise arrivent à s'entendre sur la façon de s'attaquer aux problèmes de l'organisation. D'après les résultats du sondage, les services des TI sont conscients de la nécessité de définir leur éventail de services et leurs mesures de rendement en employant un langage approprié que la direction de l'entreprise saura comprendre, mais encore leur faudra-t-il apprendre à les communiquer en termes commerciaux et non techniques.

3) Choix des bons projets et des bonnes activités de TI - Seize des personnes interrogées estiment que les investissements dans des projets de TI qui ne créent pas de valeur pour l'entreprise sont une perte de temps, d'argent et de ressources. Afin de choisir adéquatement des projets de TI offrant les meilleurs rendements qui soient, il faut définir de façon claire et détaillée les exigences opérationnelles qui s'y rattachent et calculer précisément les avantages et la valeur pour l'entreprise.

4) Exécution efficace des projets - En raison de leur portée et de leur nature, les projets de TI entraînent souvent un dépassement des coûts et des délais prévus. Presque la moitié des répondants indiquent que l'exécution efficace des projets importants constitue le principal défi à relever par les services des TI au cours de la prochaine année. Afin d'éviter ces dépassements, les répondants ont insisté sur l'importance de communiquer et de gérer des objectifs permettant de répondre à la fois aux attentes de la direction de l'entreprise et à celles des services de TI.

5) Gestion des besoins en main-d'oeuvre et en compétences - Le vieillissement de la main-d'oeuvre et l'évolution démographique continuent de compromettre les efforts de recrutement et de stabilité du personnel que déploient les entreprises du secteur des services financiers au Canada. Les services des TI doivent donc élaborer et appliquer des stratégies visant à attirer et à maintenir en poste les types de professionnel des TI qui sont les plus essentiels à leur réussite.

6) Centralisation sans perte d'harmonie - Les résultats indiquent que la centralisation des fonctions et des services de TI est de plus en plus utilisée comme moyen de réduire les coûts. Pour fusionner les bonnes activités sans perte d'efficacité, il faut maintenir une collaboration étroite entre l'entreprise et les services des TI sur le plan des questions prioritaires telles que l'analyse et les mesures de rendement.

7) L'innovation comme moyen d'obtenir un avantage stratégique - Bien qu'un grand nombre de services des TI attachent peu d'importance à l'innovation, neuf des répondants l'identifient comme un moyen de se démarquer de la concurrence. Non seulement l'innovation entraîne un meilleur positionnement concurrentiel sur les marchés, mais elle constitue la seule façon pour les services des TI de créer de la valeur à moindre coût.

A propos du rapport

Les résultats du sondage découlent de discussions et d'entrevues sur des sujets divers réalisées auprès de 21 cadres supérieurs des TI oeuvrant pour des entreprises du secteur financier canadien. On leur a posé des questions sur l'alignement de la structure et du leadership sur l'entreprise, la gouvernance pragmatique, les mesures axées sur le rendement, la définition des produits et les inducteurs de coûts, l'innovation et la gestion des talents. On leur a également demandé de définir leurs priorités quant aux aspects touchant les TI gérées comme une entreprise.

A propos de Deloitte

Deloitte, l'un des cabinets de services professionnels les plus importants au Canada, offre des services dans les domaines de la certification, de la fiscalité, de la consultation et des conseils financiers grâce à un effectif de plus de 7 600 personnes réparties dans 56 bureaux. Au Québec, Deloitte exerce ses activités sous l'appellation Samson Bélair/Deloitte & Touche s.e.n.c.r.l. Le Cabinet est déterminé à aider ses clients et ses gens à exceller. Deloitte est le cabinet membre canadien de Deloitte Touche Tohmatsu.

La marque Deloitte représente une ou plusieurs entités de Deloitte Touche Tohmatsu, une Verein suisse, et son réseau de cabinets membres. Chacun des cabinets membres constitue une entité juridique distincte et indépendante. Veuillez consulter à la page www.deloitte.com/about la description détaillée de la structure juridique de Deloitte Touche Tohmatsu et de ses cabinets membres.

Renseignements