Coalition canadienne d'action contre le tabac

16 juin 2008 16h08 HE

Des agences de défense et de promotion de la santé approuvent le projet de loi visant à protéger les jeunes contre les nouveaux produits du tabac.

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 16 juin 2008) - Aujourd'hui, les agences de défense et de promotion de la santé les plus importantes au Canada ont chaleureusement accueilli la présentation d'un projet de loi qui mettra un frein à la commercialisation des nouveaux produits du tabac conçus pour attirer les jeunes fumeurs.

"Nous sommes très reconnaissants envers madame Judy Wasylycia-Leis, qui a proposé un projet de loi visant à renforcer les lois canadiennes sur le tabac et à protéger les jeunes canadiens contre les nouveaux et dangereux produits du tabac ", a déclaré Aaron Levo, président de la Coalition canadienne d'action contre le tabac. " Nous espérons que tous les parlementaires travailleront ensemble dans le but de favoriser l'adoption rapide de ce projet de loi." La députée NPD de Winnipeg-Nord a présenté aujourd'hui un projet de loi visant à modifier la Loi sur le tabac et à freiner la commercialisation des cigarillos.

Au cours des dernières années, des cigarillos à saveur de friandise et d'autres nouveaux produits du tabac sont devenus une menace importante pour la jeunesse canadienne. Selon les données de Santé Canada, présentées à la fin du mois de mai, la vente des cigarillos a augmenté de plus de 300 % par année entre 2001 et 2006, passant de moins de 50 000 unités à plus de 80 millions d'unités.

Le tout dernier sondage du gouvernement fédéral sur l'usage du tabac a montré que les adolescents canadiens sont encore plus susceptibles d'essayer de fumer des cigarillos que d'essayer la cigarette, et que plusieurs adolescents qui ne se laissent pas tenter par la cigarette deviennent des fumeurs de cigarillos. En termes de dépendance et d'autres effets sur la santé, ces produits sont aussi dangereux que la cigarette puisqu'ils sont particulièrement attirants pour les jeunes canadiens. En effet, ils présentent un risque plus élevé de constituer des produits de "départ" pour des personnes qui, autrement, n'auraient jamais commencé à fumer.

Les agences attribuent ce problème croissant aux faiblesses des lois actuelles sur le tabac. Les lois canadiennes font effectivement la distinction entre les produits du tabac emballés dans du papier fait à partir de feuilles de tabac (cigarillos) et ceux emballés dans du papier provenant des arbres (cigarettes). Contrairement aux cigarettes, qui ne peuvent être vendues en paquets de moins de 20 unités, les cigarillos peuvent être vendus individuellement sans aucune mise en garde relative à la santé et ne sont pas inclus dans plusieurs autres mesures de contrôle du tabac.

"Les lacunes des lois actuelles ont permis aux fabricants de produits du tabac de cacher un produit dangereux pouvant créer une dépendance sous des saveurs de friandises, de l'emballer dans des couleurs vives, de le vendre au prix d'une friandise et d'inciter un tiers des adolescents canadiens à l'essayer", a affirmé Robert Walsh, directeur général du Conseil canadien pour le contrôle du tabac. "Le projet de loi présenté aujourd'hui mettrait un frein à cette activité commerciale irresponsable et dangereuse."

Le projet de loi proposé par madame Wasylycia-Leis comble ces lacunes en exigeant que les cigarillos soient vendus dans le même format que les cigarettes, en exigeant que les paquets de cigarillos comportent des mises en garde semblables à celles figurant sur les paquets de cigarettes, en interdisant l'utilisation de saveurs de friandises, de boissons alcoolisées et autres, et en interdisant la vente de " blunts ", un autre nouveau produit du tabac.

"Les gouvernements sont au courant de l'inquiétante augmentation de l'usage des cigarillos depuis plus de deux ans, mais aucun d'eux n'a encore pris les mesures nécessaires pour en freiner la commercialisation ou entrepris de mettre en place les mesures exhaustives présentées dans le projet de loi de madame Wasylycia-Leis", a déclaré Melodie Tilson, directrice des politiques pour l'Association pour les droits des non-fumeurs. Ce projet de loi d'initiative parlementaire dépasse les propositions réglementaires récemment émises par le gouvernement du Québec et par Santé Canada, dont l'objectif était d'interdire les paquets contenant moins de 20 cigarillos, puisqu'il interdit également les saveurs de friandises et les autres saveurs attirantes, et exige que les paquets de cigarillos comportent des mises en garde semblables à celles figurant sur les paquets de cigarettes. "Nous incitons les gouvernements fédéral et provinciaux ainsi que les corps législatifs à déployer tous les efforts nécessaires pour mettre fin à la commercialisation de ces produits", a ajouté madame Tilson.

Les agences invitent les parlementaires à poursuivre leur tradition de soutien non-partisan en ce qui a trait aux projets de loi émanants des députés relatifs à la réduction de l'usage du tabac. "Lorsqu'il est question de lois sur le tabac, les projets de loi émanants des députés ont énormément contribué à la santé publique", a affirmé Neil Collishaw, directeur de la recherche pour Médecins pour un Canada sans fumée. Il y a vingt ans, un projet de loi émanant de député (C-204, Loi sur la santé des non-fumeurs) a donné lieu à la première interdiction de la publicité sur le tabac au Canada ; il y a sept ans, un projet de loi sénatorial (S-15, Loi sur la protection des jeunes contre le tabac) a favorisé une augmentation du financement des mesures de contrôle du tabac ; et il y a quatre ans, un projet de loi émanant de député (C-260, Loi modifiant la Loi sur les produits dangereux (cigarettes à inflammabilité réduite)) a permis au Canada de devenir le premier pays à adopter des normes de prévention des incendies relatives aux cigarettes.

"Plus de 250 000 adolescents canadiens ont fumé l'un de ces produits dangereux aux cours du dernier mois. Chacun de ces enfants a droit à la protection offerte par cette loi", a conclu Aaron Levo.

La Coalition canadienne d'action contre le tabac est une coalition composée d'organisations pour la santé. Parmi les membres soutenant cette initiative, on dénombre Action on Smoking and Health, la Société canadienne du cancer, le Conseil canadien pour le contrôle du tabac, l'Association dentaire canadienne, l'Association pulmonaire du Canada, la Coalition québécoise pour le contrôle du tabac, la Fondation des maladies du cour du Canada, l'Association pour les droits des non-fumeurs, la Campagne ontarienne d'action contre le tabac et Médecins pour un Canada sans fumée.

Renseignements

  • Coalition canadienne d'action contre le tabac
    Aaron Levo
    613-523-7736
    ou
    Médecins pour un Canada sans fumée
    Neil Collishaw
    613-233-4878 / 613-297-3590 (cellulaire)
    ou
    Association pour les droits des non-fumeurs
    Melodie Tilson
    613-230-4211 poste 3