Institut professionnel de la fonction publique du Canada

Institut professionnel de la fonction publique du Canada

03 sept. 2015 11h02 HE

Des annonces à la radio qui ridiculisent le gouvernement Harper et font connaître l'impact du musellement et des compressions dans la science gouvernementale

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwired - 3 sept. 2015) - L'Institut professionnel de la fonction publique du Canada (IPFPC) a sauté dans la mêlée en créant ses propres annonces dans le cadre de la campagne électorale fédérale actuelle. Il met en ondes deux annonces (http://www.pipsc.ca/portal/page/portal/website/news/events/toolkit/radio) qui attirent l'attention sur les préoccupations de ses membres, notamment les scientifiques, et sur les répercussions de la politique du gouvernement actuel sur les Canadiens.

Les deux annonces sont des scénarios dans lesquels on se moque du contrôle excessif et de la surdité délibérée du gouvernement Harper, tout en soulignant les graves problèmes que constituent les perpétuelles compressions imposées à la science gouvernementale, le musellement des scientifiques fédéraux et leur incidence sur la santé publique, la sécurité et l'environnement.

Dans la première annonce une recrue du Cabinet du Premier ministre (CPM) se fait dire comment on fait pour que les faits servent les fins du CPM : on muselle les scientifiques, on réduit les fonds de recherche et on fait la sourde oreille lorsqu'on ne veut rien savoir. Dans l'autre annonce un représentant du gouvernement chantonne d'une voix forte pour tenter d'étouffer les faits que le gouvernement ne veut pas entendre.

« Nous voulons encourager nos membres et tous les Canadiens à voter pour le changement le 19 octobre prochain et nous espérons que ces annonces y contribueront » a déclaré Debi Daviau, présidente de l'IPFPC.

L'IPFPC représente près de 55 000 professionnels de la fonction publique dans tout le pays, dont 15 000 scientifiques du gouvernement fédéral.

#elxn42 #Election 2015 #Elections2015

Renseignements

  • Johanne Fillion
    613-228-6310, poste 2303
    613-883-4900 (cell.)