AGENCE CANADIENNE D'INSPECTION DES ALIMENTS

AGENCE CANADIENNE D'INSPECTION DES ALIMENTS
Gouvernement du Canada

Gouvernement du Canada

22 août 2007 15h00 HE

Des cas de septicémie hémorragique virale ont été confirmés en Ontario

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 22 août 2007) - Le gouvernement du Canada a annoncé aujourd'hui que la souche de la septicémie hémorragique virale que l'on trouve dans les Grands Lacs a été détectée chez des poissons provenant du havre Hamilton et de la rivière Thames en Ontario. Il s'agit des deux premiers cas de septicémie hémorragique virale détectés au Canada en 2007.

La septicémie hémorragique virale est une infection due à un virus qui cause la maladie et la mort de poissons, mais qui ne présente aucun risque pour la santé humaine. Les poissons ont fait l'objet d'une première analyse par le ministère des Richesses naturelles de l'Ontario et l'Université de Guelph avant que le ministère des Pêches et des Océans ne confirme le diagnostic de septicémie hémorragique virale.

Ces cas ont été détectés dans la zone de gestion identifiée par le ministère des Richesses naturelles de l'Ontario (MRNO). Par conséquent, on ne prévoit effectuer aucune modification aux mesures de contrôle des déplacements de poissons vivants prises par le MRNO au début de 2007. La présence de la septicémie hémorragique virale a été détectée pour la première fois dans le fleuve Saint-Laurent et le bassin des Grands Lacs en 2005.

Le gouvernement du Canada, de concert avec les provinces de l'Ontario et du Québec, réalise un programme de surveillance qui vise à approfondir les connaissances sur la distribution géographique du virus et les espèces touchées. A ce jour, les poissons de six sites en Ontario et Québec ont été soumis à des tests de dépistage et aucun cas additionnel de septicémie hémorragique virale n'a été détecté. Les résultats du programme, une fois analysés, aideront à orienter les mesures que les gouvernements fédéral et provinciaux pourraient prendre pour poursuivre la lutte contre la maladie.

Les Etats-Unis disposent d'un programme de surveillance complémentaire semblable pour brosser un tableau précis de la répartition de la septicémie hémorragique virale dans le bassin des Grands Lacs.

Un rapport complet sur les résultats de 2007 relatifs à la septicémie hémorragique virale tiré du programme fédéral-provincial de surveillance sera diffusé à l'automne. Ce programme devrait se poursuivre pendant les deux prochaines années. Les deux provinces continueront à récolter des poissons à l'automne 2007 avec la collaboration de l'Agence canadienne d'inspection des aliments. Le ministère des Richesses naturelles de l'Ontario continuera à prélever des échantillons grâce au financement provincial provenant de l'Accord Canada-Ontario concernant l'écosystème du bassin des Grands Lacs.

Renseignements

  • Agence canadienne d'inspection des aliments
    Relations avec les médias
    613-228-6682
    ou
    Ministère des Richesses naturelles de l'Ontario
    Relations avec les médias
    416-314-2106
    ou
    Ministère des Pêches et des Océans
    Relations avec les médias
    613-993-5413
    ou
    Ministère des Ressources naturelles et de la Faune du Québec
    Relations avec les médias
    418-627-8609, poste 3010