Fédération des sociétés canadiennes d'assistance aux animaux

Fédération des sociétés canadiennes d'assistance aux animaux

24 févr. 2014 15h22 HE

Des chats célèbres font la promotion de la Journée mondiale de la stérilisation!

Les refuges animaliers sont pleins à craquer - il faut rendre la stérilisation plus accessible

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwired - 24 fév. 2014) - Pour célébrer la Journée mondiale de la stérilisation, les chats les plus connus du Canada se joignent à la Fédération des sociétés canadiennes d'assistance aux animaux (FSCAA) pour lancer un rapport innovateur, intitulé Les arguments en faveur de la stérilisation accessible au Canada. Ce rapport constate que la stérilisation est souvent peu accessible dans les collectivités du pays, et il propose des solutions.

« Parole de minou, il faut que nous prenions mieux soin de nos chats et de nos chiens », s'exclame Earl Grey, qui aimerait bien être premier ministre de la Nouvelle-Écosse. « La première étape pour tout être humain qui veut agir en gardien responsable, c'est de faire stériliser son animal de compagnie », ajoute-t-il. Earl Grey est un superbe chat domestique à longs poils et un passionné des campagnes politiques. Il compte près de 20 000 amis Facebook. Earl Grey suit les traces d'un autre chat encore plus célèbre, Tuxedo Stan, qui s'est présenté comme candidat à la mairie de la municipalité régionale d'Halifax en 2012. « Je dis toujours que je suis opéré et fier de l'être. Les testicules, c'est surfait!, » concluait Earl Grey.

Les organisations d'aide aux animaux et les vétérinaires conviennent que la stérilisation chirurgicale accessible constitue une solution clé pour contrer le problème de surpopulation des animaux de compagnie sans foyer. Pourtant, les programmes de stérilisation accessible sont étonnamment difficiles à trouver au Canada. Selon le rapport de la FSCAA, les principaux obstacles qui empêchent les gens de faire stériliser leur animal sont le manque d'informations claires et précises à propos de la stérilisation, le coût élevé de la chirurgie, et l'absence de services vétérinaires à proximité. Entre-temps, les refuges sont remplis au maximum de leur capacité, ou presque.

« En plus de contribuer à réduire le problème de surpopulation des animaux de compagnie, les programmes de stérilisation accessible encouragent les gens à développer une relation avec un vétérinaire, expliquait Tiny le chat. C'est bon pour la santé et le bien-être des animaux de compagnie et, moi, je suis sans faveur de tout ce qui peut améliorer la santé des animaux, surtout celle des chats...! » Tiny est un chat de la SPCA de Fredericton qui s'est fait connaître dans le monde entier quand il a décidé de présenter publiquement son combat pour perdre du poids. Il compte plus de 8000 admirateurs qui l'adorent et qui l'ont aidé à retrouver sa taille de jeunesse. Tiny a fait l'éloge des conclusions du rapport et il a tenu à ajouter : « Il faut que tout le monde sache que la stérilisation est bénéfique pour toute la collectivité ».

La surpopulation engendre d'importants coûts sociétaux, comme les terribles pertes de vies animales et les souffrances qui s'ensuivent pour les animaux et pour les humains. Selon une enquête menée par la FSCAA, quelque 170 000 chats et chiens ont été admis dans les refuges du Canada en 2012, et plus de 60 000 ont été euthanasiés. L'absence de programmes de stérilisation accessible peut s'avérer coûteuse pour les collectivités, notamment en raison des frais supplémentaires de fonctionnement pour les fourrières et les refuges, des dépenses liées à la gestion des plaintes par les gouvernements locaux (morsures de chiens et autres nuisances) et de la gestion des risques en matière de santé et de sécurité publiques.

« La conséquence concrète de la reproduction incontrôlée des chats et des chiens, c'est la surpopulation. Et quand il y a surpopulation, les animaux souffrent, expliquait Barbara Cartwright, la directrice générale de la FSCAA. Lorsqu'on aura enlevé tous les obstacles actuels à la stérilisation, nous serons en mesure de vraiment contrer le problème de surpopulation des animaux de compagnie. »

Dans le rapport de la FSCAA, on propose différentes solutions qui peuvent être implantées dans les collectivités partout au Canada. Par exemple : tous les refuges devraient avoir un programme de stérilisation obligatoire pour leurs animaux destinés à l'adoption, les associations de médecins vétérinaires devraient travailler en collaboration avec les intervenants des collectivités afin de cerner les obstacles dans leur réglementation qui limitent la stérilisation accessible, les municipalités devraient financer directement les initiatives de stérilisation accessible.

Pour consulter les 15 recommandations et télécharger une copie du rapport, visitez le www.cfhs.ca.

La Fédération des sociétés canadiennes d'assistance aux animaux (FSCAA) est l'organisation nationale qui représente les sociétés d'assistance aux animaux et les SPCA du pays. Fondée en 1957, la FSCAA propose des changements positifs et progressistes pour mieux protéger les animaux, éliminer la cruauté et promouvoir le bien-être de tous les animaux.

Renseignements

  • Pour organiser une interview avec Mme Cartwright,
    Earl Grey ou Tiny, communiquez avec :
    Toolika Rastogi
    613-224-8072; 1-888-678-2347, poste 21
    toolika@cfhs.ca
    www.cfhs.ca