Centre canadien de lutte contre l'alcoolisme et les toxicomanies

Centre canadien de lutte contre l'alcoolisme et les toxicomanies

09 déc. 2010 10h42 HE

Des documents sur le bien-être font le pont entre les pratiques actuelles en santé et le savoir traditionnel inuit

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 9 déc. 2010) - En partenariat avec Tungasuvvingat Inuit (TI) et Meeka Arnakaq, Aînée et guérisseuse inuite, le Centre canadien de lutte contre l'alcoolisme et les toxicomanies (CCLAT) a publié aujourd'hui une série de quatre documents sur le bien-être magnifiquement illustrés et adaptés à la culture. Ils abordent la guérison, un mode de vie sain, l'éducation des enfants et le travail d'équipe chez les Inuits sous un angle holistique et évoquent des histoires traditionnelles par des images et exercices.

« La prestation de services de santé et de programmes de prévention dans le Nord est particulièrement difficile, a déclaré Michel Perron, premier dirigeant du CCLAT. Les manuels Meeka sont bien ancrés dans les traditions culturelles, ce qui favorisera l'intégration du savoir traditionnel des anciens, des familles et des collectivités dans les pratiques actuelles en soins de santé. »

Les recherches font ressortir le rôle crucial que jouent la culture et l'ethnicité dans la santé individuelle et communautaire; elles influent en effet sur la façon dont les gens interagissent avec le système de santé, dans tous les aspects des programmes et services.

Transcriptions de textes originaux écrits à la main par Meeka Arnakaq en inuktitut et traduits en anglais, les quatre documents sur le bien-être sont ornés d'illustrations pittoresques donnant vie aux croquis originaux de Meeka et à sa vision du bien-être chez les Inuits canadiens.

« Je tenais vraiment à ce que mon travail soit traduit en anglais, car je voulais permettre aux éducateurs et aux travailleurs de la santé inuits et non inuits de découvrir la culture des gens qu'ils aident au Nunavut et dans les autres régions inuites, a affirmé Meeka Arnakaq. Il est essentiel de comprendre l'histoire de notre peuple pour répondre à nos besoins tout au long du processus de guérison. »

Grâce aux documents, les travailleurs sociaux, les conseillers en bien-être, les sages-femmes et autres éducateurs et travailleurs de la santé de première ligne disposeront d'outils culturellement adaptés qui les aideront à mieux servir les Inuits et les Nunavutois.

Officialisé il y a trois ans, le partenariat entre le CCLAT et TI a ouvert la voie à une collaboration avec Meeka Arnakaq et le Centre de guérison Mamisarvik (programme de traitement des traumatismes et des toxicomanies s'adressant aux Inuits) en vue d'améliorer les programmes de soutien au bien-être en donnant un meilleur accès à des ressources culturellement adaptées.

« Nous nous réjouissons d'avoir travaillé avec le Centre canadien de lutte contre l'alcoolisme et les toxicomanies à légitimer le savoir traditionnel inuit et à promouvoir l'importance du bien-être pour les Inuits », a affirmé Reepa Evic-Carleton, gestionnaire de programmes au Centre de guérison Mamisarvik.

Le plus récent renouvellement du protocole d'entente entre le CCLAT et TI mènera à la création de partenariats avec d'autres collectivités inuites, les Premières nations et les Métis, et à une intervention bonifiée et collaborative de lutte contre l'abus de substances.

Pour obtenir plus de renseignements sur le projet Meeka ou commander les documents, visitez le http://www.cclat.ca/Fra/Priorities/North/MeekaProject/Pages/default.aspx.

Au sujet du CCLAT

Titulaire d'un mandat législatif visant à réduire les méfaits liés à l'alcool et aux autres drogues, le Centre canadien de lutte contre l'alcoolisme et les toxicomanies (CCLAT) assure un leadership quant aux priorités nationales, favorise l'application des connaissances dans le domaine et crée des partenariats durables qui optimisent les efforts collectifs. Le CCLAT reçoit l'appui financier de Santé Canada.

Renseignements

  • Yasmina Pepa
    Conseillère en communication, CCLAT
    613-235-4048, poste 276
    ypepa@ccsa.ca