Fondation canadienne pour l'innovation

Fondation canadienne pour l'innovation

22 janv. 2015 10h59 HE

Des drones intelligents, l'évolution de la dépression et Montréal, la ville qui dort

Le 23 janvier dernier, la FCI a convié 15 chercheurs canadiens émérites à un atelier intensif d'une journée sur le soutien de la FCI au développement de la cyberinfrastructure de recherche au Canada

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwired - 22 jan. 2015) - Cette semaine, des universités canadiennes ont reçu plus de 35 millions de dollars de la Fondation canadienne pour l'innovation (FCI) pour doter leurs chercheurs d'outils de pointe qui les propulseront aux nouvelles frontières de la science et de la technologie. Voici quelques exemples de recherches révolutionnaires rendues possibles grâce à la FCI.

Le concours « Drones for good »

Au début de février, Angela Schoellig, nouvelle professeure de génie à la University of Toronto, s'envolera pour Dubaï afin de participer à la finale du concours international « Drones for Good ». À gagner : une bourse de un million de dollars. En collaborant avec des chercheurs du SENSEable City Lab du Massachusetts Institute of Technology, Mme Schoellig a lancé l'idée de construire un essaim de drones à la recherche de risques environnementaux en milieu urbain, tels que la prolifération d'algues toxiques qui contaminent l'eau potable. Son travail sur ces drones plus intelligents que la moyenne sera essentiel pour créer un essaim qui pourra un jour être source de multiples bienfaits.

L'évolution de la dépression

Et si la dépression avait évolué pour nous aider à résoudre nos problèmes? Paul Andrews, psychologue de l'évolution à la McMaster University, a conçu un modèle théorique controversé qui suggère que la dépression pourrait survenir pour obliger les personnes atteintes à se focaliser sur la recherche de solutions à un problème important auquel elles se heurtent. Au moyen d'un nouvel équipement de laboratoire, il espère justifier sa théorie à l'aide de mesures du système nerveux qui démontrent que le cerveau d'une personne déprimée est obnubilé par une question précise. Ce faisant, M. Andrews pourrait remettre en question les principes actuellement admis sur la dépression, un trouble mental qui toucherait un Canadien sur quatre.

Montréal : la ville qui dort (et étudie le sommeil)

Les Montréalais pourraient s'offusquer à l'idée que leur ville soit considérée comme endormante, mais selon le Dr Thien Thanh Dang-Vu, Montréal est une destination de choix pour étudier la science du sommeil étant donné le nombre impressionnant d'installations et de laboratoires voués à l'analyse de cet état. M. Dang-Vu, scientifique au Centre d'études avancées en médecine du sommeil de l'Université Concordia, dirige une enquête sur l'activité cérébrale des insomniaques. Les éléments de preuve ainsi recueillis serviront de fondement à des thérapies cognitives qui, un jour, pourraient aider les personnes souffrant de trouble du sommeil à dormir sur leurs deux oreilles.

Ne textez pas en marchant

C'est un secret de polichinelle : texter en marchant représente des risques. Mais pour quelles raisons? Que se passe-t-il dans le cerveau d'une personne qui effectue un grand nombre de tâches à la fois? Au Tech3Lab du HEC Montréal, on étudie les interactions de personnes avec diverses interfaces afin d'améliorer l'expérience des consommateurs et des employés. Pierre-Majorique Léger, chercheur principal, s'est penché sur différentes questions, notamment sur les avantages et les inconvénients des « bureaux debout » destinés aux employés et les moyens d'améliorer le système en ligne de commande d'épicerie de Sobey's à l'intention de sa clientèle âgée.

L'alimentation de la mère a une incidence sur le développement du cerveau de son bébé

On n'est pas seulement ce qu'on mange, selon Ian Weaver, neuroscientique à la Dalhousie University. Le régime et le style de vie de la mère peuvent aussi avoir des effets inattendus sur la santé du bébé. M. Weaver étudie comment certains facteurs de stress maternels, notamment la pénurie ou, à l'inverse, la surconsommation d'aliments modernes peuvent influer sur l'expression génétique des enfants. Il avance que des prédispositions génétiques favorables aux troubles mentaux, tels que la schizophrénie chez l'adulte ou l'autisme chez l'enfant, pourraient être liées en partie au régime de la mère. En suivant comment les comportements de la mère pendant et après la grossesse influencent l'expression des gènes de son enfant - tout en portant une attention particulière à l'évolution de la santé mentale de ce dernier -, le chercheur jettera un nouvel éclairage sur l'importance cruciale des soins maternels prodigués au cours des premières années de vie.

Ce ne sont là que quelques-unes des histoires dont les chercheurs financés par la FCI seront heureux de vous parler. Pour connaître d'autres histoires sur la recherche en éducation, veuillez communiquer avec la responsable des relations avec les médias indiquée ci-dessous.

La Fondation canadienne pour l'innovation

La Fondation canadienne pour l'innovation procure aux chercheurs les outils dont ils ont besoin pour voir grand et innover. Ses investissements dans des installations et de l'équipement de pointe permettent aux universités, aux collèges, aux hôpitaux de recherche et aux établissements de recherche à but non lucratif du Canada d'attirer et de retenir le meilleur talent au monde, de former la prochaine génération de chercheurs, d'appuyer l'innovation dans le secteur privé et de créer des emplois de grande qualité qui renforcent l'économie et qui améliorent la qualité de vie de tous les Canadiens. Pour en savoir plus, veuillez visiter innovation.ca ou nous suivre sur Twitter @InnovationCA.

Renseignements

  • Malorie Bertrand
    Spécialiste des relations avec les médias
    Fondation canadienne pour l'innovation
    Bureau : 613-943-2580
    malorie.bertrand@innovation.ca