Société canadienne d'hypothèques et de logement

Société canadienne d'hypothèques et de logement

25 mai 2015 08h15 HE

Des fondamentaux plus faibles et des stocks en hausse restreindront les mises en chantier d'habitations jusqu'à la fin de 2016

SASKATOON, SASKATCHEWAN--(Marketwired - 25 mai 2015) - Selon l'édition du printemps 2015 du rapport Perspectives du marché de l'habitation pour la région métropolitaine de recensement (RMR) de Saskatoon, publiée aujourd'hui par la Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL), le nombre total d'habitations mises en chantier devrait diminuer de 15 % par rapport à l'an dernier et descendre à 3 000 en 2015, puis à 2 975 en 2016.

« La détérioration de la conjoncture économique résultant de la baisse des cours du pétrole ralentira la croissance de l'emploi et la migration nette à Saskatoon en 2015 et 2016. Combinés avec la hausse des stocks de logement neufs, ces facteurs limiteront la construction d'habitations dans la RMR durant la période visée par les prévisions, car les constructeurs locaux s'efforceront de répondre à la demande sur le marché du neuf au moyen de leurs unités invendues », a déclaré Goodson Mwale, analyste principal de marché à la SCHL pour la Saskatchewan.

Aux prises avec une hausse des stocks et un repli de la demande, les constructeurs de maisons individuelles devraient réduire de 9,6 % leur production en 2015 dans la RMR de Saskatoon. Au nombre prévu de 1 425, les maisons individuelles commencées en 2015 dépasseront un peu la moyenne sur dix ans de 1 409 unités, mais seront nettement en dessous de la moyenne sur cinq ans (1 701). À moins d'une importante réduction des stocks, les mises en chantier de ce segment devraient rester stationnaires en 2016.

Après avoir atteint en 2014 leur sommet en 32 ans, soit 1 954 unités, les mises en chantier de logements collectifs (jumelés, maisons en rangée et appartements) devraient diminuer de 19,4 % dans la RMR de Saskatoon en 2015 pour s'établir à 1 575. Même si l'année écoulée a vu augmenter la demande d'habitations moins chères, comme les appartements en copropriété, le ralentissement de la croissance de l'emploi et de la migration nette modérera la demande de logements collectifs. Par conséquent, les mises en chantier de ce segment diminueront en 2016, pour se fixer à 1 550.

Selon les prévisions, les ventes MLS® diminueront à Saskatoon en 2015, les risques négatifs engendrés par le repli des cours du pétrole freinant la demande de logements existants. Cette année, elles devraient reculer de 8,3 % par rapport au total de 5 996 enregistré en 2014 et se chiffrer à 5 500; en 2016, leur nombre restera sensiblement le même, soit 5 560.

Le fait que le marché se soit mis à favoriser les acheteurs durant les trois premiers mois de 2015 pèsera sur le prix de revente moyen. À Saskatoon, le prix MLS® moyen, qui était de 341 061 $ en 2014, devrait descendre à 338 700 $ en 2015. On prévoit qu'il remontera un peu en 2016 pour s'établir à 343 800 $, à mesure que l'équilibre du marché s'améliorera.

En tant qu'autorité en matière d'habitation au Canada, la SCHL contribue à la stabilité du marché du logement et du système financier, elle vient en aide aux Canadiens dans le besoin et elle fournit des résultats de recherches et des conseils objectifs aux gouvernements, aux consommateurs et au secteur de l'habitation.

Pour en savoir davantage, veuillez consulter le site www.schl.ca ou composer le 1-800-668-2642. Les rapports standards d'analyse de marché que produit la SCHL peuvent être téléchargés gratuitement à partir du site www.schl.ca/marchedelhabitation.

Suivez la SCHL sur Twitter @SCHL_ca.

Données supplémentaires disponibles sur demande

(Also available in English)

Renseignements

  • Centre d'analyse de marché
    Goodson Mwale, analyste principal de marché
    306-975-4897
    gmwale@schl.ca

    Relations avec les médias
    Dan Toth, conseillère, Relations publiques
    403-515-2976
    dtoth@cmhc-schl.gc.ca