SOURCE: Integra Gold Corp.

Integra Gold Corp

04 mars 2016 08h00 HE

Des géants de l'industrie minière vont accorder un million de dollars en prix pour la prochaine découverte d'or d'importance au Canada

Integra Gold annonce les finalistes du Défi Ruée vers l'or

VANCOUVER, BC--(Marketwired - 4 mars 2016) - Integra Gold Corp. (TSX CROISSANCE: ICG) (OTCQX: ICGQF) (" Integra " ou la " Société ") est heureuse d'annoncer que le jury technique du Défi Ruée vers l'or a sélectionné cinq finalistes qui s'affronteront dans une joute de style " fosse aux lions " contre des géants de l'industrie, afin de remporter leur part du prix en argent d'un million de dollars. L'événement à guichet fermé et dont les produits seront versés à une œuvre de bienfaisance se déroulera le dimanche 6 mars à la salle Carlu de Toronto, à l'occasion du congrès annuel de l'Association canadienne des prospecteurs et entrepreneurs. 

Le maître de cérémonie qui officiera au cours de la finale en directe sera l'acteur et comédien canadien de grande renommée Shaun Majumder. Shaun est bien connu du public pour le rôle tenu dans le spectacle humoristique " This Hour Has 22 Minutes ", présenté sur les scènes du monde entier, ainsi que ses rôles dans plusieurs comédies d'Hollywood.

Voici dans l'ordre alphabétique, les cinq finalistes du Défi Ruée vers l'or :

  1. Les Data Miners, de l'Institut national de la recherche scientifique de la ville de Québec et de l'Université de la Colombie-Britannique, forment la prochaine génération de prospecteurs qui ont harnaché de puissants algorithmes heuristiques d'intelligence artificielle, mis à contribution de solides connaissances en géologie et donné naissance à une nouvelle perspective rafraîchissante en matière d'exploration minière.
  2. Les  Goldcrushers sont des passionnés de l'art et de la science des découvertes minérales. Cette équipe de géoscientifiques d'Australie et du Ghana ont des antécédents et une expertise variés et elle a réussi à mettre au point une feuille de route à intelligence amplifiée pour des découvertes accélérées.
  3. GoldRX sont des chercheurs d'or de la Mineral Deposit Research Unit (MDRU) de l'Université de la Colombie-Britannique, qui ont été réunis pour les besoins d'une expérience en définition de cibles aurifères au moyens d'un SIG et de compétences d'analyse spatiale, mis à contribution pour découvrir les possibilités minérales qui se cachent dans l'ombre d'un chevalement de mine. 
  4. Paul Pearson est un " fin limier " australien à la recherche de données qui aborde la géologie à la manière d'un détective. Ses 30 années d'expérience dans les mines sur le terrain et sous terre lui ont permis de mettre la main à la pâte, ce qui lui a permis de réaliser son analyse des données 3D à la lumière de ses solides connaissances en géologie, et d'explorer et de découvrir de nouvelles frontières dans l'industrie minière.
  5. SGS Geostat est une équipe d'experts-conseils en géologie du Québec qui a utilisé des méthodes géostastiques perfectionnées pour analyser les données à l'aide d'un modèle par blocs d'expansion et impartial. Un système de notation des cibles très prometteuses a permis d'arrimer les connaissances géologiques et l'apprentissage automatique, un sous-domaine de l'intelligence artificielle. Ces cibles une fois définies ont été validées par de la technologie d'amplification de la réalité couplée à la technologie de la réalité virtuelle Oculus Rift.

Pour obtenir d'autres précisions sur la composition des équipes, prière de lire l'information plus loin dans ce communiqué.

Comme l'a déclaré George Salamis, président du conseil d'Integra Gold, " Le jury technique a travaillé sur plus de 100 soumissions et a été très impressionné par les percées technologiques observées. Nous croyons que ces soumissions pourront permettre de mettre à jour les possibilités cachées de Sigma-Lamaque, compte tenu également de l'approche révolutionnaire qu'elles présentent en matière d'exploration et de découverte dans l'industrie minière. Nous tenons à féliciter tous les participants et nous sommes réellement impressionnés par leur travail acharné, le caractère innovateur de leurs réflexions et leur grande débrouillardise. Nous attendons avec impatience le moment où les cinq finalistes affronteront les géants de l'industrie dimanche soir prochain ".

Le gouvernement du Canada a félicité Integra Gold de cette approche créative pour réaliser la prochaine grande découverte d'or à Val-d'Or et il a cité en exemple le Défi Ruée vers l'or, qui représente exactement la façon de penser innovatrice dont l'industrie minière a besoin.

Comme l'a fait remarquer l'honorable Jim Carr, ministre fédéral des Ressources naturelles, " Le Canada a une longue histoire à raconter pour ce qui est de l'exploration et de l'innovation minières, de la gouvernance environnementale, de la concertation avec les autochtones et de responsabilisation sociale de l'entreprise. Grâce à des projets comme ce défi - et notamment la formidable créativité dont ont fait preuve les finalistes - j'ai plus que jamais confiance dans l'avenir de l'exploration et de l'exploitation minières au Canada. Notre gouvernement veut s'assurer que les secteurs canadiens des ressources naturelles continuent à offrir des emplois, de la prospérité et des possibilités dans un monde qui accorde une importance de plus en plus grande aux pratiques de développement durable et des processus à faible émission de carbone ".

Luc Blanchette, le ministre des Mines du Québec et ministre responsable des régions de l'Abitibi-Témiscaminque et du Nord du Québec, sera présent à la finale du concours dimanche en soirée. 

Comme l'a fait observer le ministre Blanchette, " Gold Rush Challenge offre une visibilité exceptionnelle à la région de l'Abitibi-Témiscamingue. Mais surtout, il met en évidence l'important potentiel minéral de la ceinture de l'Abitibi et démontre aussi toute l'importance de l'acquisition de données géoscientifiques pour le secteur minier.La région de l'Abitibi-Témiscamingue a depuis longtemps confirmé son potentiel aurifère, comme en témoigne entre autres l'exploitation des mines Sigma et Lamaque, qui ont permis de produire plus de 9 millions d'onces d'or au cours de leur histoire ".

Les géants de l'industrie que voici départageront les cinq finalistes : Brent Cook, géologue économiste et commentateur de BNN; Chantal Gosselin, directrice de Silver Wheaton Corp., ingénieur minier et ancienne directrice des fonds de ressources, de la région de Val-d'Or; Rob McEwen, fondateur de Goldcorp Inc. et de McEwen Mining Inc.; Sean Roosen, président et chef de la direction d'Osisko Gold Royalties Ltd.; ainsi que Randy Smallwood, chef de la direction de Silver Wheaton Corp. Les finalistes disposeront de 7 minutes pour présenter et défendre leurs propositions sur la manière de réaliser la prochaine grande découverte d'or à Val-d'Or, au Québec.

Le prix d'un million de dollars canadiens sera divisé entre les cinq derniers finalistes et les 20 semi-finalistes. Le gagnant recevra 500 000 $, celui qui arrivera en deuxième place, un montant de 150 000 $, la personne arrivera en troisième place se méritera 80 000 $, tandis que les personnes arrivant en quatrième et cinquième place recevront 50 000 $ chacune. Les prix seront remis selon l'emplacement le plus probable d'une importante découverte d'or, comme l'établira le jury technique, et selon les compétences de chaque présentation et le mérite général de chaque proposition comme le jugeront les géants de l'industrie.

Les recettes de la soirée seront versées à des organismes de bienfaisance de la région de Val-d'Or.

Et voici les finalistes…

  1. Les Data Miners . Vincent Dubé-Bourgeois (capitaine de l'équipe), Antoine Caté, William Oswald, Fabien Rabayrol, Nathalie Schnitzler et Sarane Sterckx sont des étudiants en géologie qui travaillent actuellement sur leurs maîtrises ou leurs doctorats dans divers domaines. Tous les membres de l'équipe ont une expérience de l'exploration auprès d'une variété de sociétés canadiennes ou de commissions géologiques canadiennes ou provinciales, y ayant servi à titre de géologues débutants ou de conseillers en géologie.
  2. Les Goldcrushers. Affiliés au Corporate Geoscience Group (CGSG), Kwesi Appiah, Amanda Buckingham, Oliver Kreuzer (capitaine de l'équipe), John Mortimer, Greg Walker et Andy Wilde mettent à contribution une expérience sur le terrain acquise auprès de sociétés en activité partout dans le monde, ainsi que des efforts de premier plan en exploitation minière, en exploration de métaux et d'hydrocarbures, et aux plans de la définition de structures, de la production et de l'activité géologique globale. Cumulant collectivement plus de 130 années d'expérience, les membres de l'équipe ont des états de service qui attestent de leur capacité à livrer des résultats probants aux clients, ce qui comprend notamment la participation à un grand nombre de découvertes majeures.
  3. GoldRX. Craig Hart, directeur de la MRDRU depuis 2009, possède plus de 25 années d'expérience dans la cartographie et l'évaluation des contextes géologiques régionaux des districts miniers de la Cordillère, principalement auprès de la commission géologique du Yukon. Sara Jenkins, spécialiste du SIG à la MDRU, a participé aux travaux de gestion cartographique et des données relatifs à la recherche de gîtes minéraux depuis les cinq dernières années, principalement en ce qui concerne des projets au Yukon, en Colombie-Britannique, dans les ceintures métallogéniques Tethyan et en Amérique du Sud. 
  4. Paul Pearson. Paul fait valoir une expérience variée et pratique en géologie structurale dans les Amériques et en Australasie, se spécialisant en particulier dans la conception et la direction de programmes d'exploration de ressources minérales et d'hydrocarbures qui ont connu le succès dans un large éventail de contextes géologiques. Paul dirige actuellement une firme mondiale de conseils en géologie, Latin Global Structural Geology, qui intègre la géologie structurale 3D et des modèles de ressource minérale afin d'accélérer la découverte de gisements minéraux.
  5. SGS Geostat. Le capitaine de l'équipe Guy Desharnais et Jean-Philippe Paiement sont des géologues de l'exploration et des spécialistes de l'estimation des ressources. Doug Hatfield est un ingénieur chimiste et un géométallurgiste qui possède une expérience du règlement des problèmes à l'aide de techniques d'apprentissage automatique. L'équipe se compose des autres membres que voici : Nicolas Babin, Claude Bisaillon, Yann Camus, Maxime Dupéré, Matt Halliday, Amanda Landriault, Lyne Maître, Patrick Perez et Nicolas Poupart.

À propos du Défi Ruée vers l'or

Le Défi Ruée vers l'or d'Integra Gold est un concours assorti d'un prix administré à l'aide de la plateforme d'externalisation ouverte populaire HeroX (www.herox.com). HeroX est un produit dérivé de XPRIZE, l'organisation de premier plan qui solutionne les " Grands défis " mondiaux par la création et la gestion de concours de prestige d'envergure assortis de prix. Après leur inscription au concours, les participants de tous les horizons et de toutes les régions du monde ont pu avoir accès à une base de données d'une ampleur inégalée, composée de 6 téraoctets et de 75 années de données d'exploitation et d'exploration minière provenant des anciennes mines Sigma et Lamaque que possède Integra Gold à Val-d'Or, au Québec. La personne ou le groupe dont la proposition offre les meilleures perspectives de la prochaine grande découverte d'or aux terrains des mines Sigma et Lamaque, selon une série de critères pondérés dont font état les règlements du concours (www.herox.com/IntegraGoldRush), remporte sa part du prix en argent de un million de dollars CAD, en plus d'accéder à la notoriété. Pour de plus amples renseignements : www.integragold.com/goldrush.

À propos d'Integra Gold

Integra Gold est une petite société d'exploration de gisements aurifères qui pilote des projets à Val-d'Or, au Québec, l'un des meilleurs territoires miniers au monde. La Société mise principalement sur son projet à haute teneur Lamaque Sud. En 2014, Integra a réalisé l'acquisition relutive du complexe de l'usine et de la mine Sigma, une installation de traitement et de gestion des résidus pourvue de tous les permis requis d'une capacité de traitement de 2 200 tonnes par jour. Grâce aux principaux permis fédéraux et provinciaux en vigueur, aux possibilités offertes par l'infrastructure existante et le potentiel d'exploration, cette acquisition a permis d'éliminer des coûts importants et d'écourter le calendrier de mise en œuvre généralement associé aux projets miniers. Pourvue d'une capitalisation sur les marchés de 160 millions de dollars, Integra a pu obtenir des capitaux de plus de 75 millions de dollars depuis 2013, et ce, malgré des prix de l'or à la baisse. En février 2016, Eldorado Gold Corporation a réalisé un investissement stratégique dans Integra et acquis 15 % des actions ordinaires en circulation. La valeur des actions d'Integra depuis le début de l'exercice est en hausse de 18 % et de 34 % par rapport aux douze derniers mois, cette appréciation allant au-delà de l'évolution du prix de l'or, de l'indice composé S&P/TSX Venture et de l'indice des petites sociétés minières aurifères Dow Jones. Integra a récemment été désignée comme l'une des 50 sociétés inscrites parmi les plus performantes en 2015 à la Bourse de croissance TSX Venture et a reçu la mention OTCQX Best 50 pour 2015.

AU NOM DU CONSEIL D'ADMINISTRATION

Stephen de Jong

Président et chef de la direction

Suivez Integra Gold sur :

La Bourse de croissance TSX ainsi que son Fournisseur de services réglementaires (tel que ce terme est défini dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) déclinent toute responsabilité quant à l'adéquation ou l'exactitude du présent communiqué de presse.

Mise en garde concernant les énoncés prospectifs. Certains renseignements contenus dans le présent communiqué de presse constituent des énoncés prospectifs, ce qui comprend notamment le moment de la réalisation d'une estimation des ressources minérales révisée, le moment de la réalisation d'une EEP révisée et la réalisation de la transaction Sigma-Lamaque. Au cours de l'élaboration des énoncés prospectifs contenus dans le présent communiqué de presse, la Société a appliqué certains facteurs et hypothèses qui sont fondés sur ses convictions actuelles ainsi que sur les hypothèses formulées par la Société et les informations qui lui sont actuellement disponibles, y compris le fait qu'elle soit en mesure d'obtenir une approbation, émise par le gouvernement ou toute autre entité de réglementation, qu'elle soit en mesure de se procurer le personnel, l'équipement et les fournitures nécessaires à ses activités d'exploration en quantité suffisante et en temps opportun, et que les résultats réels des activités d'exploration s'avèrent conformes aux attentes de la direction. Bien que la Société considère ces hypothèses comme raisonnables en fonction des informations dont elle dispose actuellement, celles-ci peuvent se révéler inexactes, et les énoncés prospectifs contenus dans le présent communiqué sont assujettis à de nombreux risques, incertitudes et autres facteurs qui pourraient entraîner un écart sensible entre les résultats futurs et ceux exprimés ou sous-entendus dans de tels énoncés prospectifs. Ces facteurs de risque comprennent, entre autres, les questions soulevées par les exigences d'information continue, y compris le rapport de gestion de la direction le plus récent. Le lecteur ne doit pas se fier indûment aux énoncés prospectifs. La Société n'a pas l'intention, et décline expressément toute intention ou obligation de mettre à jour ou de réviser les énoncés prospectifs, que ce soit à la suite de nouvelles informations, d'évènements futurs ou pour toute autre raison, sauf si cela est exigé par la loi.

Renseignements