Manufacturiers et exportateurs du Canada

Manufacturiers et exportateurs du Canada

14 nov. 2008 15h19 HE

Des mesures sont nécessaires avant que la tempête ne frappe pleinement l'industrie canadienne, avertissent les MEC

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 14 nov. 2008) - "L'annonce aujourd'hui par le Département du Commerce américain que les ventes au détail aux Etats-Unis ont diminué de 2.8% en octobre - la plus importante baisse mensuelle jamais enregistrée - nous donne un aperçu des défis économiques qui se pointent à l'horizon pour les manufacturiers et exportateurs du Canada", déclare Jayson Myers, président des Manufacturiers et exportateurs du Canada (MEC). "Nous devons être prêts alors que l'impact de la crise mondiale du crédit commence à frapper pleinement l'économie canadienne. Il est essentiel que les gouvernements et les institutions financières agissent pour s'assurer que les entreprises canadiennes concurrentielles aient accès crédit qu'elles ont besoin pour traverser la tempête", ajoute le président des MEC.

"Nous ne pouvons pas être complaisants à propos de l'impact que la récession américaine et mondiale aura sur l'industrie canadienne", affirme M. Myers. "Les données dévoilées ce matin par Statistique Canada à l'effet que les ventes des manufacturiers sont demeurées pratiquement inchangées en septembre nous donne une fausse impression de ce qui nous attend".

"La crise financière mondiale a déjà un impact négatif sur les manufacturiers et exportateurs canadiens. Le resserrement du crédit mène à un ralentissement marqué des dépenses des consommateurs et des entreprises. Des entreprises viables et hautement concurrentielles sont menacées alors que les inventaires augmentent, les investissements sont reportés et les commandes diminuent rapidement ou sont éliminées", déclare M. Myers. Statistique Canada rapporte d'ailleurs que les nouvelles commandes reçues par les manufacturiers ont chuté de 3,6 % et que les exportations ont diminué de 1,0 % en septembre.

"Nous sommes confiants que les ventes rebondiront lorsque les conditions de crédit mondiales s'amélioreront et que les marchés financiers se stabiliseront. Entretemps, les entreprises canadiennes doivent aller chercher du crédit additionnel pour maintenir leurs opérations et éviter les licenciements et les fermetures.

Dans une lettre envoyée au Premier ministre la semaine dernière, les MEC demandaient au gouvernement fédéral de répondre à la crise en ciblant trois objectifs. Premièrement, répondre aux problèmes de liquidité immédiats en s'assurant que le crédit soit disponible pour les entreprises viables. Les MEC ont demandé au gouvernement d'introduire des mesures temporaires pour assurer l'accès aux prêts et aux marges de crédit afin que le système financier continue de fonctionner pour des entreprises solvables qui doivent prévoir une baisse soudaine de la demande.

Deuxièmement, le gouvernement doit contrer le ralentissement économique en accélérant les investissements stratégiques dans les infrastructures frontalières, énergétique, de transport et de communications. De plus, le gouvernement doit fournir des incitatifs fiscaux encourageant les entreprises à investir elles-mêmes dans les nouvelles technologies de production, l'innovation et la formation - des investissements dont ils auront besoin pour se sortir de la récession dans une meilleure position concurrentielle. Finalement le plan économique du gouvernement doit également mettre l'emphase sur des mesures qui amélioreront la compétitivité à long terme du pays. La lettre des MEC au Premier ministre est disponible en ligne à : http://www.cme-mec.ca/pdf/PM_Letter_final_4_11_08_FR.pdf.

"La leçon que nous devons retenir de la débâcle dans les marchés financiers et des commodités est que chaque période d'expansion sera inévitablement suivie par une contraction si elle n'est pas soutenue par des investissements dans la création réelle de valeur. C'est le temps où des actions urgentes sont nécessaires pour améliorer l'environnement d'affaires et encourager l'investissement dans les secteurs qui créent de la richesse - la fabrication et l'exportation", ajoute M. Myers.

Manufacturiers et exportateurs du Canada (MEC) est la principale association commerciale et industrielle au pays et le porte-parole du secteur manufacturier et du commerce international au Canada.

L'association représente directement plus de 10 000 entreprises au pays. Plus de 85 % des membres des MEC sont des petites et moyennes entreprises. En tant que principal réseau d'affaires au pays, les MEC, à travers différentes initiatives telles que la création de la Coalition des manufacturiers du Canada, rejoint plus de 100 000 entreprises d'un océan à l'autre impliquées dans la fabrication et le commerce international ainsi que leurs partenaires d'affaires du secteur des services.

Le réseau de membership des MEC représente approximativement 82 % de la production industrielle et 90 % des exportations canadiennes.

Renseignements

  • Manufacturiers et Exportateurs du Canada
    Jeff Brownlee
    Vice-président, Communications
    613-238-8888 poste 4233