Association nationale des retraités fédéraux (ANRF)

Association nationale des retraités fédéraux (ANRF)

15 nov. 2013 15h59 HE

Des retraités fédéraux font part de leurs craintes et appréhensions au sujet de l'assurance maladie

GATINEAU, QUEBEC--(Marketwired - 15 nov. 2013) - Des membres de l'Association nationale des retraités fédéraux (ANRF) en Outaouais ont rencontré leurs députés fédéraux, aujourd'hui, pour leur exprimer les inquiétudes légitimes que suscite les rumeurs médiatisées voulant que le Président du Conseil du Trésor, Tony Clement, envisage de doubler leurs primes au Régime de soins de santé de la fonction publique (RSSFP). Les députés Françoise Boivin, Mylène Freeman, Mathieu Ravignat et Nycole Turmel ont écouté les doléances de plus de 100 de leurs électeurs qui subiraient durement le projet de modifications coulé dans les médias, dont certains qui auraient alors à choisir entre l'assurance maladie et les dépenses quotidiennes et incontournables d'un ménage.

« Les retraités fédéraux ont été au service du Canada dignement et avec dévouement durant leur carrière. Leur rémunération comprend des bénéfices post-retraite qui ont été négociés, » affirme Gérald Denis, le directeur national de l'ANRF pour le Québec. « Ils ont travaillé toute leur vie pour cela. En retrancher une partie maintenant constitue un bris d'une promesse faite - ce serait de faire main basse sur des émoluments différés alors que le service est rendu. »

Ce sont des médias qui ont donné l'alerte en juillet 2013 lorsqu'ils ont révélé l'intention du Président du Conseil du Trésor de modifier, sans possibilité de négociations, le Régime de soins de santé de la fonction publique de façon à en doubler les coûts d'adhésion des retraités fédéraux et à en changer les règles d'admissibilité des futurs retraités du gouvernement fédéral.

« L'enjeu ici dépasse la question de l'équilibre budgétaire ou de couper les coûts de la fonction publique pour la rendre abordable pour les Canadiens, » ajoute M. Denis. « C'est l'honneur qui est en cause; il s'agit de savoir si le gouvernement canadien sera à la hauteur des obligations morales qu'il a contractées avec ses fonctionnaires, ses juges et ses anciens combattants maintenant à la retraite. »

L'ANRF est la plus importante organisation pancanadienne représentant plus de 186 000 membres actifs et retraités du secteur public fédéral. Notre effectif se compose de fonctionnaires fédéraux, d'anciens membres des Forces canadiennes et de la GRC, de juges de nomination fédérale, ainsi que de leurs conjoints et survivants. L'ANRF est une association sans but lucratif comptant 83 sections à travers le Canada, et elle se consacre à l'amélioration de la sécurité du revenu de retraite et des soins de santé pour tous les Canadiens. Les fonctionnaires et anciens combattants s'enorgueillissent d'être au service des Canadiens, même quand ils sont à la retraite.

Renseignements

  • Sayward Montague, Directrice intérimaire des communications
    montague@fsna.com
    613-745-2559, poste 238
    Cellulaire : 613-404-4554