SOURCE: Parkinson Society Canada

Parkinson Society Canada

23 sept. 2014 13h00 HE

Des scientifiques cherchent à mieux comprendre une maladie complexe grâce au financement de la Société Parkinson Canada

TORONTO, ON--(Marketwired - 23 septembre 2014) - La Société Parkinson Canada (SPC) et ses partenaires régionaux nourrissent de grandes attentes envers les 29 nouvelles subventions, bourses de recherche et bourses d'études accordées dans le but de percer la complexité de la maladie de Parkinson. L'un des boursiers les plus prometteurs de cette année est Jean-François Trempe, professeur adjoint à l'Université McGill, qui a reçu une bourse pour nouveau chercheur.

Dr Trempe, dont le grand-oncle avait la maladie de Parkinson, veut résoudre le casse-tête de la maladie de Parkinson en comprenant comment fonctionne la maladie. Il étudie la structure et la forme de la protéine PINK1, qui joue un rôle essentiel dans la forme familiale de la maladie. Lorsque la forme de cette protéine sera connue, des chercheurs pourront mettre au point un médicament capable de réparer la protéine endommagée pour l'aider à faire son travail, c'est-à-dire maintenir les cellules du cerveau en santé.

" L'histoire médicale nous montre que la compréhension de la structure d'une molécule entraîne la naissance de nombreuses idées, explique Dr Trempe. Si une image vaut mille mots, une structure vaut mille expériences. "

La SPC est la seule œuvre de bienfaisance du secteur de la santé à financer spécifiquement la recherche sur la maladie de Parkinson au Canada. Elle finance la recherche portant sur la plupart des aspects de la maladie, notamment les causes, les complications, les troubles cognitifs, les biomarqueurs, la neuroprotection et la qualité de vie.

Le financement, totalisant 1 645 332 $ pour ce cycle, vise à soutenir de nouveaux projets de recherche sur la maladie de Parkinson au Canada au cours des deux prochaines années. Le Programme national de recherche de la SPC investit actuellement un total de 2 015 332 $, incluant 11 bourses de recherche qui en sont à leur deuxième année. Depuis 1981, le fonds national de recherche a financé plus de 450 bourses de recherche, pour un total de plus de 24 millions de dollars.

Les bourses de recherche* pour 2014-2016 comprennent :

  • 10 bourses de projet pilote
  • 2 bourses de projet pilote en recherche psychosociale
  • 3 bourses pour nouveaux chercheurs
  • 4 bourses de recherche fondamentale
  • 2 bourses de recherche clinique sur les troubles du mouvement
  • 6 bourses d'études supérieures
  • 1 bourse de recherche psychosociale au doctorat
  • 1 bourse de recherche psychosociale

*Vous trouverez une liste détaillée des chercheurs, des titres de projet, des affiliations et des montants accordés à www.parkinson.ca.

À propos du Programme national de recherche de la Société Parkinson Canada
Depuis 1981, le Programme national de recherche de la SPC a investi plus de 24 millions de dollars dans des projets de recherche qui ont permis d'approfondir nos connaissances sur la maladie de Parkinson. Le programme a investi dans ce qui suit :

  • des projets de recherche novateurs de grande qualité par des chercheurs établis et prometteurs
  • des projets de recherche à l'étape de la découverte où les chercheurs testent de nouvelles théories et suivent de nouvelles pistes prometteuses
  • des chercheurs en début de carrière, afin de former la nouvelle génération de scientifiques travaillant sur la maladie de Parkinson
  • de nouveaux projets de recherche pour renforcer les capacités, promouvoir la créativité et mobiliser un plus grand nombre de chercheurs

Le Programme national de recherche de la SPC finance des projets de recherche visant à trouver un remède, la cause ou un meilleur traitement et à mieux comprendre la maladie de Parkinson, les troubles qui y sont associés, comme l'atrophie multisystématisée (AMS), la maladie de Steele-Richardson, d'autres affections de la maladie, et les répercussions de ces maladies sur la société. 

À propos de la Société Parkinson Canada
La Société Parkinson Canada est le porte-parole national des Canadiens atteints de la maladie de Parkinson, une maladie neurodégénérative. Grâce à ses partenaires régionaux et à ses 240 sections et groupes de soutien, elle offre des services d'éducation, de soutien et de défenses des intérêts au nom des 100 000 Canadiens et plus qui vivent quotidiennement avec la maladie de Parkinson et des professionnels de la santé qui les soignent. Le financement de travaux de recherche novateurs permet de mieux prévenir, diagnostiquer et traiter la maladie de Parkinson et finira par mener à un remède. www.parkinson.ca.

Renseignements

  • Personne-ressource :
    Kelly Mills
    Société Parkinson Canada
    kelly.mills@parkinson.ca
    416 227-9700, poste 3469
    1-800-565-3000, poste 3469