DELOITTE & TOUCHE

DELOITTE & TOUCHE

06 mai 2008 08h00 HE

Des stratégies gagnantes : un rapport de Deloitte offre au secteur canadien des sciences de la vie un plan porteur de croissance et de réussite

Les entreprises canadiennes doivent agir dès maintenant pour contrer la concurrence des marchés émergents, le manque chronique de financement, la convergence sectorielle accrue et le resserrement de la réglementation

MONTREAL, QUEBEC--(Marketwire - 6 mai 2008) - Un rapport de Deloitte publié aujourd'hui fournit au secteur canadien des sciences de la vie un plan à suivre pour favoriser la croissance et la réussite. Confrontées à l'évolution de la composition démographique, à la diminution des marges, à l'évolution de la réglementation et à la hausse des coûts de R&D, les entreprises doivent, selon le rapport, non seulement optimiser leurs processus de développement, mais aussi réexaminer les stratégies qui sous-tendent leur fonctionnement.

Intitulé " Diagnostic : transformation. Stratégies de croissance pour les organisations du secteur des sciences de la vie au Canada ", le rapport identifie cinq principaux défis auxquels sont confrontées les entreprises canadiennes en sciences de la vie, à savoir le manque de liquidités, la pénétration des marchés mondiaux, la concurrence des marchés émergents, la convergence sectorielle et le resserrement de la réglementation en matière de remboursement. Il formule ensuite des recommandations stratégiques pour aider les entreprises à relever ces défis.

" En souscrivant aux stratégies de croissance exposées dans ce rapport, les organisations peuvent améliorer non seulement leur rendement opérationnel et leur positionnement concurrentiel, mais aussi leur capacité en matière de diagnostic et de traitement des troubles médicaux chroniques qui affligent des consommateurs du monde entier, explique François Sauvageau, associé, groupe des sciences de la vie de Deloitte. En adoptant cette approche, les entreprises du secteur des sciences de la vie peuvent non seulement améliorer leur rendement opérationnel et positionnement concurrentiel, mais aussi à contribuer au progrès de la science et au mieux-être des gens qu'elle sert."

Aujourd'hui, plus que jamais, les entreprises du secteur canadien des sciences de la vie doivent chercher des moyens de tirer parti des avantages économiques de faire affaire dans le monde entier. Par exemple, alors que les incitatifs fiscaux pour la R&D au Canada comptent parmi les plus généreux au monde, beaucoup d'entreprises n'en tirent pas pleinement profit - des fonds qui pourraient être facilement réinvestis dans la R&D et dans la commercialisation ne sont pas disponibles.

1) Manque de liquidités - Le capital de risque investi dans le secteur des sciences de la vie au Canada est passé de 346 millions de dollars en 2005 à 473 millions de dollars en 2007. Malgré cette croissance de 37 %, les investissements canadiens dans le secteur ont baissé en raison de rendements plus élevés et plus rapides dans d'autres secteurs. Cela oblige beaucoup d'entreprises canadiennes à chercher ailleurs d'autres solutions pour combler leurs besoins de financement.

2) Pénétration des marchés mondiaux - La concurrence pour l'obtention de capital dans le milieu restreint du capital de risque au Canada est l'occasion par excellence pour les entreprises de conclure de nouveaux partenariats internationaux. Exécutées de façon efficace, ces alliances aideront les entreprises à stimuler les activités de R&D, à s'implanter sur les marchés émergents, à mettre en place de nouveaux canaux de distribution et à forger des relations avec les gouvernements.

3) Concurrence des marchés émergents - A mesure que les marchés émergents comme la Chine et l'Inde améliorent leurs capacités de recherche et de fabrication, on aura de plus en plus tendance à impartir ces fonctions à l'étranger. Pour soutenir la concurrence, les entreprises canadiennes doivent trouver des moyens novateurs de réduire leurs coûts et de se distinguer de leurs concurrents dont les coûts sont moins élevés.

4) Convergence sectorielle - Confrontées à l'intensification des pressions financières, des exigences des consommateurs et de la concurrence mondiale, les entreprises du secteur des sciences de la vie ont cherché à se distinguer au moyen de la convergence des médicaments, des instruments et des outils de diagnostic, c'est-à-dire en créant des solutions combinées qui permettent à la fois de surveiller les patients, d'orienter la pharmacothérapie et d'administrer les médicaments de façon précise. Pour les entreprises canadiennes, la réussite dans ce secteur repose sur le développement de plans appropriés et l'identification des meilleurs partenaires.

5) Resserrement de la réglementation en matière de remboursement - Les gouvernements fédéral et provinciaux du Canada sont confrontés à une obligation redditionnelle toujours plus grande et à une demande accrue de faire plus avec moins en santé. Il s'ensuit que les entreprises doivent concevoir leurs stratégies de recouvrement des frais de R&D en faisant la démonstration que leurs produits et services pourront contribuer à réduire les coûts des soins de santé.

A propos du rapport

Le rapport présente les résultats d'un sondage mondial et de tables rondes auxquels ont participé 193 cadres supérieurs du secteur - sous la direction de Deloitte Touche Tohmatsu et de l'Economist Intelligence Unit - et de discussions permanentes avec les entreprises du secteur canadien des sciences de la vie et leurs dirigeants.

A propos de Deloitte

Deloitte, l'un des cabinets de services professionnels les plus importants au Canada, offre des services dans les domaines de la certification, de la fiscalité, de la consultation et des conseils financiers grâce à un effectif de plus de 7 600 personnes réparties dans 56 bureaux. Au Québec, Deloitte exerce ses activités sous l'appellation Samson Bélair/Deloitte & Touche s.e.n.c.r.l. Le Cabinet est déterminé à aider ses clients et ses gens à exceller. Deloitte est le cabinet membre canadien de Deloitte Touche Tohmatsu.

La marque Deloitte représente une ou plusieurs entités de Deloitte Touche Tohmatsu, une Verein suisse, ses cabinets membres ainsi que leurs filiales et sociétés affiliées respectives. Veuillez consulter la page www.deloitte.com/about pour une description détaillée de la structure juridique de Deloitte Touche Tohmatsu et de ses cabinets membres.

Renseignements