Detour Gold Corporation
TSX : DGC

Detour Gold Corporation

26 janv. 2015 14h32 HE

Detour Gold déclare ses résultats d'exploitation pour le quatrième trimestre et l'exercice 2014 et publie ses prévisions pour 2015

TORONTO, ONTARIO--(Marketwired - 26 jan. 2015) - Detour Gold Corporation (TSX:DGC) (« Detour Gold » ou la « Société ») a annoncé aujourd'hui ses résultats d'exploitation pour le quatrième trimestre et l'exercice 2014 et a publié ses prévisions pour 2015 à l'égard de sa mine Detour Lake située dans le nord-est de l'Ontario. Les résultats financiers complets de la Société, y compris le coût de ses immobilisations et ses charges d'exploitation, seront publiés dans ses résultats financiers pour le quatrième trimestre et l'exercice 2014 en mars 2015. Sauf indication contraire, tous les montants sont libellés en dollars américains.

Faits saillants de 2014

  • Production aurifère de 456 634 onces se situant dans la fourchette inférieure des prévisions
  • Coûts décaissés totaux provisoires de 930 $ l'once vendue1, ce qui se situe vers la médiane des prévisions, les coûts décaissés totaux estimatifs pour le quatrième trimestre s'établissant à 875 $ l'once vendue1
  • À la fin de 2014, le taux de production moyen de l'usine s'établissait à 54 310 t/j et le taux d'extraction s'établissait à 234 000 t/j en décembre
  • Les dépenses en immobilisations totales estimatives totalisent entre 125 millions de dollars et 135 millions de dollars, ce qui est conforme aux prévisions
  • Le solde d'encaisse et de placements à court terme s'établissait à environ 135 millions de dollars au 31 décembre 2014

M. Paul Martin, président et chef de la direction, a déclaré : [Traduction] « Nous sommes fiers d'annoncer que nous avons atteint nos prévisions en matière de production et de coût pour 2014 et que nous avons clos l'exercice avec un solde d'encaisse et de placements à court terme de 135 millions de dollars. À la fin de l'exercice, l'usine avait atteint un taux de production qui se situait à moins de 1 % d'écart de sa capacité nominale et les taux d'extraction s'amélioraient pour s'établir en moyenne à 234 000 t/j en décembre. Profiter de cette bonne conjoncture sera notre priorité en 2015. Nous sommes d'avis que les initiatives que nous avons entreprises, dont les améliorations de notre taux d'extraction et la possibilité de traiter les minerais fins provenant de notre pile de stockage, pourraient contribuer à améliorer encore davantage notre rendement en 2015 et nous permettre d'atteindre la fourchette supérieure de nos prévisions en matière de production, de même que la fourchette inférieure de nos prévisions en matière de coûts décaissés totaux ».

Résultats d'exploitation pour le quatrième trimestre et l'exercice de 2014

La Société a déclaré une production aurifère de 116 770 onces pour le quatrième trimestre, ce qui porte le total de la production aurifère à 456 634 onces pour l'exercice. Cela représente une hausse de 97 % par rapport à la production aurifère de 2013, qui s'établissait à 232 287 onces. Les coûts décaissés totaux pour 2014 sont estimés à 930 $ l'once vendue1.

Au cours du quatrième trimestre, l'installation de broyage a permis de traiter 4,7 millions de tonnes (Mt) de minerais d'une teneur moyenne de 0,85 gramme par tonne (g/t) selon des taux de récupération de 91 %. L'usine de traitement a continué d'afficher des résultats en progression, avec des taux de production s'établissant en moyenne à 51 142 tonnes par jour (t/j) pour le trimestre, dont 51 jours où la capacité de production se situait au-dessus de la capacité nominale de 55 000 t/j. La capacité de broyage pour le trimestre s'est située à 4 % en-deçà des prévisions, s'établissant à 83 %. En décembre, l'installation de broyage a atteint une capacité de 54 310 t/j, ce qui correspond à 99 % de sa capacité nominale, à une capacité disponible de 87 % et à des taux de broyage de 2 604 tonnes par heure d'exploitation (t/he).

Au total, 19,7 Mt de minerais ont été extraites au cours du quatrième trimestre (soit l'équivalent de 214 000 t/j), le mois de décembre ayant affiché une forte progression, avec un taux d'extraction moyen de 234 000 t/j. Le principal vecteur de la progression du taux d'extraction est la remontée de la productivité du forage, qui s'est accrue de 40 % du mois de septembre au mois de décembre, ce qui s'est traduit par un nombre plus élevé de travaux de forage et de dynamitage réalisés à la fin du mois de décembre.

À la fin du mois de décembre, les piles de stockage de minerais bruts totalisaient 0,8 Mt d'une teneur de 0,76 g/t.

En 2014, le modèle de bloc a permis le rapprochement positif des données sur les tonnes et la teneur, ce qui s'est traduit par une augmentation d'environ 4 % de la quantité d'onces produites.

Statistiques sur l'exploitation de la mine Detour Lake en 2014
T1 2014 T2 2014 T3 2014 T4 2014 2014
Minerais extraits (Mt) 4,88 2,89 4,20 4,30 16,28
Stériles extraits (Mt) 14,29 16,11 14,71 15,39 60,49
Total des minerais extraits (Mt) 19,17 19,00 18,91 19,69 76,77
Coefficient de recouvrement (stérile : minerais) 2,9 5,6 3,5 3,6 3,7
Taux d'extraction (t/j) 213 000 209 000 206 000 214 000 210 000
Minerais broyés (Mt) 4,08 4,42 4,53 4,71 17,73
Teneur de tête (g/t Au) 0,90 0,91 0,88 0,85 0,88
Taux de récupération (%) 91 91 90 91 91
Capacité de production de l'installation de broyage (t/j) 45 282 48 569 49 186 51 142 48 563
Capacité de production disponible de l'installation de broyage (%) 80 83 81 83 81
Nombre d'onces produites (oz) 107 154 117 366 115 344 116 770 456 634
Nombre d'onces vendues (oz) 84 560 107 206 106 334 124 913 423 013
Prévisions pour 2015
Les prévisions de la Société pour 2015 sont les suivantes :
Prévisions pour 2015
Production aurifère (oz) 475 000-525 000
Coûts décaissés totaux ($/oz vendue)1 780 $-850 $
Coût global de maintien ($/oz vendue)1,2 1 050 $-1 150 $

À mi-chemin des prévisions, on prévoit que l'exploitation de la mine Detour Lake permettra de traiter environ 19,7 Mt de minerais (soit environ 54 000 t/j) d'une teneur moyenne de 0,86 g/t Au, selon un taux de récupération aurifère de 91,5 %, ce qui correspond à environ 500 000 onces d'or.

La production aurifère devrait augmenter progressivement au cours des trois premiers trimestres (passant de 110 000 onces à 120 000 onces par trimestre), le quatrième trimestre devant afficher une production sensiblement supérieure (pouvant atteindre 155 000 onces) en raison de l'accès à un minerai à plus forte teneur durant cette période. Les coûts décaissés totaux1 devraient, par conséquent, demeurer assez stables au cours des neuf premiers mois de 2015, s'établissant à environ 900 $ l'once vendue, et devraient chuter en-deçà des 700 $ l'once vendue au cours du quatrième trimestre. Cette réduction significative est attribuable à une augmentation de la production aurifère et à l'accumulation des minerais dans la pile de stockage durant le quatrième trimestre. On prévoit que la pile de stockage du minerai brut totalisera 1,8 Mt, d'une teneur moyenne de 0,80 g/t, ce qui correspond à environ 46 000 onces d'or, à la fin de 2015.

Dans la fourchette médiane des prévisions, le plan de mine de 2015 prévoit un total d'environ 87 Mt de minerais extraits (ce qui correspond à un taux d'extraction de 238 000 t/j). Une quantité d'environ 222 000 t/j de minerais sera extraite à l'aide de cinq pelles (soit deux CAT7495 et trois CAT6060), la quantité restante de 16 000 t/j destinée à l'extraction préalable au recouvrement étant effectuée à l'aide d'une excavatrice CAT6030 et de camions CAT777 (ce qui correspond à une quantité d'environ 6 Mt pour l'exercice). Le ratio moyen stériles/minerais pour l'exercice est estimé à 3,5:1. Durant certains mois de l'année, on prévoit que ce coefficient de recouvrement se situera au-dessus du ratio moyen de 3,5:1 pour la durée de vie de la mine et que les coûts de recouvrement seront capitalisés.

Les progrès soutenus afin de faire augmenter le taux d'extraction sont essentiels à la réussite opérationnelle de la Société pour 2015 et les exercices suivants. Une variation de 10 000 t/j dans le taux d'extraction annualisé pour 2015 devrait faire fluctuer le taux de production aurifère d'environ 10 000 onces.

Les dépenses en immobilisations de maintien projetées pour 2015 sont estimées entre 90 millions de dollars et 100 millions de dollars. En outre, les coûts de recouvrement capitalisés liés à l'aménagement de la mine à ciel ouvert devraient être de l'ordre de 20 millions de dollars à 25 millions de dollars. De façon générale, les dépenses en immobilisations budgétisées devraient être pondérées au cours des deuxième et troisième trimestres.

Les frais généraux et administratifs de la Société pour 2015 sont estimés à 20 millions de dollars. Le budget d'exploration est estimé à deux millions de dollars et sera affecté à un programme de forage restreint visant à vérifier le prolongement en profondeur de la minéralisation à forte teneur découverte plus tôt cette année dans la zone 58N de la zone Lower Detour, ainsi qu'à d'autres travaux d'exploration de surface qui seront réalisés sur le terrain.

Les hypothèses de prix et de coûts suivantes ont servi à établir les prévisions pour 2015 : un prix de l'or de 1 200 $/oz, un prix du diesel de 0,82 $ le litre, un coût de l'énergie établi à 0,04 $ le kilowattheure et un taux de change de 1,00 $ US pour 1,15 $ CA.

Efforts d'optimisation soutenus

La Société a commencé à déployer un certain nombre d'efforts d'optimisation qui n'ont pas été pris en compte pour établir les prévisions de 2015 et, s'ils sont fructueux, se traduiront par une augmentation de la production et des économies de coûts en 2015 et par la suite :

  • de nouvelles réductions des consommables et une diminution de la dépendance envers les sous-traitants;
  • l'installation et la mise à l'essai d'un système d'extraction des cailloux;
  • le traitement de la zone enrichie de la pile de stockage de minerais à faible teneur.

Gestion des risques financiers

La situation financière de la Société à la fin de l'exercice correspondait à environ 135 millions de dollars en encaisse et en placements à court terme, compte tenu des remboursements de l'encours de la dette de la Société, qui ont totalisé environ 57 millions de dollars durant l'année. Compte tenu de la volatilité du prix de l'or en 2014, la Société continue d'appliquer son programme de gestion des risques liés au prix de vente de l'or et a conclu des ventes à terme visant 80 000 onces à un prix moyen de 1 229 $ l'once pour la première moitié de 2015. De plus, le conseil de la Société a approuvé la prolongation du programme de gestion des risques liés au prix de vente de l'or pour qu'il vise jusqu'à 50 % de la production prévue pour 2015.

La Société a conclu des contrats à taux plafond et plancher « à prime zéro » afin de couvrir une tranche de ses dépenses en dollars canadiens. La Société a couvert 135 millions de dollars. Aux termes de ces contrats de couverture, elle achètera des dollars canadiens à un taux allant de 1,10 $ à 1,19 $.

Optimisation du plan pour la durée de vie de la mine

La Société a amorcé un examen de son plan pour la durée de vie de la mine actuel (en février 2014) et évalue actuellement les possibilités qui s'offrent à elle afin d'optimiser davantage l'exploitation minière de la mine Detour Lake. Cette évaluation met principalement l'accent sur une mise à jour de la rationalisation du tonnage visant à confirmer si le plan pour la durée de vie de la mine actuel permet de maximiser le rendement, compte tenu des investissements de capitaux nécessaires pour faire augmenter la capacité de production de la mine annuelle à une capacité maximale de 140 Mt. L'examen permettra en outre d'évaluer si le bloc A devrait être inclus dans la catégorie des réserves minérales et intégré au plan pour la durée de vie de la mine à titre de charge d'alimentation secondaire de la fosse. Le progrès effectué au chapitre de l'extraction des cailloux et de l'isolement du minerai à grains fins nous indiquera si ces éventualités doivent être prises en compte dans le plan de mine révisé. On prévoit que le plan pour la durée de vie de la mine mis à jour sera annoncé au cours du deuxième semestre de 2015.

Nouvelles à venir

Au cours du premier trimestre de 2015, la Société prévoit annoncer les mises à jour suivantes :

  • les résultats financiers pour le quatrième trimestre et l'exercice 2014, y compris la mise à jour des réserves et des ressources minérales pour la mine Detour Lake à la fin de l'exercice 2014 (en mars).

Renseignements de nature technique

Les renseignements de nature scientifique et technique qui figurent dans le présent communiqué ont été examinés, vérifiés et approuvés par M. Drew Anwyll, ing., premier vice-président, Services techniques, une personne qualifiée au sens donné à ce terme dans le Règlement 43-101 sur l'information concernant les projets miniers des autorités canadiennes en valeurs mobilières.

Conférence téléphonique

La Société tiendra une conférence téléphonique ainsi qu'une émission Web le jeudi 15 janvier 2015 à 10 h (HE). Voici comment participer à la conférence téléphonique :

  • En diffusion Web, visitez le www.detourgold.com et cliquez sur « Fourth Quarter & Full Year 2014 Operating Results and 2015 Guidance Conference Call and Webcast » sur la page d'accueil.
  • Par téléphone, sans frais au Canada et aux États-Unis, composez le 1-800-319-4610.
  • Par téléphone, depuis l'étranger, composez le 1-416-915-3239.

La conférence téléphonique sera enregistrée et l'enregistrement de la conférence pourra être écouté une fois celle-ci terminée en composant le numéro sans frais au Canada et aux États-Unis 1-800-319-6413, ou, de l'étranger, le numéro 1-604-638-9010, code d'accès 1532 (disponible jusqu'au 25 février 2015).

À propos de Detour Gold

Detour Gold est un producteur aurifère intermédiaire du Canada qui détient une participation exclusive dans la mine Detour Lake, une mine d'exploitation à ciel ouvert de grande envergure et de longue durée.

Mesures de rendement financier non conformes aux IFRS

La Société a ajouté dans le présent communiqué les mesures non conformes aux IFRS, dont les « coûts décaissés totaux » et le « coût global de maintien ». La Société est d'avis que ces mesures, en plus des mesures habituelles rédigées conformément aux IFRS, offrent aux investisseurs une meilleure capacité à évaluer le rendement sous-jacent de la Société. Les mesures non conformes aux IFRS ont pour but d'offrir des renseignements supplémentaires et ne devraient pas être examinées seules ou comme substitut aux mesures de rendement rédigées conformément aux IFRS. Ces mesures n'ont pas de définition normalisée prescrite en vertu des IFRS et, par conséquent, elles pourraient ne pas être comparables à celles d'autres émetteurs. D'autres sociétés pourraient calculer ces mesures différemment.

Detour Gold publie les coûts décaissés totaux en fonction des ventes. Les coûts décaissés totaux par once d'or vendue comprennent les coûts de production tels que les coûts liés à l'extraction, au traitement, à l'affinage et à la gestion du site, déduction faite de la rémunération fondée sur des actions sans versement en espèces et des ventes d'argent divisées par le nombre d'onces d'or vendues pour arriver à un coût décaissé total par once d'or vendue. Les coûts de production ne tiennent pas compte de l'amortissement et de l'épuisement. Les coûts de production comprennent les coûts liés au fait de verser des redevances sous forme d'onces en nature.

À compter de 2015, la Société déclarera son « coût global de maintien ». La Société est d'avis que cette mesure permet d'établir avec plus de précision les coûts totaux liés à la production aurifère. La Société calcule son coût global de maintien par once d'or vendue en faisant la somme des coûts décaissés totaux (tels qu'ils sont décrits ci-dessus), de la rémunération fondée sur des actions, des frais généraux et administratifs de la Société, des frais d'exploration et d'évaluation nécessaires au maintien de ses activités, de l'augmentation des coûts de remise en état, des investissements de maintien et des frais différés de recouvrement.

Les éléments suivants ne sont toutefois pas pris en compte dans le calcul du coût global de maintien : les dépenses en immobilisations non nécessaires au maintien des activités et les coûts d'exploration qui devraient permettre de faire augmenter sensiblement la production, les coûts du financement et la charge fiscale. Par conséquent, cette mesure ne peut être considérée comme une mesure représentative du total des décaissements de la Société. En outre, le calcul par la Société de son coût global de maintien ne tient pas compte de l'épuisement et de l'amortissement.

Énoncés prospectifs

Le présent communiqué renferme de l'information prospective au sens des lois sur les valeurs mobilières applicables dans les présentes (les « énoncés prospectifs »). Plus précisément, le présent communiqué renferme des énoncés prospectifs se rapportant à ce qui suit : des coûts décaissés totaux provisoires de 930 $ l'once vendue en 2014, des coûts décaissés totaux estimatifs de 875 $ l'once vendue au cours du quatrième trimestre de 2014, des dépenses en immobilisations totales variant entre 125 millions de dollars et 135 millions de dollars en 2014, le fait que la Société est d'avis que les initiatives qu'elle a entreprises, dont l'augmentation de son taux de production minière et les perspectives de traitement du minerai à grains fins provenant de ses piles de stockage, pourraient contribuer à améliorer son rendement en 2015 et lui permettre d'atteindre la fourchette supérieure des prévisions en matière de production et la fourchette inférieure des prévisions en matière de coûts décaissés totaux, une production variant de 475 000 onces d'or à 525 000 onces d'or en 2015, selon des coûts décaissés totaux estimatifs de 780 $ l'once d'or vendue à 850 $ l'once d'or vendue et un coût global de maintien de 1 050 $ à 1 150 $ l'once vendue, le traitement en 2015 d'environ 19,7 Mt de minerais, d'une teneur moyenne de 0,86 g/t Au et selon un taux de récupération aurifère de 91,5 %, ce qui correspond à environ 500 000 onces d'or, une production aurifère qui augmente progressivement au cours des trois premiers trimestres de 2015 (de 110 000 onces à 120 000 onces par trimestre) pour atteindre un total de 155 000 onces au cours du quatrième trimestre de 2015, des coûts décaissés totaux estimatifs d'environ 900 $ l'once vendue au cours des neuf premiers mois de 2015 et inférieurs à 700 $ l'once vendue au cours du quatrième trimestre de 2015, une quantité approximative de 87 Mt extraite en 2015, un ratio stériles/minerais estimatif de 3,5:1 en 2015, des données compilées à la fin de l'exercice 2015 relatives aux piles de stockage du minerai brut totalisant 1,8 Mt d'une teneur moyenne de 0,80 g/t, une variation de 10 000 t/j du taux d'extraction minière annualisé pour 2015 qui ferait fluctuer la production aurifère d'environ 10 000 onces, des dépenses en immobilisations de maintien pour 2015 variant de 90 millions de dollars à 100 millions de dollars, des frais de recouvrement capitalisés en 2015 variant de 20 millions de dollars à 25 millions de dollars, des frais généraux et administratifs de l'ordre de 20 millions de dollars ainsi que des dépenses d'exploration de l'ordre de deux millions de dollars en 2015, de même qu'un plan pour la durée de vie de la mine mis à jour pour la mine Detour Lake publié au cours du deuxième semestre de 2015.

Les énoncés prospectifs comportent des risques connus et inconnus, des incertitudes et d'autres facteurs que Detour Gold n'est pas en mesure de prédire ou qui sont indépendants de sa volonté. Une telle situation pourrait faire en sorte que les résultats, le rendement ou les réalisations réels de Detour Gold diffèrent sensiblement des résultats, du rendement et des réalisations futurs exprimés ou sous-entendus par les énoncés prospectifs. Ces risques, incertitudes et autres facteurs incluent la volatilité du prix de l'or, les changements touchant le marché des capitaux d'emprunt et les marchés boursiers, les incertitudes liées à l'interprétation des données géologiques, les hausses de coûts, la conformité aux lois environnementales et les changements touchant les lois et les règlements en matière d'environnement, la fluctuation du taux d'intérêt et du taux de change, la conjoncture économique générale et les autres risques liés au secteur de l'exploration et de la production aurifères, de même que les autres facteurs de risque dont il est question à la rubrique « Description des activités - Facteurs de risque » de la notice annuelle 2013 de Detour Gold ainsi que dans les documents d'information continue déposés par Detour Gold et qui peuvent être consultés sur SEDAR, à l'adresse www.sedar.com.

Ces énoncés prospectifs sont fondés sur différentes hypothèses qui pourraient se révéler inexactes, dont les suivantes : la possibilité d'obtenir du financement pour les activités d'exploration et d'aménagement; les coûts d'exploitation et les dépenses en immobilisations; la capacité de la Société à recruter et à maintenir en poste des employés compétents; l'échéancier d'aménagement de la mine; la vulnérabilité, notamment à l'égard du prix des métaux; l'offre et la demande relatives à l'or, le prix de l'or et sa volatilité; le moment de l'obtention des approbations d'ordre réglementaire et gouvernemental pour les projets d'aménagement et les autres activités; l'offre et la disponibilité de biens et de services; les taux de change du dollar canadien par rapport au dollar américain; les coûts de l'énergie et des combustibles; l'exactitude de l'estimation des réserves et des ressources et les hypothèses sur lesquelles l'estimation des réserves et des ressources est fondée; la concurrence au sein du marché; les relations avec les employés et les collectivités touchées ainsi que la conjoncture économique générale. Ainsi, les lecteurs ne devraient pas se fier indûment aux énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs qui figurent dans les présentes sont valables en date des présentes ou à toute autre date indiquée par l'énoncé en question. Detour Gold ne s'engage pas à mettre à jour publiquement ou à revoir les énoncés prospectifs figurant dans les présentes, que ce soit par suite de nouveaux renseignements ou de l'évolution de la conjoncture ou pour toute autre raison, à moins que la loi ne l'exige. Si la Société met à jour un ou plusieurs énoncés prospectifs, on ne doit pas déduire qu'elle effectuera d'autres mises à jour à leur égard ou à l'égard d'autres énoncés prospectifs.

1 Se reporter à la rubrique « Mesures de rendement financier non conformes aux IFRS » à la fin du présent communiqué.

2 Le coût global de maintien correspond aux coûts décaissés totaux, majorés de la rémunération fondée sur des actions, des frais généraux et administratifs d'entreprise, des frais d'exploration et d'évaluation nécessaires au maintien des activités, de l'augmentation des coûts de remise en état, des investissements de maintien et des frais de recouvrement différés.

Renseignements

  • M. Paul Martin, président et chef de la direction
    416-304-0800

    Mme Laurie Gaborit, directrice des relations
    avec les investisseurs
    416-304-0581