Musée canadien pour les droits de la personne



Musée canadien pour les droits de la personne

28 févr. 2013 13h43 HE

Deux hommes de Winnipeg au sein de la délégation des femmes aux Nations Unies

WINNIPEG, MANITOBA--(Marketwire - 28 fév. 2013) - Un chercheur-conservateur du Musée canadien pour les droits de la personne (MCDP) ainsi qu'un étudiant du Global College de l'Université de Winnipeg seront les deux premiers hommes à faire partie de la Voix des Canadiennes pour la paix, à titre de délégués à la Commission de la condition féminine des Nations Unies.

Armando Perla, du MCDP et Matthew Parent, du Global College, se joindront au groupe à New York la semaine prochaine à l'invitation de la professeure Marilou McPhedran, directrice de l'Institut des droits internationaux des femmes de l'Université de Winnipeg. Plus de 6 000 femmes, dont environ 2 000 Canadiennes, sont attendues dans le cadre de la 57e édition de cette rencontre annuelle, du 4 au 15 mars au siège social des Nations Unies. Le 8 mars, Journée internationale de la femme, souligne les réalisations économiques, politiques et sociales passées, présentes et futures des femmes.

Janis Alton, co-présidente torontoise de la Voix des femmes, participe à cet événement annuel depuis 1990 et, à son avis, la présence de deux hommes canadiens à cet événement est une première. « Le thème de cette année pour la Commission des Nations Unies est la violence envers les femmes, un problème qui doit être résolu en modifiant notre culture. Les hommes en sont de toute évidence un élément important, dit-elle. Pour trouver des solutions, nous devons impliquer les hommes. »

Armando Perla et Matthew Parent étaient membres actifs de la campagne du Ruban blanc de l'an dernier, qui visait à ce que des hommes s'élèvent publiquement afin de mettre un terme à la violence contre les femmes. Dans le cadre de l'événement des Nations Unies, ils prendront part aux discussions et aux ateliers et rencontreront des connus comme Cora Weiss, trois fois en nomination pour le Prix Nobel de la Paix et Betty Reardon, éducatrice féministe et militante pour la paix bien en vue qui a enseigné à l'Université Columbia.

Armando Perla dit que son implication contribuera aussi à documenter la façon dont les questions de droits de la personne touchant les femmes seront présentées lors de l'ouverture du Musée à Winnipeg en 2014. Le contenu du MCDP comprendra les mouvements en faveur du droit de vote des femmes à travers le monde, les penseuses et les mouvements féministes, l'inclusion des femmes dans la Charte canadienne des droits et libertés, l'équité salariale et les témoignages de violence envers les femmes, notamment les femmes autochtones disparues et assassinées.

Matthew Parent, étudiant en politique et en droits de la personne, dit que mettre un terme à la violence faite aux femmes ne consiste pas simplement à donner du pouvoir aux femmes, mais aussi à éduquer et à mobilier les hommes. Le MCDP et la Global College entretiennent des liens fonctionnels afin de poursuivre leurs objectifs communs de sensibilisation à l'importance des droits de la personne et de facilitation de l'apprentissage et du dialogue.

Des entrevues préalables peuvent être réalisées avec Armando Perla et Matthew Parent aux coordonnées qui suivent. Des entrevues téléphoniques peuvent aussi être réservées à New York pendant la tenue de la session à l'ONU.

Renseignez-vous sur museedesdroitsdelapersonne.ca, suivez-nous sur Twitter au mcdp_nouvelles ou cliquez sur « J'aime » sur notre page Facebook.

Renseignements