Pêches et Océans Canada

Pêches et Océans Canada

03 mars 2014 12h00 HE

Deuxième condamnation d'un chef de bord d'un bateau commercial d'observation de baleines

Jason Allan Smith s'est vu imposer une amende de 6 000 $ et exclure de l'industrie pour une periode de 10 ans

CAMPBELL RIVER, COLOMBIE-BRITANNIQUE--(Marketwired - 3 mars 2014) - Le jeudi 30 janvier 2014, la Cour provinciale de la Colombie-Britannique à Campbell River a déclaré Jason Allan Smith coupable d'être contrevenu à la Loi sur les pêches en dérangeant des épaulards. Le juge Roderick J. Sutton a imposé une amende de 6 000 $ au chef de bord d'un bateau commercial d'observation des baleines et lui a interdit de prendre part à l'industrie de l'observation de baleines pour une période de 10 ans.

Les accusations portées contre M. Smith reposent sur un incident survenu le 14 août 2010 près de Camp Point, au nord de Campbell River. À l'époque, M. Smith manœuvrait un bateau commercial d'observation de baleines pour Eagle Eye Adventures et avait été aperçu alors qu'il s'approchait d'un groupe d'épaulards. M. Smith avait maintenu le bateau à une faible distance des épaulards durant une longue période, contrairement aux recommandations traditionnelles sur l'observation des baleines au Canada, lesquelles prévoient le maintien d'une distance minimale de 100 mètres entre les bateaux et les épaulards.

Faits en bref

  • Le Règlement sur les mammifères marins de la Loi sur les pêches interdit clairement d'importuner tout mammifère marin.
  • Il existe de nombreuses observations scientifiques qui démontrent que la proximité des bateaux et des épaulards peut perturber ou gêner leur comportement normal. De tels dérangements, s'ils se répètent et persistent, peuvent avoir des effets dommageables à long terme sur la population.
  • Le guide Respectez les baleines est conçu pour aider le public à avoir des interactions agréables avec les mammifères marins tout en réduisant le risque de les déranger.
  • La Colombie-Britannique compte deux populations résidentes d'épaulards; celle du sud est désignée comme étant en voie de disparition et celle du nord comme étant menacée en vertu de la Loi sur les espèces en péril. Le Programme de rétablissement des épaulards résidents cite les nuisances physiques et acoustiques provenant des navires comme d'éventuelles menaces à leur rétablissement.
  • Il s'agit de la deuxième fois que M. Smith est accusé de dérangement d'épaulards; il avait été reconnu coupable en 2011 à la suite d'un incident semblable survenu en 2008.

Le gouvernement du Canada s'est engagé à protéger la santé et la productivité à long terme des ressources halieutiques ainsi que l'habitat dont elles dépendent, et ce, pour les générations à venir. Pêches et Océans Canada a pour mandat de protéger et de conserver les ressources de la mer et de poursuivre les contrevenants à la Loi sur les pêches. Le Ministère travaille à faire respecter cette loi et d'autres lois et règlements connexes à l'aide de patrouilles sur terre, dans les airs et sur l'eau, de même que par des activités de sensibilisation et d'éducation. Dans le cadre des mesures que prend Pêches et Océans Canada pour réprimer les activités illicites, le ministère demande à la population de fournir des renseignements sur les activités de ce genre ou toute autre violation à la Loi sur les pêches et à ses règlements. Le numéro sans frais à composer à cette fin est le 1-800-465-4336.

Suivez-nous sur Twitter! www.Twitter.com/MPO_DFO

Renseignements

  • Leri Davies, conseillère
    Relations stratégiques avec les médias
    Pêches et Océans Canada, région du Pacifique
    604-666-8675 ou Cell. : 604-612-6837
    http://www.dfo-mpo.gc.ca