Theratechnologies inc.
TSX : TH

Theratechnologies inc.

07 juil. 2010 16h44 HE

Deuxième trimestre 2010 : Theratechnologies annonce un rythme d'absorption à la baisse et une bonne situation financière

MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwire - 7 juillet 2010) - Theratechnologies (TSX:TH) annonce aujourd'hui ses résultats financiers pour le deuxième trimestre terminé le 31 mai 2010. À titre de référence, le rapport de gestion complet et les états financiers y afférents sont disponibles au www.theratech.com/fr/relations-investisseurs/rapports-financiers-theratechnologies.php ou au www.sedar.com.

Les faits saillants financiers du deuxième trimestre incluent :

  • Des revenus consolidés de 2 226 000 $
  • Un rythme d'absorption de 4 387 000 $, une diminution de 12 % par rapport à l'année précédente (rythme d'absorption ajusté de 6 098 000 $)
  • Des liquidités de 51 050 000 $ en date du 31 mai 2010

«Les résultats opérationnels et financiers sont en ligne avec les objectifs de la Société», a déclaré M. Luc Tanguay, premier vice-président exécutif et chef de la direction financière de Theratechnologies. «Avec des liquidités de plus de 50 millions de dollars et un rythme d'absorption inférieur à celui de l'année dernière, nous sommes bien positionnés pour poursuivre notre plan d'affaires», a ajouté M. Tanguay.

Faits saillants financiers

Pour les périodes de trois et six mois terminées le 31 mai 2010 :

  • Les revenus consolidés se sont élevés à 2 226 000 $ pour le trimestre et à 4 521 000 $ pour la période de six mois, comparativement à 2 317 000 $ et à 4 326 000 $ pour les périodes correspondantes en 2009.
  • Les frais de recherche et développement (« R et D ») sont significativement inférieurs à ceux de l'année précédente, reflétant la fin du programme clinique de phase 3 portant sur la tésamoréline complété en 2009. Avant crédits d'impôt, les frais de R et D se sont élevés à 4 259 000 $ pour le trimestre et à 8 368 000 $ pour la période de six mois, comparativement à 5 696 000 $ et à 12 011 000 $ pour les périodes correspondantes en 2009, soit des diminutions de 25 % et de 30 % respectivement. Les frais de R et D encourus au deuxième trimestre 2010 sont essentiellement liés à l'objectif principal de la Société, incluant l'exécution des activités réglementaires associées à la préparation de l'audience du comité consultatif de la Food and Drug Administration (« FDA ») des États-Unis.
  • Les frais généraux et administratifs se sont élevés à 2 057 000 $ pour le trimestre et à 3 858 000 $ pour la période de six mois, comparativement à 1 857 000 $ et à 4 178 000 $ pour les périodes correspondantes en 2009.
  • Les frais de vente et de développement de marché se sont élevés à 764 000 $ pour le trimestre et à 1 380 000 $ pour la période de six mois, comparativement à un montant de
    540 000 $ et de 1 021 000 $ pour les périodes correspondantes en 2009. L'augmentation des frais de vente et de développement de marché est principalement due aux frais relatifs au développement des affaires et d'études de marché portant sur des territoires à l'extérieur des États-Unis. Ces frais incluent également des activités liées à la gestion de l'entente de collaboration et de licence avec EMD Serono, Inc. (« EMD Serono »).
  • La perte nette enregistrée par la Société s'est élevée à 4 823 000 $ (0,08 $ par action) pour le trimestre et à 9 090 000 $ (0,15 $ par action) pour la période de six mois, comparativement à des pertes nettes de 5 430 000 $ (0,09 $ par action) et 16 184 000 $ (0,27 $ par action) pour les périodes correspondantes en 2009.
  • Position financière
    • Au 31 mai 2010, les liquidités, soit les espèces et les placements obligataires, s'élevaient à 49 048 000 $ et les crédits d'impôt à recevoir s'élevaient à 2 002 000 $, soit une somme totale de 51 050 000 $.
    • Le rythme d'absorption (burn rate) lié aux activités d'exploitation, sans tenir compte de la variation des éléments d'actif et de passif d'exploitation, s'est élevé à 4 387 000 $ pour le trimestre et à 8 248 000 $ pour la période de six mois, comparativement à des montants de 4 988 000 $ et de 15 400 000 $ pour les périodes correspondantes en 2009. En excluant les revenus et les frais liés à l'entente avec EMD Serono, le rythme d'absorption ajusté (adjusted burn rate) lié aux activités d'exploitation, sans tenir compte de la variation des éléments d'actif et de passif d'exploitation, s'est élevé à 6 098 000 $ pour le trimestre et à 11 671 000 $ pour la période de six mois, comparativement à des montants de 6 699 000 $ et de 14 268 000 $ pour les périodes correspondantes en 2009.
    • Advenant l'homologation de la tésamoréline, le rythme d'absorption ajusté de 24 000 000 $ prévu en 2010 pourrait être augmenté de 5 à 10%. Les principales raisons de cette augmentation possible des dépenses incluent la qualification de fournisseurs d'appoint pour la tésamoréline et pour les activités de remplissage et de finition du produit, ainsi que la préparation du dépôt de drogue nouvelle au Canada. La majorité de ces coûts serait associée à des projets de nature non-répétitive et serait liée à une accélération des activités du plan d'affaires actuel.

Mesures non conformes aux PCGR

La Société utilise des mesures non conformes aux principes comptables généralement reconnus («PCGR») pour évaluer son rendement d'exploitation. Les organismes de réglementation des valeurs mobilières exigent que les sociétés informent les lecteurs que le bénéfice et toutes autres mesures ajustées selon des paramètres autres que les PCGR n'ont aucun sens normalisé et qu'il est peu probable qu'ils soient comparables aux mesures analogues utilisées par d'autres sociétés. Par conséquent, ces mesures ne devraient pas être considérées de manière isolée. La Société utilise des mesures non conformes aux PCGR comme la perte nette ajustée et le rythme d'absorption ajusté lié aux activités d'exploitation, sans tenir compte de la variation des éléments d'actif et de passif d'exploitation afin de mesurer son rendement d'une période à l'autre sans variation provoquée par divers ajustements pouvant contribuer à fausser l'analyse des tendances du rendement d'exploitation et parce que de telles mesures procurent des renseignements utiles sur la situation financière et les résultats d'exploitation de la Société. Veuillez vous référer au rapport de gestion pour les périodes de trois mois et de six mois terminées le 31 mai 2010 pour plus de détails sur la façon dont ces mesures non-conformes aux PCGR sont calculées.

À propos de Theratechnologies

Theratechnologies (TSX:TH) est une entreprise biopharmaceutique canadienne qui découvre et développe des produits thérapeutiques novateurs, spécialement dans le domaine des peptides, en vue de les commercialiser. La Société cible des besoins médicaux non comblés dans des marchés spécialisés et financièrement attrayants où elle peut retenir la totalité ou une partie des droits commerciaux pour ses produits. Son composé le plus avancé, la tésamoréline, est un analogue du facteur de libération de l'hormone de croissance. En 2009, Theratechnologies a soumis une Demande de drogue nouvelle à la Food and Drug Administration (« FDA ») des États-Unis afin d'obtenir l'homologation de la tésamoréline pour le traitement de l'excès de graisse abdominale chez les patients infectés par le VIH atteints de lipodystrophie. La stratégie de croissance de la Société mise sur la commercialisation de la tésamoréline aux États-Unis et dans d'autres marchés de la lipodystrophie associée au VIH, ainsi que sur le développement de programmes cliniques évaluant la tésamoréline pour le traitement d'autres pathologies.

Autres renseignements sur Theratechnologies

D'autres renseignements sur Theratechnologies sont disponibles sur le site Internet de la Société au www.theratech.com. D'autres documents, dont la notice annuelle et le rapport annuel de la Société, se trouvent sur SEDAR à l'adresse www.sedar.com.

Informations prospectives

Ce communiqué contient des informations qui sont considérées être de l'« information prospective » au sens de la législation applicable en valeurs mobilières. Ces informations prospectives comprennent, entre autres, des renseignements se rapportant à l'homologation par la FDA de la tésamoréline pour le traitement de l'excès de graisse abdominale chez les patients infectés par le VIH atteints de lipodystrophie, la réception de paiements d'étape et/ou de redevances selon l'entente avec EMD Serono, le dépôt d'une présentation de drogue nouvelle au Canada et l'augmentation potentielle du rythme d'absorption ajusté. L'information prospective se reconnaît à l'emploi de termes tels que «peut», «pourrait», «devrait», «perspectives», «croire», «projeter», «viser», «prévoir», «s'attendre à» et «estimer», ou encore de variations de ces termes.

L'information prospective repose sur un certain nombre d'hypothèses et est assujettie à un certain nombre de risques et d'incertitudes, dont plusieurs échappent au contrôle de la Société, ce qui pourrait faire en sorte que les résultats réels diffèrent substantiellement de ceux divulgués ou anticipés par ces informations prospectives. Ces risques et incertitudes comprennent, entre autres, le risque que la FDA n'homologue pas la tésamoréline pour le traitement de l'excès de graisse abdominale chez les patients infectés par le VIH atteints de lipodystrophie, que les paiements d'étape soient reportés ou ne soient pas reçus ou que les redevances provenant de la vente de la tésamoréline ne soient pas reçues, que la préparation de la présentation de drogue nouvelle au Canada soit reportée ou ne soit pas complétée et que la Société ne soit pas en mesure de conclure des ententes commerciales avec des tierces parties pour la qualification de fournisseurs d'appoint pour la tésamoréline.

Bien que les informations prospectives énoncées aux présentes soient fondées sur ce que la Société juge être des hypothèses raisonnables, les investisseurs sont mis en garde de ne pas accorder une importance trop grande à ces informations étant donné que les résultats réels peuvent varier des informations prospectives. Certaines hypothèses formulées dans la préparation des informations prospectives et les objectifs de la Société comprennent, entre autres, l'hypothèse que la FDA homologuera la tésamoréline pour le traitement de l'excès de graisse abdominale chez les patients infectés par le VIH atteints de lipodystrophie, que les ventes de la tésamoréline aux États-Unis seront un succès, qu'aucun problème ne surviendra dans la préparation de la présentation de drogue nouvelle au Canada et que la Société sera en mesure de conclure des ententes commerciales avec des tierces-parties pour la qualification de fournisseurs d'appoint pour la tésamoréline.

Par conséquent, l'information prospective est assujettie aux mises en garde susmentionnées, et rien ne garantit que la Société obtiendra ou réalisera les résultats ou les progrès prévus ou, si elle les obtient ou les réalise en grande partie, qu'ils auront les incidences escomptées sur la Société, son entreprise, sa situation financière ou ses résultats d'exploitation. De plus, l'information prospective reflète les prévisions actuelles concernant des événements futurs et n'est valable qu'en date de la diffusion du présent communiqué de presse.

Les investisseurs devraient consulter les documents publics déposés par la Société et accessibles au www.sedar.com. Plus particulièrement, d'autres précisions sur les risques et leur description sont présentées sous la rubrique « Risques et incertitudes » de la notice annuelle de la Société datée du 23 février 2010 pour l'exercice terminé le 30 novembre 2009.

Renseignements

  • Andrea Gilpin
    Vice-présidente, relations avec les investisseurs
    et communications
    Theratechnologies inc.
    514-336-7800, poste 205
    communications@theratech.com
    ou
    Luc Tanguay
    Premier vice-président exécutif
    et chef de la direction financière
    Theratechnologies inc.
    514 336-7800, poste 204
    ltanguay@theratech.com