SOURCE: Fédération Internationale du Diabète (FID)

20 oct. 2009 11h00 HE

Devant l’explosion de l'épidémie du diabète, la Fédération Internationale du Diabète recommande le renforcement de l’éducation

L'éducation sur le diabète est une nécessité à l’échelle mondiale pour répondre aux besoins des 285 millions de personnes atteintes de diabète

MONTREAL, CANADA--(Marketwire - October 20, 2009) - Les données récentes de la Fédération Internationale du Diabète (FID) révèlent que plus de 285 millions de personnes dans le monde vivent avec le diabète et que ce nombre va exploser pour atteindre 435 millions d’ici 2030. (i) Ce chiffre surprenant ne prend pas en compte les lourdes séquelles laissées par la maladie sur l’individu. Contrairement à d'autres maladies, les personnes atteintes de diabète sont responsables de 95 % de leurs propres soins et beaucoup le font sans avoir les compétences et les connaissances appropriées pour le faire. Grâce à son programme d'éducation international, la FID s'emploie à augmenter le nombre d'éducateurs en diabète dans le monde entier pour former les professionnels de la santé aux nouveaux principes de gestion autonome du diabète. Ce programme vise à améliorer la qualité de l'éducation au diabète et à l’intégrer complètement aux soins du diabète.

Chaque année, quatre millions de décès sont imputables au diabète qui est une cause principale de cécité, d'insuffisance rénale, d’infarctus du myocarde, d’accident vasculaire cérébral et d'amputation. (ii) Le diabète impose des contraintes à long terme sur les personnes et leurs familles, qui prennent une multitude de décisions quotidiennes liées à la gestion du diabète. L’accès à l'éducation au diabète est un facteur essentiel pour combattre cette condition. Les gouvernements doivent faire des investissements pour garantir que non seulement l'éducation spécialisée en matière de diabète est accessible à tous les professionnels de santé et aux personnes atteintes de diabète, mais également pour s'assurer que ces deux groupes sont en mesure d'appliquer les connaissances à la gestion quotidienne du diabète.

« Des millions de personnes doivent prendre quotidiennement des décisions médicales complexes concernant leur diabète, et cela, sans éducation pertinente ou dans de nombreux cas, sans éducation du tout », explique Marg McGill, Vice-président principal de la FID et président de la Section consultative sur l'éducation au diabète. (Consultative Section on Diabetes Education, DECS) de la FID. « Pour vivre une vie longue et saine, la personne atteinte de diabète doit être en mesure de comprendre sa condition, suivre un bon régime alimentaire et faire de l'exercice, en vue de réduire les risques de complications aiguës et à long terme, faire face émotionnellement au fardeau d'une maladie chronique, surveiller sa glycémie, résoudre ses problèmes et administrer systématiquement ses doses de médicaments. »

(i) L’Atlas mondial du Diabète de la FID, Fédération Internationale du Diabète, 2009. www.diabetesatlas.org

(ii) L’Atlas mondial du Diabète de la FID, Fédération Internationale du Diabète, 2009. www.diabetesatlas.org

L'absence d’éducation au diabète se fait particulièrement ressentir dans les pays en développement qui représentent 70 % de la charge mondiale du diabète. La plupart des personnes atteintes de diabète n'ont pas accès à l'éducation au diabète pour de nombreuses raisons : le coût, la distance, le manque de services appropriés, ou leur ignorance quant à l’existence de services éducatifs. D'autres ne sont pas toujours convaincues des avantages de l'éducation au diabète. Une mauvaise gestion découlant du manque de connaissances pourrait engendrer des complications du diabète telles que des amputations de jambe, la cécité, un accident vasculaire cérébral, des maladies rénales et cardiaques, augmentant ainsi le fardeau économique de la personne, sa famille et la collectivité.

Programme éducatif international de la FID

La FID est déterminée à améliorer la qualité de vie des personnes atteintes de diabète en aidant les professionnels de la santé, les organisations professionnelles et les associations membres à fournir des programmes d’éducation de haute qualité aux soins du diabète. Le cadre éducatif de la FID prévoit des initiatives en vue d’amener des changements sur plusieurs fronts, notamment au travers de la mise en place d'un réseau de centres d'éducation reconnus par la FID afin de promouvoir l'éducation au diabète dans toutes les régions. La FID a également pris part à la promotion de l'éducation au diabète en élaborant et en promouvant les normes internationales et les programmes dans différentes langues, en dispensant une éducation au travers d'associations régionales, en fournissant des supports éducatifs, en exerçant des pressions et en diffusant des données probantes. http:// www.idf.org / Diabetes_Education.

Idéalement, l'éducation au diabète doit être dispensée par une équipe multidisciplinaire. Le rôle de l'éducateur en diabète est d'une importance cruciale au sein de l'équipe de soins du diabète. L'éducateur permet aux personnes atteintes de diabète de gérer leur condition au mieux de leurs possibilités pour leur permettre d’effectuer des choix et d’agir en toute connaissance de cause.

La FID a publié deux rapports importants lors de son 20e Congrès mondial du diabète à Montréal afin de fournir des ressources basées sur des données probantes pour guider la mise en œuvre et l'amélioration continue des programmes d'éducation pour les professionnels de santé et les personnes atteintes de diabète.

Les normes internationales pour l'éducation au diabète de la FID, 3e édition

Les nouvelles normes internationales pour l'éducation au diabète de la FID se présentent sous forme de guide complet factuel et visent à mettre en œuvre l’éducation de la gestion autonome du diabète des personnes qui en sont atteintes. Le guide est conçu pour fournir un repère aux éducateurs en diabète, aux décideurs de niveau organisationnel et aux conseillers politiques. Il vise à favoriser la mise en œuvre de programmes d'éducation qui passe par l’autonomisation des personnes atteintes de diabète, et par l'intégration de cette éducation au sein des modèles des services de prestation et des programmes nationaux luttant contre le diabète. Ces normes constituent une excellente ressource pour toute personne participant ou souhaitant participer, à l’éducation de la gestion autonome du diabète.

« L’éducation de la gestion autonome du diabète et sa prise en charge permanente sont des composantes essentielles des soins efficaces du diabète et contribuent énormément aux résultats métaboliques et psychologiques. Ces normes fournissent une base pour garantir que l'éducation et le soutien reçus par les personnes atteintes de diabète et celles à risque de diabète sont de la plus haute qualité », a déclaré Martha Funnell, président du Comité de révision des normes et membre de la DECS de la FID.

Programme international de cours pour l’éducation au diabète des professionnels de la santé de la FID, 2e Ed.

Le programme international de cours pour l’éducation au diabète des professionnels de la santé de la FID a été créé pour promouvoir des programmes complets d’éducation basés sur des données probantes pour les professionnels de la santé et pour promouvoir l’instauration de normes des programmes d’éducation. Il couvre le traitement clinique, l'éducation, le comportement, la théorie du changement, les techniques et est accessible sous forme de publication, de modules de formation en diapositives et d’ateliers vidéos sur le site suivant : http://www.idf-lectures.org.

« La philosophie de la FID est que, pour offrir une éducation au diabète de haute qualité, les professionnels de la santé doivent développer une solide compréhension clinique de la condition », a déclaré Anne Belton, rédacteur en chef du programme du cours et membre de la DECS de la FID.

Journée Mondiale du Diabète

La FID a adopté le thème « l’éducation et la prévention du diabète » pour la campagne de la Journée Mondiale du Diabète qui s’étendra de 2009 à 2013 et vise à combler les lacunes mondiales en termes d’éducation au diabète. La Journée Mondiale du Diabète est une campagne organisée par la FID. La Journée est célébrée chaque année le 14 novembre et est une Journée officielle observée par les Nations Unies. La FID espère que la sensibilisation soulevée par la campagne encouragera les systèmes de santé du monde entier à reconnaître la nécessité d’offrir une éducation au diabète structurée et contribuera à faciliter l'accès à une éducation de qualité en tant que droit pour toute personne atteinte de diabète.

« L'éducation sur le diabète est un droit humain fondamental de toute personne atteinte de diabète. La Fédération Internationale du Diabète invite chacun à s’unir et à investir dans l'éducation, le traitement et les soins pour traiter le diabète qui touche des millions de personnes dans le monde », a déclaré McGill.

Note aux rédacteurs :

La Fédération internationale du diabète (FID) est une organisation qui chapeaute plus de 200 associations membres dans plus de 160 pays. Elle est la porte-parole de plus de 285 millions de personnes atteintes de diabète, de leurs familles et de leurs prestataires de soins de santé. La mission du FID est de promouvoir les soins, la prévention et la guérison dans le monde entier. Ses activités principales sont l'éducation des personnes atteintes de diabète et des prestataires de santé, l'organisation de campagne de sensibilisation, la promotion et l'échange d'informations. La FID est une organisation non gouvernementale qui entretient des relations officielles avec l'OMS et est associée au Département de l’information publique de l’ONU. La FID organise le Congrès mondial du diabète tous les deux ans. Pour obtenir plus de renseignements, veuillez consulter le site suivant : www.idf.org

Renseignements



  • Contacts :
    Contact avec les médias :
    Fédération internationale du diabète
    Kerrita McClaughlyn, Responsable des relations avec les médias
    Mobile : 32 487-530-625 ou Salle de presse de la FID
    (Montréal): +1 514-789-3407 et +1 514-789-3409
    media@idf.org