SOURCE: Banque Scotia

Banque Scotia

04 mars 2015 09h00 HE

Dévoilement des finalistes 2015 du Prix de photographie Banque Scotia

Le gagnant sera dévoilé le 6 mai

TORONTO, ON--(Marketwired - 4 mars 2015) - Le jury 2015 du Prix de photographie Banque Scotia (PPBS) est heureux d'annoncer les talentueux finalistes de cette année : les Canadiens Rafael Goldchain, Angela Grauerholz et Isabelle Hayeur.

Le PPBS, qui en est à sa cinquième année, a été créé pour permettre à des photographes canadiens établis d'asseoir leur notoriété internationale. Il s'agit du plus grand prix d'excellence annuel décerné par des pairs à un photographe canadien contemporain.

" Chaque année, le jury du PPBS est à la recherche de l'excellence, commente Edward Burtynsky, président du jury et artiste photographe canadien de renommée mondiale. Et le travail unique des trois finalistes de l'édition 2015 démontre toute l'excellence de la photographie contemporaine canadienne. Nous sommes impatients de dévoiler le gagnant le 6 mai prochain. "

Créé par Edward Burtynsky et Jane Nokes, première directrice, Arts, culture et patrimoine à la Banque Scotia et directrice administrative, le PPBS vise à soutenir un artiste à la mi-carrière dans sa quête d'une reconnaissance nationale et internationale.

Les finalistes du Prix de photographie Banque Scotia 2015 sont :

  1. Rafael Goldchain : Né en 1953 à Santiago, au Chili, dans une famille de descendance juive et polonaise, il a grandi à Jérusalem, en Israël, avant de s'installer à Toronto. M. Goldchain a photographié le Mexique et l'Amérique centrale durant les années 80 et 90. À la fin des années 90 et au début des années 2000, M. Goldchain travaille à un projet studio constitué d'autoportraits dans lesquels il personnifie ces ancêtres, dont nombre d'entre eux ont péri dans l'Holocauste ou ont été déplacés en Amérique centrale et en Amérique du Sud au début du 20siècle. La vie et l'œuvre de M. Goldchain ont fait l'objet d'un film documentaire intitulé "Beautifully Broken: The Life and Times of Rafael Goldchain".
  1. Angela Grauerholz : Née à Hambourg, en Allemagne, en 1952, Angela Grauerholz vit et travaille à Montréal depuis 1976. Diplômée en design graphique de la Kunstschule Alsterdamm de Hambourg, elle détient aussi une maîtrise en beaux-arts (photographie) de l'Université Concordia de Montréal. En 1980, elle a participé à la fondation d'ARTEXTE, centre d'information en art contemporain, qui demeure à ce jour un important centre d'archives d'œuvres d'art du Canada. En 2010, le Musée canadien de la photographie contemporaine a réalisé une rétrospective de son travail, en collaboration avec le Musée des beaux-arts du Canada.
  1. Isabelle Hayeur : Artiste de l'image numérique née à Montréal en 1969, Isabelle Hayeur est reconnue pour ses montages photographiques grands formats, ses vidéos et ses installations in situ, dans lesquels elle met en évidence les aberrations de l'urbanisation, de l'étalement urbain et de l'industrialisation de nos sociétés. Ses œuvres se trouvent dans une vingtaine de collections, dont celles du Musée des beaux-arts du Canada, du Fonds national d'art contemporain à Paris, de l'Art Gallery of Ontario, de la Vancouver Art Gallery, du Musée d'art contemporain de Montréal, du Musée national des beaux-arts du Québec et du Museum of Contemporary Photography de Chicago.

" Récompense la plus prestigieuse du milieu de la photographie contemporaine, le PPBS est né pour honorer des artistes photographes canadiens qui nous racontent une histoire de façon unique, explique Mme Nokes. Ce prix, dont le processus d'attribution - de la nomination au choix du gagnant - est entièrement assuré par des pairs, salue des photographes canadiens contemporains dont le travail enrichit les communautés locales. "

En plus d'offrir le Prix de photographie Banque Scotia, la Banque Scotia soutient les arts dans les collectivités d'un bout à l'autre du Canada par l'entremise de son programme Un avenir meilleur. Les arts nous inspirent et alimentent nos passions en nous offrant de nouvelles perspectives et expériences qui enrichissent nos vies.

Les finalistes ont été choisis parmi une liste d'artistes canadiens mis en candidature par un groupe d'experts de tout le pays : conservateurs et commissaires, photographes, artistes, directeurs de galerie, auteurs d'ouvrages sur l'art, professeurs et critiques. Cette année, le comité est formé de :

  • Diane Charbonneau, conservatrice de la photographie ainsi que des arts décoratifs modernes et contemporains, Musée des beaux-arts de Montréal (Québec)
  • William A. Ewing, directeur des projets de conservation, Thames & Hudson (Londres/New York/Paris/Singapour/Hong Kong/Melbourne)
  • Blake Fitzpatrick, professeur, School of Image Arts, Université Ryerson, Toronto (Ontario)
  • Ihor Holubizky, conservateur principal, Musée d'art McMaster et professeur adjoint auxiliaire, Université McMaster, Hamilton (Ontario)
  • Marie-Josée Jean, directrice, VOX, centre de l'image contemporaine, Montréal (Québec)
  • Gemey Kelly, directrice et conservatrice, Owens Art Gallery et professeure adjointe auxiliaire, département des beaux-arts, Université Mount Allison, Sackville (Nouveau-Brunswick)
  • Andrea Kunard, conservatrice adjointe de photographie, Musée des beaux-arts du Canada, Ottawa (Ontario)
  • Vincent Lavoie, professeur agrégé, Département d'histoire de l'art, Université du Québec à Montréal (Québec)
  • Karen Love, directrice des subventions, Vancouver Art Gallery (VAG) et commissaire indépendante, Vancouver (Colombie-Britannique)
  • Mary Reid, directrice et conservatrice, Woodstock Art Gallery, Woodstock (Ontario)
  • Ann Thomas, conservatrice de la photographie, Musée des beaux-arts du Canada, Ottawa (Ontario)

Le jury du Prix de photographie Banque Scotia est composé de trois sommités du milieu canadien des arts, à savoir :

  • Robert Bean, professeur, Nova Scotia College of Art & Design University et artiste, écrivain et commissaire, Halifax (Nouvelle-Écosse)
  • Catherine Bédard, directrice adjointe, Centre culturel canadien et historienne de l'art, Paris (France)
  • Robert Enright, professeur et titulaire de la chaire de recherche en critique et en théories de l'art, Université de Guelph (Ontario) et rédacteur principal, Border Crossings, Winnipeg (Manitoba)

Le gagnant du Prix de photographie Banque Scotia recevra d'abord un prix en argent de 50 000 $, puis verra son travail publié sous forme de recueil distribué dans le monde entier par Steidl, éditeur allemand réputé pour ses livres de photographies artistiques. Enfin, il aura droit l'an prochain à une exposition solo en vedette au Ryerson Image Centre, dans le cadre du festival de photographie CONTACT de la Banque Scotia. Les deux autres finalistes recevront chacun 10 000 $.

Le lancement du livre du gagnant de 2014, Mark Ruwedel, aura lieu au Ryerson Image Centre. Cet établissement présentera de plus son exposition en vedette au festival de photographie CONTACT 2015, du 29 avril au 28 juin 2015 (entrée gratuite pendant le mois de mai).

Le lauréat du PPBS 2015 sera dévoilé le 6 mai 2015 au Ryerson Image Centre. Pour en savoir plus sur ce prix, visitez le www.scotiabankphotoaward.com.

À propos de la Banque Scotia
La Banque Scotia est, au Canada, la banque internationale et un leader parmi les fournisseurs de services financiers en Amérique du Nord, en Amérique latine, dans les Antilles, en Amérique centrale et dans certaines régions de l'Asie. Par l'entremise de son programme philanthropique international "Un avenir meilleur", la Banque Scotia et ses employés appuient des causes qui répondent aux besoins des populations locales dans six champs d'action fondamentaux : l'éducation, la santé, les services sociaux, les arts et la culture, le sport et l'environnement. Reconnue comme un chef de file au chapitre des dons de bienfaisance et des activités philanthropiques, la Banque Scotia a versé en moyenne 50 millions de dollars par an au profit de projets communautaires partout dans le monde au cours des cinq dernières années.

Renseignements