DIAGNOS Inc.
TSX CROISSANCE : ADK

DIAGNOS Inc.

14 juil. 2015 13h15 HE

DIAGNOS annonce des résultats remarquables en matière de dépistage automatique du glaucome grâce aux algorithmes CARA

BROSSARD, QUÉBEC--(Marketwired - 14 juillet 2015) - DIAGNOS inc. (« DIAGNOS » ou la « Société ») (TSX CROISSANCE:ADK), un leader dans les services techniques de la santé, notamment dans le dépistage, le développement de logiciels et d'algorithmes, l'analyse de données et le traitement des images, est heureuse d'annoncer aujourd'hui de nouveaux résultats remarquables en matière de dépistage précoce et automatique du glaucome chez les personnes atteintes de cette maladie.

Selon l'Organisation mondiale de la santé, le glaucome, un ensemble d'affections entraînant la neuropathie optique, est la deuxième plus importante cause de cécité dans le monde. Les symptômes du glaucome apparaissent rarement avant que la maladie ne soit déjà fort avancée. Les enquêtes épidémiologiques menées en Europe et en Amérique indiquent qu'environ 50 % des cas ne sont pas détectés. Le dépistage précoce et la prévention sont les seuls moyens de traiter le glaucome et d'éviter la perte totale de la vue, car les dommages causés au nerf optique par cette maladie sont irréversibles.

Les médecins établissent un diagnostic de glaucome en étudiant de nombreux facteurs : les antécédents familiaux, la tension intraoculaire, l'épaisseur de la cornée centrale, l'apparence de l'angle de la chambre antérieure, la configuration du nerf optique, y compris la couche des fibres nerveuses, et la fonction du nerf optique. Pour l'instant, le diagnostic ne peut pas s'appuyer sur une analyse unique. Par exemple, la recherche d'une tension intraoculaire élevée est un premier pas pour déceler un glaucome. Toutefois, le tiers des patients souffrant du glaucome ont une tension intraoculaire normale. La plupart des tests de dépistage du glaucome sont chronophages et nécessitent l'intervention de spécialistes du glaucome et l'emploi d'équipements de diagnostic. En conséquence, de nouvelles techniques automatisées de diagnostic du glaucome à un stade précoce, alliant précision et rapidité, sont requises.

En matière de détection du glaucome, des techniques fondées entièrement sur l'analyse de données offrent des avantages, particulièrement lorsque les caractéristiques de la maladie sont complexes et que les mesures précises fondées sur des images sont difficiles à rassembler. Certaines des techniques de dépistage du glaucome emploient la segmentation de l'image de la structure de la papille optique, habituellement pour établir le rapport cupule/papille. Le principal inconvénient des techniques fondées sur la segmentation de l'image est qu'une petite erreur de localisation peut entraîner des erreurs importantes de mesures et conséquemment de diagnostic.

« Le dépistage automatique du glaucome permettra la détection et le traitement à un stade précoce. Notre méthode permet d'obtenir un taux de reconnaissance remarquable de 95,1 %, avec une spécificité de 92,3 % et une sensibilité de 96,4 %. Cette approche à faible coût, contrairement aux approches antérieures, ne nécessite aucune intervention manuelle, aucun prétraitement complexe, aucun traitement morphologique et aucune segmentation. De plus, la robustesse de cette méthode quant à la qualité des images, quant aux modèles des rétinographes employés et quant au dépistage de la présence d'un glaucome permet d'éviter le problème de variabilité entre les spécialistes. Nous sommes enchantés des résultats obtenus et nous envisageons avec enthousiasme l'intégration de ces nouveaux algorithmes à notre plateforme CARA actuelle. Cela s'ajoutera au traitement de l'image déjà effectué par CARA dans le cadre du dépistage précoce de la rétinopathie diabétique, ce qui permettra à DIAGNOS d'accéder à de nouveaux marchés et à de nouvelles sources de revenus », a indiqué Said Houssem Ben Tahar, vice-président, Développement et intelligence d'affaires, chez DIAGNOS.

On estime que plus de trois millions de personnes souffrent du glaucome aux États-Unis, mais que seulement la moitié d'entre eux le savent. Aux États-Unis, le glaucome est responsable de plus de 120 000 cas de cécité, ce qui représente entre 9 % et 12 % de tous les cas et plus de 10 millions de consultations médicales par année.

À propos de CARA

CARA est une plateforme de téléophtalmologie qui s'intègre aux dispositifs (matériel et logiciel) d'imagerie ophtalmique et aux processus au point d'intervention, et qui comprend les éléments suivants : téléchargement des images, rehaussement des images, prédépistage automatisé, catégorisation par un expert et orientation vers un spécialiste. Les algorithmes de rehaussement des images de CARA permettent d'obtenir des images rétiniennes traditionnelles plus nettes, plus claires et plus faciles à analyser. CARA est un outil offert en toute sûreté sur Internet et compatible avec toutes les marques de rétinographes, tous les formats d'images reconnus et les DME. CARA est un outil rentable pour le dépistage en temps réel chez un grand nombre de patients. CARA a été approuvé par des organismes de réglementation notamment au Canada (Santé Canada), aux États-Unis (FDA) et en Europe. CARA n'est pas conçu pour diagnostiquer, traiter, guérir ou prévenir la rétinopathie diabétique ni aucune autre maladie.

À propos de DIAGNOS

Fondée en 1998, DIAGNOS est une société canadienne publique qui a pour mission de commercialiser des technologies combinant la formation d'images contextuelles et l'exploration de données traditionnelles, améliorant de ce fait les processus décisionnels. DIAGNOS offre des produits, des services et des solutions dans une série de domaines comprenant les soins de santé et les ressources naturelles.

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n'assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l'exactitude du présent communiqué.

Pour en savoir plus sur DIAGNOS, n'hésitez pas à visiter notre site Web à www.diagnos.com ou le site SEDAR à www.sedar.com.

Renseignements

  • André Larente, président
    DIAGNOS inc.
    450 678-8882, poste 224