Diagnos Inc.
TSX CROISSANCE : ADK

Diagnos Inc.

13 juin 2008 08h39 HE

DIAGNOS et l'Université de Queens développent une nouvelle analyse pour augmenter la fiabilité du diagnostic de cancer

BROSSARD, QUEBEC--(Marketwire - 13 juin 2008) - DIAGNOS inc. ("DIAGNOS" ou la "Corporation") (TSX CROISSANCE:ADK), un leader dans l'extraction de données et en intelligence artificielle, annonce que, DIAGNOS en collaboration avec l'Institut de Recherche sur le Cancer, division de biologie et de génétique de cancer de l'université de Queens, développe une méthode automatisée pour augmenter la fiabilité de l'exactitude de diagnostic de cancer. Actuellement, les pathologistes ont de la difficulté dans la prise de décision par rapport au diagnostic pathologique du lymphome basé sur de petits échantillons de biopsie. Notre système améliorera la précision du diagnostic, établira une norme pour les laboratoires canadiens et aidera les pathologistes en améliorant leur confiance dans l'interprétation du diagnostic. Nous avons spécifiquement choisi le lymphome folliculaire car il est l'un des sous-types du lymphome le plus difficile à diagnostiquer. Nous sommes convaincus que notre système augmentera considérablement la productivité et la qualité et diminuera par conséquent le coût au système de santé et spécifiquement à tous les laboratoires qui desservent les hôpitaux canadiens.

La première phase se fera en collaboration avec l'Institut de Recherche sur le Cancer pour développer une approche automatisée afin de distinguer le lymphome folliculaire des infiltrations du lymphoïde bénin. Lors de nos récentes épreuves, un niveau important d'exactitude a été atteint en développant des nouveaux algorithmes qui ont montré le potentiel d'augmenter la fiabilité et l'exactitude de diagnostic de cancer. Notre équipe technique a développé une méthodologie basée sur des mesures quantitatives. Nous comptons augmenter l'exactitude de nos résultats en augmentant notre analyse morphologique avec l'immunohistochimie.

Les pathologistes de lymphome préfèrent de grands échantillons, typiquement d'un centimètre de diamètre, comme ceux obtenus lors de l'excision d'un ganglion lymphatique en entier. Récemment, ils obtiennent de plus en plus des noyaux minuscules du tissu extraits en utilisant des aiguilles de biopsie de découpage. Les biopsies d'aiguille semblent avantageuses aux cliniciens et aux patients mais, dans le cas du lymphome, de tel prélèvement augmentent le taux d'erreur des diagnostics par les pathologistes.

Dans un article publié l'année dernière dans l'American Journal of Clinical Pathology, intitulé : "The reliability of lymphoma diagnosis in small tissu samples is heavily influenced by lymphoma sub-type", le lymphome folliculaire était l'un des sous-types de lymphome les plus difficiles à diagnostiquer. L'algorithme sera adapté plus tard pour adresser la distinction entre différents types de lymphome et par rapport à d'autres types de cancers.

La deuxième phase sera d'appliquer notre technologie à la découverte et à l'évaluation de biomarqueurs. Les biomarqueurs sont les macromolécules, typiquement protéines ou acides nucléiques, dont la présence est utile pour la prédiction des résultats cliniques, tels que la réponse à un traitement particulier. L'immunohistochimie est utilisée généralement dans la détection de biomarqueurs puisqu'elle est peu coûteuse, largement disponible et facilement applicable aux échantillons de biopsies de tumeurs collectées de façon traditionnelle. Les résultats d'immunohistochimie sont généralement classifiés par inspection visuelle avec un microscope. En se basant sur les résultats actuels de notre système, nous prévoyons des résultats plus objectifs et d'une façon plus quantitative que ce qui en place.

Pour plus de renseignements, n'hésitez pas à visiter notre site web au www.diagnos.com.

Le TSX Venture Exchange n'a pas vérifié et n'acceptera pas la responsabilité de la vérification des compétences relatives aux présentes et sa véracité.

Renseignements