Jobboom

Jobboom

11 août 2008 06h00 HE

D'importantes pertes d'emplois font dégringoler l'Indice Jobboom

L'Indice Jobboom du Québec à 80,9 % en août

MONTREAL, QUEBEC--(Marketwire - 11 août 2008) - Le Québec a perdu quelque 29 700 emplois en juillet. La situation de l'emploi, qui avait stagné pendant la première moitié de l'année, s'est soudain détériorée : à ce jour, le bilan de 2008 s'établit à -29 000 postes. Tous ces éléments, jumelés à la tendance sur dix ans qui montre une tendance à la baisse pour la création d'emploi en août, font diminuer l'Indice Jobboom. La prévision de la force de l'emploi dans la province perd donc 10,9 points pour s'établir à 80,9 % ce mois-ci. Ce faisant, elle quitte le niveau "excellent" pour le niveau "favorable".

L'Ontario affiche lui aussi un bilan négatif pour juillet : -18 900 emplois. Au total, cette province a vu disparaître 42 800 postes en deux mois consécutifs. Son Indice accuse une baisse notable de 9,9 points en août. Sa chute s'arrête toutefois à 78,2 %, toujours au niveau "favorable".

Province de Québec : 80,9 % - Favorable

L'Indice Jobboom du Québec perd 10,9 points en août, passant d'"excellent" à "favorable". Cette baisse s'explique notamment par une importante perte d'emplois en juillet (-29 700 postes). Elle tient aussi compte des données recueillies par Statistique Canada au cours de la dernière décennie, qui montrent que la création d'emploi a habituellement tendance à fléchir au Québec au mois d'août.

C'est le secteur des Services qui affiche le pire bilan, ayant vu 19 900 postes s'envoler en juillet. Les pertes se concentrent surtout dans quatre sous-secteurs précis : Services d'enseignement (-16 300 emplois); Services aux entreprises, services relatifs aux bâtiments et autres services de soutien (-12 700); Information, culture et loisirs (-3 700); et Finance, assurance et services immobiliers (-3 400). D'autres sous-secteurs ont rapporté la tendance inverse : Hébergement et services de restauration (+9 200 postes); Transport et entreposage (+7 300); Soins de santé et assistance sociale (+3 000); et Administrations publiques (+1 000).

Au total, le secteur de la Production de biens a perdu 9 800 postes. Parmi les sous-secteurs, seule la Fabrication affiche un bilan positif (+3 700 emplois). Les autres ont plutôt connu des pertes : Services publics (-7 600); Foresterie, pêche, mine et extraction de gaz (-3 500); Construction (-2 700); et Agriculture (-200).

Depuis un an, l'emploi a régressé de 0,1 % dans la province. Rappelons que l'Indice Jobboom indique la vigueur de l'emploi par rapport aux 120 derniers mois. L'Indice de ce mois-ci, pour le Québec, occupe le 34e rang sur 120, ce qui signifie que 86 mois ont affiché une performance plus faible au cours des dix dernières années. L'emploi a augmenté de 17 % dans la province au cours de la dernière décennie.

Régions métropolitaines de recensement du Québec (RMR) - août 2008

Région d'Ottawa-Gatineau : 98,6 % - Excellent

En juillet, cette RMR a connu une progression appréciable de 3 900 postes, ce qui porte à 9 400 le nombre de nouveaux emplois créés dans la région en trois mois consécutifs. L'Indice d'Ottawa-Gatineau fait donc un bond de 4 points, s'arrêtant à 98,6 % en août.

Sur douze mois, l'emploi a augmenté de 3,4 % dans la région. En août, l'Indice occupe le 1er rang sur 120, ce qui signifie qu'aucun mois n'a connu un score inférieur au cours de la dernière décennie. Le nombre d'emplois dans la région a augmenté de 30 % en dix ans.

Région de Québec : 87,7 % - Favorable

La Capitale-Nationale a créé 500 emplois en juillet, pour un total de 3 600 en trois mois consécutifs. A titre de comparaison, notons que la région en avait perdu 5 500 au cours des trois mois précédents. L'Indice de Québec stagne toutefois en août, perdant 0,1 point pour s'établir à 87,7 %, toujours au niveau " favorable ". Cette situation s'explique notamment par le fait que, au cours des dix dernières années, la situation de l'emploi a eu tendance à se détériorer dans cette région en août.

Au cours de la dernière année, l'emploi a progressé de 1,7 % dans la région. L'Indice occupe le 10e rang sur 120 ce mois-ci, ce qui signifie que 110 mois ont affiché une performance plus faible au cours des dix dernières années. Pendant la période 1998-2008, le nombre d'emplois a progressé de 20 % dans la région de Québec.

Région de Trois-Rivières : 75 % - Favorable

La RMR de Trois-Rivières a perdu 500 postes en juillet 2008, effaçant les gains de 500 emplois réalisés le mois précédent. Son Indice recule donc de 4,2 points en août, mais s'accroche à la limite inférieure du niveau "favorable".

La croissance de l'emploi sur un an s'établit à 0,9 % dans la région. L'Indice occupe en août 2008 le 19e rang sur 120, ce qui signifie que 101 mois ont affiché une performance plus faible depuis dix ans. Pour la période 1998-2008, l'emploi a crû de 16 % dans la RMR de Trois-Rivières.

Région de Montréal : 71,2 % - Passable

La dégringolade de l'emploi se poursuit à Montréal. Les 400 postes perdus en juillet portent à 26 700 le nombre d'emplois abolis depuis le début de l'année 2008. L'Indice de cette région, qui subissait une décroissance continue depuis octobre 2007, arrête sa chute en août, gagnant à peine 0,2 point. Il est aidé par la tendance sur dix ans établie par les données de Statistique Canada : en règle générale, au cours de la dernière décennie, les mois d'août ont amené une petite amélioration de la situation de l'emploi à Montréal.

L'emploi a diminué de 0,7 % dans la région depuis un an. Ce mois-ci, l'Indice occupe le 54e rang sur 120. Ainsi, 66 mois ont affiché une performance plus faible au cours des 10 dernières années. De 1998 à 2008, l'emploi a progressé de 17 % à Montréal.

Région de Sherbrooke : 58,6 % - Passable

Cette RMR a créé 400 postes en juillet 2008, ce qui est insuffisant pour renverser la tendance à la baisse observée au cours des mois précédents. Bilan des six derniers mois : -3 700 emplois dans la région de Sherbrooke. L'Indice Jobboom gagne tout de même 1,9 point, aidé par la tendance établie sur 10 ans par les données de Statistique Canada. En effet, le mois d'août amène habituellement une reprise de la création d'emploi dans la région.

L'emploi a diminué de 2,6 % dans la région depuis un an. L'Indice occupe ce mois-ci le 87e rang sur 120, ce qui signifie que seulement 33 mois ont affiché une performance plus faible au cours des dix dernières années. Depuis 1998, l'emploi a tout de même augmenté de 25 % dans la région de Sherbrooke.

Région de Saguenay : 47 % - Défavorable

Le nombre d'emplois est demeuré stable en juillet dans la RMR de Saguenay. Les données recueillies par Statistique Canada au cours de la dernière décennie montrent toutefois que la création d'emplois a tendance à reprendre dans la région en août. L'Indice Jobboom augmente donc de 0,7 point en août, mais maintient toutefois le niveau "défavorable", où il est fixé depuis le mois dernier. Il s'établit à 47 %.

En un an, l'emploi a diminué de 6,5 % dans la région. L'Indice occupe ce mois-ci le 56e rang sur 120, ce qui signifie que 64 mois ont affiché une performance plus faible au cours des dix dernières années. Durant la période 1998-2008, le nombre d'emplois de cette RMR a progressé de 4 %.

Province de l'Ontario : 78,7 % - Favorable

L'Ontario a connu en juillet 2008 une diminution importante du nombre d'emplois (-18 900), quoiqu'elle soit moins importante que le mois précédent (-23 900). L'Indice de cette province encaisse donc une perte de 9,9 points pour le mois d'août et s'établit à 78,7 %, dangereusement près du niveau "passable". Le nombre d'emplois a tout de même progressé de 1,2 % depuis le début de l'année.

Le secteur de la Production de biens affiche un bilan négatif (-32 500 postes) surtout dû à d'importantes pertes dans le sous-secteur de la Fabrication (-40 700). La Construction a aussi perdu des joueurs (-1 100), alors que trois autres domaines compensent cette tendance à la baisse : Services publics (+4 700); Foresterie, pêche, mine et extraction de gaz (+4 100); et Agriculture (+500).

Le secteur des Services a connu, globalement, un meilleur sort que la Production de biens en juillet. Il a créé 13 600 postes, bien qu'on observe d'importantes variations entre ses sous-secteurs. Les pertes se concentrent dans cinq domaines : Services aux entreprises, services relatifs aux bâtiments et autres services de soutien (-12 800); Services professionnels, scientifiques et techniques (-9 300), Commerce (-7 200); Services d'enseignement (-4 300); et Information, culture et loisirs (-4 200). Elles sont compensées par les gains observés dans d'autres sous-secteurs : Hébergement et services de restauration (+22 300); Soins de santé et assistance sociale (+17 500); Administrations publiques (+5 300); Transport et entreposage (+3 200); et Finance, assurances, immobilier et location (+2 400).

Depuis un an, l'emploi a crû de 1,2 % dans la province. L'Indice de ce mois-ci occupe le 59e rang sur 120, ce qui signifie que 61 mois ont affiché une performance plus faible au cours de la dernière décennie. En dix ans, l'emploi a augmenté de 22 % en Ontario.

Région de Toronto : 39,7 % - Défavorable

La RMR de Toronto a perdu 16 500 postes en juillet. En tout, la région a vu s'envoler 27 800 emplois en deux mois consécutifs, ce qui vient gruger près de la moitié des 59 100 postes créés au cours des quatre mois précédents. L'Indice Jobboom chute donc de 19,6 points et se fixe à 39,7 % pour le mois d'août, son plus bas score depuis au moins deux ans. Lui qui avait déjà perdu 16,2 points le mois dernier s'ancre encore plus solidement au niveau "défavorable".

En un an, l'emploi a crû de 2,3 % dans la région. L'Indice de ce mois-ci occupe le 94e rang sur 120, ce qui signifie que 26 mois ont affiché une performance plus faible au cours des dix dernières années. De 1998 à 2008, le nombre d'emplois a augmenté de 26 % dans la RMR de Toronto.

Qu'est-ce que l'Indice Jobboom : rappel

L'Indice Jobboom est une prévision de la force de l'emploi pour le mois courant, calculée par rapport aux dix dernières années. Plus l'Indice est fort, c'est-à-dire près de 100 %, plus le marché de l'emploi est favorable.

L'Indice Jobboom est obtenu grâce aux données mensuelles (désaisonnalisées) de Statistique Canada, recueillies par l'Enquête sur la population active (EPA). La prévision est basée sur une méthode statistique nommée l'autorégression. L'Indice Jobboom possède une marge d'erreur normale de 2 %. L'Indice Jobboom régional se base sur les données fournies dans l'EPA concernant les régions métropolitaines de recensement (RMR).

Pour plus de détails, consultez la section de l'Indice Jobboom à l'adresse suivante : http://www.jobboom.com/indice.

Jobboom est une division de Canoë inc. et de Quebecor Media.

Renseignements

  • Source : Jobboom
    Renseignements : Andrée Peltier
    Relations publiques Andrée Peltier
    514-846-0003