EXPLORATION DIOS INC.
TSX CROISSANCE : DOS

EXPLORATION DIOS INC.

07 avr. 2006 15h11 HE

Dios : résultats positifs sur le projet diamantifère Pontax

MONTREAL, QUEBEC--(CCNMatthews - 7 avril 2006) - DIOS EXPLORATION INC.(TSX CROISSANCE:DOS), société d'exploration diamantifère, rapporte des résultats positifs sur une partie de la propriété PONTAX, située à la Baie James au Québec à environ 350 km au nord de Matagami. La découverte de minéraux indicateurs de kimberlite (INDICATEURS) de haute qualité incluant grenat pyrope G10 riche en chrome et faible en calcium (plus de 10% Cr2O3, moins de 3% CaO), picroilménite, clinopyroxène (kosmoclhor) et olivine kimberlitique justifie pleinement la poursuite de l'exploration diamantifère sur une partie projet PONTAX. La plupart des indicateurs sont situés dans des traînées de dispersion glaciaire bien définies montrant des signatures géochimiques caractéristiques. Une de ces traînées montre des teneurs anomales en or, tungstène et gahnite, tandis que l'autre contient des teneurs anomales en mercure, arsenic et antimoine.

Cette propriété est détenue à parts égales entre RESSOURCES SIRIOS et DIOS. La propriété PONTAX est située en amont glaciaire et est adjacente à une vaste propriété de De Beers Canada Inc. couvrant plus de 3000 km. carrés.

La propriété PONTAX contient d'importantes traînées de dispersion glaciaire enrichies en or mises à jour lors du programme d'échantillonnage du till de fonds. La propriété PONTAX se trouve à environ 75 km au sud-ouest de la découverte aurifère ELEONORE achetée par Goldcorp. Sur un total de 146 échantillons analysés, 37 concentrés de minéraux lourds (26%) ont titré des teneurs en or supérieures à 10 ppb (parties par milliard) dont 19 (13%) au dessus de 100 ppb avec une teneur maximale de 820 ppb. Plusieurs des anomalies aurifères dans les tills sont groupées et en amont glaciaire d'anomalies dans les sédiments de lac atteignant jusqu'à 43 ppb en or. Dans un contexte d'échantillonnage régional, un tel résultat est considéré comme très encourageant. L'étude de la dispersion glaciaire ainsi que celle du contenu du till est actuellement en cours et laisse supposer une source proximale.

Faisant suite à ces résultats, Ressources Sirios désire conserver sa participation dans toute la propriété pour l'or alors que DIOS conserverait un certain secteur d'intérêt.

Les travaux à la microsonde effectués le 27 mars 2006 servaient à donner la composition chimique des indicateurs et ont indiqué le champ potentiel du diamant (diamon window) et laissent donc supposer un contenu diamantifère potentiel pour une kimberlite. L'échantillonnage du till a été complété à l'été 2005 par la firme IOS Services Géoscientifiques inc. (IOS) de Chicoutimi et supervisé par Patrice Villeneuve, Géo, personne qualifiée selon la Norme Nationale 43-101. L'analyse par spectrométrie d'émission atomique au plasma (ICP-MS) a été réalisée aux laboratoires ALS Chemex à Val D'Or.

Tel que convenu dans l'entente DIOS-SIRIOS annoncée le 8 juin 2005, le traitement requis pour les minéraux indicateurs du diamant a été payé par DIOS tandis que la portion relative au traitement pour l'or et les métaux usuels a été payée par SIRIOS. En fonction des résultats obtenus, si le projet devenait principalement axé vers l'or alors SIRIOS avait la possibilité de racheter la participation de DIOS en lui remboursant en argent ou en actions ses frais encourus jusqu'alors (acquisition de claims + travaux) et vice-versa et DIOS conserverait une redevance nette de fonderie de 1% rachetable pour 1 000 000 $.

DIOS a donné un avis écrit à SIRIOS le 3 avril 2006 pour transférer à SIRIOS une partie de la propriété en contrepartie d'une valeur comptable de 70 211 $ et d'une redevance de 1 % rachetable pour 1 000 000 $. DIOS désire garder sa participation dans 299 claims des 917 claims originaux. SIRIOS va émettre 206 500 actions ordinaires de SIRIOS envers DIOS, sous réserve de l'approbation des conseils d'administration indépendants et des autorités réglementaires.

Le TSX-V n'accepte aucune responsabilité concernant la véracité ou l'exactitude de ce communiqué.

Renseignements