Conseil québécois du Loisir



Conseil québécois du Loisir

31 oct. 2012 20h15 HE

Discours d'ouverture de la première ministre du Québec : Les enjeux du temps libre et de la qualité de vie reconnus!

MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwire - 31 oct. 2012) - Le Conseil québécois du loisir salue l'annonce de la première ministre du Québec, madame Pauline Marois, dans le cadre du discours d'ouverture de la quarantième législature, quant à l'adoption d'une politique nationale du loisir et du sport. « Il s'agit », de déclarer le président du Conseil, monsieur Michel Beauregard, « d'un moment historique pour les milliers d'associations de loisir, les dizaines de milliers de travailleurs et étudiants en loisir œuvrant à l'échelle locale, régionale, nationale ainsi que les 500 000 bénévoles qui permettent la pratique d'activités de loisirs, sous la forme d'activités physiques, de sport, de culture, de plein air, de tourisme et autres formes d'utilisation du temps libre. La dernière politique gouvernementale en matière de loisir, adoptée en 1979 par le gouvernement Lévesque, avait d'ailleurs fait du Québec, un leader international dans ce domaine ».

Depuis plusieurs années, le Conseil québécois du loisir et ses partenaires du loisir public et associatif réclament son renouvellement afin d'assurer un développement cohérent de ce domaine important pour une vie individuelle, familiale et communautaire de qualité et optimiser ses retombées culturelles, sociales et économiques. L'orientation Loisirs pour tous! mérite d'ailleurs d'être soulignée, rejoignant également les préoccupations d'accessibilité du Conseil.

Pour une nation dynamique, en santé et solidaire!

Droit international, service social et champ de compétence du Québec, les activités de loisir sont devenues, au gré des décennies, un élément indissociable d'un mode de vie équilibré, physiquement et socialement actif, comme de l'appropriation citoyenne de la culture et de l'occupation du territoire. En contribuant à la santé physique et mentale, à la persévérance et la réussite scolaire, à la lutte au déficit nature chez les jeunes, à combattre l'isolement des aînés comme à l'intégration des nouveaux arrivants et des personnes handicapées, les loisirs sont devenus une force centrale de l'amélioration de la condition humaine, comme le précise l'Organisation mondiale du loisir. « En 2012, qui oserait nier l'apport positif des loisirs dans le quotidien des Québécoises et Québécois comme des communautés, et du temps libre comme ingrédient essentiel au succès économique des industries culturelle, touristique et sportive? », d'affirmer le président du Conseil. Tous reconnaissent par ailleurs l'apport des loisirs, particulièrement dans des perspectives de saines habitudes de vie et de mobilisation citoyenne.

L'annonce de l'adoption d'une nouvelle politique du loisir et du sport devra marquer une ère nouvelle pour la qualité de vie du Québec et la mobilisation des milliers de personnes qui animent la vie des citoyennes et citoyens. Le Conseil et ses membres offrent sans hésitation leur collaboration à ce chapitre. Il salue également l'intention d'adopter une loi-cadre en matière d'économie sociale, champ dans lequel le Conseil est actif et où le réseau fédéré du loisir fait figure de pionnier.

Le Conseil québécois du loisir, chapitre de l'Organisation mondiale du loisir, contribue par le loisir au développement social, culturel et économique du Québec. Il regroupe 46 organismes nationaux, 150 organismes régionaux et 4 000 organismes locaux qui, par leurs activités, rejoignent plus de 5 millions de participants et de spectateurs. Il défend le droit au temps libre et aux loisirs pour tous et en favorise l'accessibilité en plus d'agir à titre de maître d'œuvre de projets nationaux.

Renseignements

  • Source : Conseil québécois du loisir
    www.loisirquebec.com

    Information :
    Joëlle Boulet
    Conseillère en communication
    514 252-3132 poste 3624